• terny 2020

Votre programme TV

Nos annonceurs

  • location véhicules leclerc
  • Animalerie leclerc
  • tierce fb
  • animaux colo cd
  • Leclerc drive

Météo en direct



Question posée en séance au Sénat par Antoine Lefèvre

Question posée en séance au Sénat par Antoine Lefèvre



Aisne (02) -

Le Ministre de la Justice interpellé sur la situation des directeurs pénitentiaires d'insertion et de probation (DPIP).

JUSTICE : Antoine Lefèvre interroge Éric Dupond-Moretti au Sénat sur le statut des directeurs pénitentiaires d'insertion et de probation

La Justice au cœur de l'actualité. C'est par ce thème qu'a été ouverte ce mardi la session parlementaire au Sénat, et que le sénateur Antoine Lefèvre a échangé avec le Ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti sur les conclusions des États généraux de la Justice.

Cette vaste concertation lancée en octobre 2021 avec une variété d'acteurs du monde judiciaire avait vocation à dresser des pistes de réflexion pour redresser une Justice à la peine, avec des tribunaux surchargés, des délais de jugement rallongés et une défiance accrue des citoyens à l'égard des juges.

L'occasion pour le parlementaire de l'Aisne d'aborder la situation des directeurs pénitentiaires d'insertion et de probation, dits « DPIP ». Ces fonctionnaires du ministère de la justice sont chargés d'intervenir auprès des détenus dans les prisons afin d'organiser leur fin de peine, de suivre leur réintégration dans la société et de prévenir autant que possible la récidive.

Dans la foulée des États généraux de la Justice, les DPIP ont fait part de leur mécontentement après que le corps des conseillers d'insertion et de probation, qui sont sous leur autorité, a connu une revalorisation de statut et d'indemnité en 2017 dans le but de redorer le blason d'un métier en perte d'attractivité. Une décision mal perçue par leurs supérieurs hiérarchiques, qui n'ayant pas connu de même rehaussement, se retrouvent dans une situation d'égalité salariale et statutaire avec les agents dont ils ont la responsabilité.

Le Ministre a apporté plusieurs perspectives pour l'année 2023 avec des promesses de primes, une réforme du statut pour faciliter la promotion professionnelle et un rehaussement du salaire.

Des éléments qu'Antoine Lefèvre a salués, en rappelant toutefois qu' « un service public judiciaire clair, performant et organisé est la garantie de la solidité de l'État de droit ».

 

 

 

Partager Partager

VU DU CHÂTEAU Webzine d'informations locales est totalement indépendant de "Autant en emporte la marne" .

Le webzine d'actualités locales "Vu du Château" est totalement indépendant du magazine Autant en emporte la marne.