• auto sur oulchy
  • dons musée jdlf fondation pat
  • Fevrier peinture / mesure
  • drive leclerc
  • Joel michel
  • marjolaine changement proprio
  • vdc nbr lecteurs
  • vdc voeux 22
  • fevrier
  • terny 2020

Votre programme TV

Nos annonceurs

  • iso 02 po
  • Leclerc drive
  • autosur oulchy
  • location véhicules leclerc
  • Mission llocale ann 1602
  • Animalerie leclerc
  • kkd 2
  • ets fevrier

Météo en direct



Rencontres des maires et élus du nord de la 5ème circonscription Jacques Krabal

Rencontres des maires et élus du nord de la 5ème circonscription Jacques Krabal



Sud de l'Aisne - Oulchy-le-Château -

Communiqué du député, Jacques Krabal

Le, 14 décembre 2021

Réunion organisée à l'attention des maires et élus du nord de la circonscription, le 10 décembre à Ouchy-le-Château.

Préoccupations quotidiennes des Maires ruraux : les services de l'État à leurs côtés

Plus de 30 maires et élus de la 5ème circonscription de l'Aisne ont répondu présent à l'invitation que je leur avais adressée ce vendredi 10 décembre 2021 à Oulchy-le-Château. Dominique Moyse et Marie-Ange Layer, conseillers régionaux, Jeanne Roussel et Patrice Lazaro, conseillers départementaux, étaient également présents.

Avec Joël Dubreuil, sous-Préfet de l'arrondissement de Soissons, nous avons pu répondre à leurs interrogations et montrer que les services de l'État sont mobilisés à leurs côtés.

La réunion a commencé par un point sur l'épidémie de la Covid qui reprend, avec la problématique du déploiement des centres de vaccination et la difficulté de faire respecter le protocole sanitaire dans les écoles rurales. La question de la prise en charge financière des surcoûts pour les écoles a été posée.

La création de l'Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT), guichet unique qui a pour vocation à aider les communes et leur faciliter la tâche en mettant à leur disposition de l'ingénierie pour les aider à monter les dossiers techniques et financiers, a ensuite été abordée. Les élus ont souhaité connaître les coordonnées très attendues des services qu'ils pourront alors solliciter.

Les élus nous ont par ailleurs fait part de leurs questions sur le financement de l'entretien du patrimoine des communes : les églises mais aussi le « petit » patrimoine comme les lavoirs, les pigeonniers ou encore les monuments aux Morts. Le soutien appuyé à la rénovation de ce patrimoine devient une exigence pour notre territoire au regard du projet du château de Villers-Cotterêts. Les habitants et les visiteurs ne comprendraient pas que le château soit superbement rénové et que le patrimoine des communes alentour soit laissé à l'abandon !

De ce point de vue, les crédits existent et peuvent se cumuler entre ceux de l'État, de la Région, du Département et de la Fondation du patrimoine.

Pour favoriser le développement culturel dans nos communes rurales, je leur ai présenté le Contrat Culture en Ruralité proposé par la DRAC aux communautés de communes. C'est une opportunité qu'il faut saisir. La culture ouverte à tous est une chance pour notre ruralité qui attire davantage les citadins.

Par ailleurs, comme je l'avais fait près des services de la DRAC, j'ai proposé aux communautés de communes de s'engager dans le Pacte linguistique proposé par le ministère de la Culture, signé par le Département et la Communauté de communes de Retz-en-Valois pour que tout le territoire s'engage dans la lutte contre l'illettrisme et l'illectronisme.

L'occasion de rappeler que l'enveloppe de la Dotation d'Équipement des Territoires Ruraux (DETR) reste à un niveau élevé puisque l'Aisne fait partie des trois départements les mieux dotés. Et qu'une attention particulière, suite à une analyse de subventions accordées, sera apportée aux communes rurales.

A noter également que ces subventions participent aux entreprises et à l'économie locale.

Autre sujet : le soutien aux bourgs centres notamment à travers le dispositif gouvernemental « Petites villes de demain » qui a retenu les candidatures de 6 communes dans la circonscription. D'autres auraient également mérité d'être soutenues. Le point sera fait sur les perspectives de développement pour les petites villes non-retenues : Oulchy-le-château par exemple.

La mobilité ferroviaire fait également partie des sujets d'attention des élus avec des espoirs de réalisations concrètes : électrification de la ligne La Ferté-Milon / Lizy-sur-Ourcq / Meaux et la réouverture aux voyageurs de la ligne La Ferté-Milon / Neuilly-Saint-Front / Breny / Fère[1]en-Tardenois / Mont-Notre-Dame / Bazoches / Fismes / Reims. Je continue de me battre pour obtenir satisfaction sur ces dossiers. Il en est de même pour l'accessibilité de nos gares. M. le Maire de Breny a demandé à être associé à la réflexion.

Sur la question des voies vertes et véloroutes, le gouvernement a augmenté les crédits qui ne sont pas assez mobilisés sur notre territoire. Nous devons développer des pistes cyclables à travers un maillage de notre territoire. Pour qu'il y ait des itinéraires de liaison avec la forêt de Retz et le château François 1er, la vallée de la Marne en passant par Fère en Tardenois (Claudel) jusqu'à La Ferté Milon et le canal de l'Ourcq. Avec la même démarche au bord du canal de l'Aisne. Il est nécessaire de monter des dossiers, surtout dans le cadre du plan de relance.

J'ai aussi rappelé le financement dans le cadre du Ségur de la Santé des 40 millions d'euros pour l'hôpital de Château-Thierry et des 5 millions d'euros pour Soissons (où l'hôpital avait fait, il y a peu, l'objet d'un projet de modernisation). Avec le renforcement de l'hôpital de Château-Thierry et de ses partenariats avec le CHU de Reims, c'est toute l'offre de soins du Sud de l'Aisne qui s'en trouve améliorée et complétée.

Enfin, les élus ont regretté que le coût des études, obligatoires avant travaux, soit souvent trop élevé au regard du montant des travaux eux-mêmes. De même, nombreux sont ceux qui déplorent que l'entretien des rivières, des cours d'eau, des fossés soit délaissé à cause d'une réglementation trop contraignante. Cet état de fait peut parfois avoir de graves conséquences en accentuant des dommages en cas de fortes précipitations, comme cela a été le cas l'été dernier pour plusieurs communes de la circonscription.

Ce point important a bien été compris par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin au cours de sa visite dans les communes sinistrées à la suite des intempéries. Des mesures de simplification sont à l'étude et devraient bientôt être annoncées.

D'une manière générale, les maires ont réclamé plus de confiance et plus de bon sens ainsi que plus de sévérité envers les responsables de dépôts d'ordures sauvages, notamment en forêt. Je les ai entendus et je ferai remonter leurs doléances au sein de l'Assemblée nationale.

Cette réunion a été très appréciée par les élus qui ont pu aborder les questions qui comptent pour notre vie quotidienne. C'est pourquoi ce rendez-vous, si la situation sanitaire le permet, sera reconduit.

Quant à moi, je vous souhaite de bonnes fêtes. Je regrette de ne pouvoir « champagner » avec vous compte tenu du regain de l'épidémie mais espère vous retrouver en début d'année pour de nouveaux moments de convivialité !

Jacques Krabal

 

Partager Partager

VU DU CHÂTEAU Webzine d'informations locales est totalement indépendant de "Autant en emporte la marne" .

Le webzine d'actualités locales "Vu du Château" est totalement indépendant du magazine Autant en emporte la marne.