• terny 2020

Votre programme TV

Nos annonceurs

  • location véhicules leclerc
  • Animalerie leclerc
  • tierce fb
  • animaux colo cd
  • Leclerc drive

Météo en direct



Comment changer le plomb en or ? Faire du “sud de l’Aisne” une destination touristique...

Comment changer le plomb en or ? Faire du “sud de l’Aisne” une destination touristique...



Château-Thierry -

Assemblée générale de l’association Arts et Histoire (Trésor de l’Hôtel-Dieu), assemblée générale de l’Office de Tourisme, parution du nouveau guide 2013, ouverture officielle de la saison et lancement des visites au départ du vieux château ; enfin, stand promotionnel à la Foire-Expo : l’on a beaucoup parlé tourisme ces derniers temps en cité castelle. Il est vrai qu’il s’agit là d’un sujet majeur avec, pour enjeu, la mise à profit de cet atout maître de notre territoire pour en faire une ressource économique prépondérante. Une lente alchimie est en cours dont l’ambition est de transmuter nos infinies richesses endormies en pépites d’or.

 

Un quatuor offensif 


N'exagérons rien toutefois. Même si deux hommes sérieux et particulièrement avisés sont aujourd'hui aux commandes après, pour chacun, une carrière professionnelle exemplaire. La retraite a du bon ; elle nous livre des "jeunots" ! Alain Aubertel et François Alvoët peuvent aujourd'hui consacrer un maximum de temps à la vie publique et agir dans le sens de l'intérêt général. Le premier étant président de l'Office de Tourisme, le second présidant l'association Arts et Histoire, c'est essentiellement à la promotion touristique de notre territoire, en effet, que ces deux nouveaux piliers associatifs dans le paysage castel  dépensent, l'un et l'autre, beaucoup d'énergie (renouvelable ?). 

Deux pointures, vous dis-je ! Et, puisque "une bonne chose n'arrive jamais seule" (tant pis si ce n'est pas du La Fontaine), il se trouve - autre nouveauté - que les principaux élus locaux ont enfin pris la mesure de l'enjeu.

Jacques Krabal et Michèle Fuselier, eux aussi, poussent à la roue avec vigueur et conviction. Le premier en tant que député-maire mais surtout sous sa casquette (en velours côtelé) de président du "pays" ; la seconde comme conseillère générale mais surtout au titre de présidente de la communauté de communes très en pointe en matière de développement touristique (compétences OTRCT, Hôtel-Dieu, halte nautique, Maison des Claudel...).

A ce quatuor offensif, n'oublions pas d'ajouter toutes celles et tous ceux, professionnels à l'UCCSA, à la CCRCT, à l'Office de Tourisme, au Musée Jean de La Fontaine ou bénévoles à Arts et Histoire et chez les Amis du Musée, qui œuvrent chaque jour à leurs côtés.

 

 

 

 

 

La Maison du Tourisme attendra ses murs


Bref, tout le monde l'aura compris : on change de braquet. Ainsi que le rappelait le président Aubertel, l'autre soir, au cours de son assemblée générale : « Le tourisme est une industrie à part entière - mais pour en obtenir les fruits, il faut s'adapter à la nouvelle donne avec pour principaux impératifs - d'une part, la professionnalisation des personnels, notamment dans les nouveaux métiers de l'univers du web : agents d'accueil numérique, animateurs (trices) numériques du territoire, webmarketer... d'autre part, le regroupement et la mutualisation des moyens ».

Pour ce qui est de la professionnalisation, un excellent "pro" en la personne de Fatah Nekhili a pris, il y a deux ans, la direction de l'Office de Tourisme et les personnels ont suivi ou sont appelés à suivre un certain nombre de formations spécialisées. Le regroupement et la mutualisation des moyens sont en route également puisque la création de la future Maison du Tourisme a été validée en début d'année par l'assemblée des élus et délégués de l'UCCSA. Elle sera, en principe, officialisée dès le mois de juillet prochain pour une mise en place le 1er septembre et une entrée en fonction au 1er janvier 2014. Tout cela, bien sûr, en attendant d'intégrer les locaux de la MAFA dont les travaux de reconstruction devraient démarrer cet été. La Maison du Tourisme regroupera, les ex-offices de tourisme, syndicats d'initiative de Château-Thierry, Charly-sur-Marne, Fère-en-Tardenois et Condé-en-Brie.

C'est un produit riche, complet et attrayant qui pourra y être, plus largement encore, vanté au visiteur à la faveur des multiples centres d'intérêt culturels du patrimoine local. Ce -faut-il le rappeler - à travers nos monuments de la littérature : La Fontaine, Racine, Dumas, Claudel ; nos artistes universels : Léon Lhermitte, Paul Landoswski, Camille Claudel ; nos édifices, monuments et musées : Trésor de l'Hôtel-Dieu, Maison natale du fabuliste, château médiéval castel, château d'Anne de Montmorency à Fère, château de Condé, halles de Fère, de Marigny, de Condé ; nos lieux de mémoire : cimetières américains de Belleau et de Seringes ; nos paysages de la vallée de la Marne et son vignoble champenois support du projet "œnotourisme".

 

 

 

 

Vite, un nom de "pays" plus vendeur !

 


Trêve d'éloges. Après toutes ces pensées positives, il me faut pourtant, de nouveau, pousser un petit "coup de gueule". En effet, au risque de jouer les rabat-joies , je vous le confie : la destination "Sud de l'Aisne" est invendable !

Il faut arrêter avec ça !

Afin d'échapper à cette désignation géographico-admistrative peu "sexy" - c'est le moins que l'on puisse dire. Ben, oui, c'est regrettable mais c'est comme ça ! - l'union des communautés de communes (... du sud de l'Aisne) s'est battue, il y a quelques années, pour obtenir le label "Pays". Un  joli concep

t derrière lequel se dessine un territoire homogène de par ses paysages, ses ressources et spécialités, ses modes de vie, sa culture, ses traditions... Or, depuis, faute de s'être sérieusement penchés sur la question du côté des élus comme des agents territoriaux, décideurs et utilisateurs paraissent se contenter de : "Pays... du sud de l'Aisne". Un comble, non ! Moi, ça m'horripile et que l'on ne me rétorque pas que la critique est facile : pour ma part, depuis des années, au fil de mes articles et à mon humble niveau, je m'escrime à suggérer l'appellation - identifiante, évocatrice et attractive - "Pays des Fables" ! Maintenant, si vous avez d'autres idées...


Légendes photos :

A - François Alvoët à l’a.g. d’Arts et Histoire

B- Alain Aubertel à l’Office de Tourisme

C - En fait, c’est l’affiche qu’il faut regarder !

 “Pays des Fables” a fait son apparition sur le stand de la Foire-Expo


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager Partager

VU DU CHÂTEAU Webzine d'informations locales est totalement indépendant de "Autant en emporte la marne" .

Le webzine d'actualités locales "Vu du Château" est totalement indépendant du magazine Autant en emporte la marne.