• auto sur oulchy
  • dons musée jdlf fondation pat
  • Fevrier peinture / mesure
  • drive leclerc
  • Joel michel
  • marjolaine changement proprio
  • vdc nbr lecteurs
  • vdc voeux 22
  • fevrier
  • terny 2020

Votre programme TV

Nos annonceurs

  • iso 02 po
  • Leclerc drive
  • autosur oulchy
  • location véhicules leclerc
  • Mission llocale ann 1602
  • Animalerie leclerc
  • kkd 2
  • ets fevrier

Météo en direct



40 millions pour rénover le centre hospitalier castel, Jeanne de Navarre

40 millions pour rénover le centre hospitalier castel, Jeanne de Navarre



Château-Thierry -

Presque 40 ans sans travaux, les urgences sont à bout de souffle, les 40 millions annoncés par le président de la république arrivent à point nommé...

Direction, présidents, élus, syndicalistes n'en reviennent encore pas, ils s'attendaient à une belle enveloppe mais 40 millions c'est époustouflant !

La plan Ségur prévoit 12 milliards d'euros pour les hôpitaux de France dont 40 millions pour Château-Thierry.

40 millions, une aubaine

12 millions pour le bâtiment neuf, 33 millions pour la restructuration du bâtiment principal et 5 millions pour le rachat de la dette.

Ce travail collectif a porté ses fruits et pérennise l'idée d'un hôpital de territoire, c'est une énorme victoire. Je suis fier d'appartenir à ce gouvernement clamait ht et fort le député de la 5ème circonscription, Jacques Krabal lors du point presse de l'Hôpital de Château-Thierry. Précisant également que le Ségur prévoyait la résorption des emplois précaires et que bientôt un Ségur des EPAHD aurait lieu. L'estimation actuelle de 45 millions d'euros de travaux pourrait augmenter, auquel cas, le montant versé par l'état serait revu à la hausse.

"Moderniser le centre hospitalier castel des années de combats,

de promesses puis de désistements, enfin le bout du tunnel approche."

Le président de la CME Michel Fiani fier d'avoir finalement pu transformer les divergences en convergences de rappeler cette coquille vide en 1983 au couer de laquelle au fils des ans ils ont apporté du contenu dans l'offre de soin qui s'étoffe chaque jour un peu plus : scanner, IRM, chirurgie thoracique, maternité labelisée 2A, ophtalmologie, dermatologie, rhumatologie, ...). Ils ont fait tout ce travail pour les habitants du territoire et sont fiers de cet aboutissement ! Enfin, les voilà récompensés, à la fois avec le nouveau projet médical partagé du GHT Saphir (Groupement Hospitalier de Territoire) avec le centre hospitalier de Soissons mais aussi avec le développement des liens en direction du CHU de Reims et de l'Institut Godinot.

De nombreux projets ou autorisations sont en cours de réflexion ou de réalisation : Cancéro urologie, télé AVC, coronographie, centre lourd de dialyse, cancer digestif, scanner supplémentaire, consultation douleurs chroniques, deuxième SMUR, Unité de Soins Longue Durée... et, un gros projet en gériatrie. En route aussi, le renforcement du GHT sur le site de Soissons avec notamment un centre de procréation médicale assistée en lien avec la maternité de Château-Thierry. Il est à noter l'absence du centre hospitalier dans les contrats de santé mentale signés par la ville de Château-Thierry évoquée sans plus de détails. Cette longue liste ne leur a jamais fait peur, cette annonce les conforte dans leur choix d'avoir tenu bon.

Un héliport indispensable pour l'évolution de la maternité

Sylvaine Ducout, directrice du centre hospitalier, est ravie de lancer les appels d'offres de recherche d'Assistance à Maître d'Ouvrage. L'équipe de direction est bien consciente de la complexité du chantier avec la difficulté majeure de réaliser les travaux sans fermer l'hôpital. Ceux-ci prévoient une construction neuve pour les urgences et la restructuration du bâtiment principal existant selon le schéma directeur immobilier qui suis le projet médical de territoire.

Le phasage de travaux est en cours. Les implantations tiennent comptent tant que faire se peut de la complexité du terrain et du besoin impératif d'un héliport, incontournable pour le service de néonatalité.

36 mois de travaux

Le démarrage du chantier de construction du bâtiment des urgences devrait avoir lieu en mars 2022 suivi de la restructuration de l'existant pour une durée totale de travaux évaluée à 36 mois.

La direction de l'Hôpital, Jeanne de Navarre à conscience que ces travaux plus que nécessaires nécessiteront beaucoup d'adaptabilité de la part des personnels mais aussi des usagers et les remercie par avance de leur compréhension.

Attention au stationnement

Le président du conseil de surveillance, Stéphane Frère a souligné le travail des uns et des autres, un travail concerté qui a permis d'arriver à cette situation inespérée. Soulignant le travail intelligent mené avec Soissons et le renforcement des coopérations avec le CHU de Reims. En revanche il tire la sonnette d'alarme sur l'agrandissement impératif du parking avec une proposition de parking en étage pour ainsi optimiser l'espace.

Le syndicaliste Daniel Godier se souvient qu'en 2009, un projet de 50 millions d'euros dont la maquette trône ici même avait été annoncé avant de tomber une fois encore dans l'oubli. Cette fois c'est du concret, la prise en charge du patient va pouvoir retrouver un caractère digne de ce nom. Il faut dire que les urgences sont passées de 10 000 entrées en 1983 à 26 000 en 2021.

 

Le président des maires, Jean-Luc Magnier a dit son enthousiasme vis-à-vis de cette bonne nouvelle lui, qui avait porté la voie des maires du canton tous derrière l'hôpital depuis le premier jour. Pour eux se soigner sur le territoire est indispensable, voilà une inquiétude de moins pour les communes de la CARCT.

 

Sébastien Eugène, maire de Château-Thierry, absent lors de ce point presse d'ajouter : « Pourquoi nous y croirons cette fois-ci ? Parce qu'en termes d'investissements, l'État tient ses promesses et plus encore depuis le Covid. Et il faut savoir que la direction de l'hôpital travaille depuis 2019 à un projet de rénovation avec l'appui d'un cabinet spécialisé, ils sont donc parés à faire feu. Le projet immobilier n'étant pas encore complètement calé au niveau de la direction de l'hôpital, il nous faudra rester pro-actifs pour que cette excellente nouvelle se réalise concrètement pour les patients.

De plus, parallèlement, l'ARS confirme qu'un comité territorial sera créé pour réaliser le suivi des travaux. La dynamique régionale et départementale devrait éviter l'enlisement de notre hôpital tel que nous l'avons connu durant cette dernière décennie. »

En résumé

Aujourd'hui tout est appuyé sur le projet médical partagé avec le GHT Saphir, réactualisé par Michel Fiani (en concertation avec les médecins des centres hospitaliers castel et Soissonnais) en lien avec l'ARS. Le fil conducteur qui les anime depuis toujours est le maintien d'une offre diversifiée sur le Grand-Sud de l'Aisne avec de plus en plus de coopérations en direction de Reims. Les millions promis par le président Emmanuel Macron sont les bienvenus pour concrétiser ces projets de territoire.

 

Partager Partager

VU DU CHÂTEAU Webzine d'informations locales est totalement indépendant de "Autant en emporte la marne" .

Le webzine d'actualités locales "Vu du Château" est totalement indépendant du magazine Autant en emporte la marne.