• Autosur kfé 180522
  • terny 2020

Votre programme TV

Nos annonceurs

  • Leclerc drive
  • marché nocturne
  • Mission llocale ann 1602
  • animaux colo cd
  • tierce fb
  • Animalerie leclerc
  • location véhicules leclerc

Météo en direct



Situation du secteur de l

Situation du secteur de l'hôtellerie, de la restauration et de l'événementiel dans le contexte sanitaire…



Aisne -

Communiqué de Pascale Gruny, Vice-Président du Sénat, Sénateur de l’Aisne.

Situation du secteur de l'hôtellerie, de la restauration et de l'événementiel dans le contexte sanitaire, Pascale Gruny défend des secteurs déjà fragiles.

Lors de la séance de questions au gouvernement du mercredi 8 décembre, Pascale GRUNY a interrogé Olivier Dussopt, Ministre délégué, chargé des comptes publics concernant la situation financière dramatique que traversent les restaurateurs et professionnels de l'événementiel à la veille des fêtes de fin d'année : « Déjà, 50 % des repas et fêtes de fin d'année sont annulés ; les discothèques ferment leurs portes. Une catastrophe pour des entreprises à peine remises des premières vagues ! » martèle Pascale Gruny sous les applaudissements des travées du groupe Les Républicains. Malgré le soutien reçu de l'Etat au prix du Quoi qu'il en coûte ou du Quoi qu'il arrive varie le Ministre, les trésoreries ont fondu comme « neige au soleil » et la prise en charge des coûts fixes ne permettra pas aux professionnels de dégager des marges et de vivre de leurs activités. Rappelons que le groupe Les Républicains n'a pas voté le budget 2022 estimant « que les chèques distribués ces dernières semaines auraient dû être mieux ciblés au lieu de financer la campagne du Président de la République ! » conclut la Vice-Présidente du Sénat Pascale Gruny.

Pascale GRUNY

Vice-Président du Sénat et Sénateur de l'Aisne

 

Partager Partager

VU DU CHÂTEAU Webzine d'informations locales est totalement indépendant de "Autant en emporte la marne" .

Le webzine d'actualités locales "Vu du Château" est totalement indépendant du magazine Autant en emporte la marne.