• terny 2020

Votre programme TV

Nos annonceurs

  • location véhicules leclerc
  • Animalerie leclerc
  • tierce fb
  • animaux colo cd
  • Leclerc drive

Météo en direct



Vol d’un avion à moins de 300m d

Vol d’un avion à moins de 300m d'altitude pour mesurer la qualité de l’air



Aisne -

Survols de la région par un ATR 42 bi-turbopropulseur à hélices...

Organisation d’une opération aérienne : mesure des caractéristiques de l’air

Communiqué de la préfecture de l’Aisne

Laon, le 9 juin 2022

Une campagne de mesures des caractéristiques de l'air va être menée du 13 juin au 07 juillet 2022 par Ie service des avions français instrumentés pour la recherche en environnement (SAFIRE) qui agit pour le compte du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), de Météo France et du Centre national d'études spatiales (CNES).

Cette opération, qui se déroulera dans un vaste secteur de 200 km autour de Paris, comprenant notamment les cinq départements de la région Hauts-de-France, vise à mieux comprendre les processus physico-chimiques de l’atmosphère.

Les mesures seront réalisées par un ATR 42 bi-turbopropulseur à hélices (cf photographie en annexe) à l’occasion de 3 à 4 vols pour la région Hauts-de-France d’une durée de 3h30.

Vols à une hauteur de 300 m

Au cours de ces vols, qui s’effectueront en fonction des conditions climatiques, l’avion devra survoler différents espaces (hors grosses agglomérations, parcs naturels …) à une hauteur de 300 m (plus bas que la tour Eiffel). Ces opérations de survol qui se déroulent à relative faible hauteur de vol, ne nécessitent aucune posture particulière de la part de la population.

Une description des vols et une présentation des objectifs de cette mission seront consultables sur le site : www.safire.fr

Les habitants pourrons remarquer au-dessus de leur tête les évolutions inhabituelles d'un avion blanc, siglé SAFIRE, mais aussi Météo-FranceCNRS et Cnes.

Il s'agit de l'ATR42 du Service des avions français instrumentés pour la recherche en environnement (SAFIRE), habituellement basé sur l'aéroport de Toulouse-Francazal. Pour toute la période, il opèrera depuis l'aéroport de Pontoise pour effectuer des mesures essentiellement au-dessus des forêts de l'Ile de France, mais pas uniquement.

 

En vol

La cabine de l'ATR 42 emporte jusqu'à 9 membres d'équipage scientifique et 2 tonnes de matériel.

 

Photo Safire

L'appareil, un ATR42 tout blanc, est un gros avion à hélices, capable en temps normal de transporter quarante-deux passagers. Cette fois, ils seront moins d'une douzaine, pilotes compris. Parmi eux, huit ingénieurs d'essais rattachés à plusieurs laboratoires. Et plus de 2,5 tonnes de matériel scientifique.

« Ces laboratoires sont associés pour mener une étude sur la pollution urbaine et les mélanges gazeux s'opérant au-dessus des forêts. En fonction de l'altitude et du sens du vent, il s'agit de mesurer les conséquences sur la qualité de l'air, y compris dans les zones qui ne sont pas forestières », explique le directeur adjoint du Safire.

Plusieurs laboratoires publics de recherche ont en effet réuni leurs efforts pour barder ce véritable laboratoire volant de multiples capteurs et systèmes d'analyse destinés à mieux comprendre les transformations subies par la pollution urbaine (comme  celle due aux gaz s'échappement) lorsqu'elle se combine avec les produits émis naturellement par les végétaux des zones semi-rurales et des forêts. Intégré au projet PANAME, le projet ACROSS (Atmospheric ChemistRy Of the Suburban ForeSt - Chimie atmosphérique en zone périurbaine) fait partie de l'initiative "Make Our Planet Great Again" lancée par le Président de la République en 2017, qui encourage les chercheurs internationaux à joindre leurs forces à la Recherche française dans la lutte contre le changement climatique.

 

Pour plus de détails sur ces recherches, suivez ces liens

 

 

 

Partager Partager

VU DU CHÂTEAU Webzine d'informations locales est totalement indépendant de "Autant en emporte la marne" .

Le webzine d'actualités locales "Vu du Château" est totalement indépendant du magazine Autant en emporte la marne.