• Autosur kfé 180522
  • terny 2020

Votre programme TV

Nos annonceurs

  • Leclerc drive
  • marché nocturne
  • Mission llocale ann 1602
  • animaux colo cd
  • tierce fb
  • Animalerie leclerc
  • location véhicules leclerc

Météo en direct



Des agriculteurs axonais en garde à vue à Paris suite à la manifestation de mardi devant le Conseil d’État

Des agriculteurs axonais en garde à vue à Paris suite à la manifestation de mardi devant le Conseil d’État



Aisne - Paris -

La FNSEA, Grand Bassin Parisien, l’USAA (Union des syndicats agricoles de l’Aisne) et les jeunes agriculteurs étaient hier matin à Paris pour dénoncer l’excès du principe de Précaution : environ 70 agriculteurs ont été placés en garde à vue dont des axonais !

Mardi 14 décembre, de 6h à 8h30, les agriculteurs protestaient contre la demande faite par la juridiction au gouvernement de renforcer les règles encadrant les distances d'épandages des pesticides. Ils étaient environ 200 agriculteurs en colère à manifester devant le Conseil d'Etat à force de feu de palettes de bois et de paille.

70 gardes à vue

Ils ont fini par être délogés par les forces de l'ordre et environ soixante-dix d'entre-eux ont été placés en garde à vue dans différents commissariats parisiens.

L'USAA dénonçait ces méthodes disproportionnées demandant la libération sans délai de leurs camarades qui sont finalement sortis de garde à vue dans la soirée du mardi 14 décembre.

" Mercredi matin, 50 agriculteurs des autres départements

n'étaient toujours pas libérés ! "

Le Conseil d'Etat, 2ème gouvernement de la France

Damien Greffin, président de la FNSEA pour le Grand Bassin parisien a déclaré à l'AFP : "On connaissait le gouvernement et les lois. On connaît maintenant le Conseil d'Etat qui, finalement pour nous, devient le deuxième gouvernement de la France puisqu'il sanctionne systématiquement un certain nombre de textes depuis quelques mois. Quand un agriculteur prend son tracteur pour aller travailler son champ il ne peut pas téléphoner aux 200 habitants du village pour le leur dire. On en est rendu là. C'est risible".

Jérôme Despey secrétaire général de la FNSEA, joint par l'AFP a demandé la libération des agriculteurs interpellés appelant à "retrouver l'apaisement", indiquant que le syndicat travaillait avec le gouvernement.

Dans un communiqué, l'association Générations Futures a condamné la FNSEA à une "tentative de pression sur la justice et le gouvernement".

USAA Aisne

 

 

 

Partager Partager

VU DU CHÂTEAU Webzine d'informations locales est totalement indépendant de "Autant en emporte la marne" .

Le webzine d'actualités locales "Vu du Château" est totalement indépendant du magazine Autant en emporte la marne.