• autosur oulchy
  • Fevrier peinture / mesure
  • fort escape 3006
  • judu club ch th 0405
  • drive leclerc
  • marjolaine changement proprio
  • terny 2020

Votre programme TV

Nos annonceurs

  • cordonnerie du centre
  • iso 02 po
  • Leclerc drive
  • autosur oulchy
  • judo club ch th 0405
  • formations cfppa
  • Nid
  • location véhicules leclerc
  • Mission llocale ann 1602
  • Animalerie leclerc
  • radio graffiti
  • kkd 2
  • ets fevrier

Météo en direct



Concert de l’Orchestre de Picardie, à Château-Thierry pour les 400 ans du fabuliste

Concert de l’Orchestre de Picardie, à Château-Thierry pour les 400 ans du fabuliste



Château-Thierry -

Une première mondiale : Claire-Amélie Sinnhuber a écrit une œuvre inspirée des personnages cocasses, mais aussi féroces, de Jean de La Fontaine…

Un concert organisé en partenariat avec l'Académie Charles Cros, qui se déroulera le 9 octobre au Palais des Rencontres.

Présentation d'Alain Fantapié, Président de l'Académie Charles Cros avec le soutien de la Maison de la Musique Contemporaine, :

Première mondiale au Palais des Rencontres !

Mieux que par un simple concert, c'est par la création d'une œuvre nouvelle que l'Académie Charles Cros a voulu apporter sa contribution aux fêtes qui marquent le 400ème anniversaire de la naissance de Jean de La Fontaine. L'Académie a fait appel à une compositrice de très grand talent, Claire-Amélie Sinnhuber et lui a demandé, bien entendu sans lui donner de directives, d'écrire une œuvre que lui inspirent les personnages cocasses, mais aussi féroces, de notre fabuliste.

C'est donc une œuvre nouvelle qui va naitre à Château-Thierry au Palais des Rencontres le 9 octobre à 17h, autour de quatre fables, illustrées par un baryton et l'orchestre de Picardie. On lui souhaite de très nombreux anniversaires à venir... »

Samedi 9 octobre 2021,

à 17h,

au Palais des Rencontres

Présentation du concert

Ludwig van Beethoven, Symphonie n°7 Claire-Mélanie Sinnhuber, FABLES - Le Bestiaire de Château-Thierry

La Septième Symphonie de Beethoven passa relativement inaperçue lors de sa création à Vienne le 8 décembre 1813. Il s'agissait en effet un concert de bienfaisance au profil des soldats blessés à la toute récente bataille de Hanau. Et si le compositeur remporta néanmoins un beau succès auprès du public patriote, ce fut avec la spectaculaire et anecdotique Bataille de Victoria, avec fanfares et vrais coups de canon...

Redonnée l'année suivante la Symphonie en la majeur fit cette fois un triomphe et s'imposa, rapidement dans toute l'Europe, même si certains continuèrent longtemps de s'effrayer de ses audaces. « Musique composée par un ivrogne », jugera par exemple Friedrich Wieck (le beau-père de Schumann) ou « par un fou » selon Weber....

Des « commencements du monde » de l'Introduction au tellurisme joyeux du Finale, en passant par la sublimissime marche lente du fameux Allegretto et sans oublier le grand et puissant Scherzo, la « Septième », est tout entière une pure célébration du rythme : « Apothéose de la danse », selon Wagner. Par-là, elle s'avère aussi la plus terrienne, la plus « physique », la plus dionysiaque des symphonies du maitre. Ce qui ne limite en rien les extraordinaires transcendances de l'esprit que l'œuvre ne cesse parallèlement de déployer.

Gounod, Offenbach, Chostakovitch, Charles Trenet et bien d'autres, l'ont déjà mis en musique, mais, pour le 400e anniversaire de La Fontaine, il reviendra à la compositrice franco-suisse Claire-Mélanie Sinnhuber de se confronter à son tour à l'univers du grand fabuliste ! 

Conçue sous la forme d'une suite de quatre fables (parmi les plus célèbres) pour baryton et orchestre, l'œuvre fera appel à la mémoire collective et enfantine de chacun : « Les fables sont attachées le plus souvent à nos souvenirs de l'école élémentaire, où l'on découvre et apprend les Fables. Cette part enfantine du texte- liée notamment à l'incarnation des hommes par des animaux mais aussi à l'humour et la concision des textes- entre tout particulièrement en résonance avec mon travail et sera déployée avec des moyens purement musicaux à la voix comme à l'orchestre : vivacité, contrastes, cocasseries langagières, rythmiques, sonores » (Claire-Mélanie Sinnhuber)


BILLETTERIE

TARIFS

  • Tarif plein : 14€
  • Tarif réduit : 12€ (- de 26 ans, + de 65 ans, groupes de plus de 10 personnes, membres du COS de la Ville et bénéficiaires de la carte de réduction du CCAS)  

POUR RÉSERVER VOS BILLETS, 2 SOLUTIONS !

Solution n°1

1.    Réserver vos billets à l'adresse palaisdesrencontres@ville-chateau-thierry.fr ou au 03 65 81 03 44

2.    Régler et retirer vos billets au Palais des Rencontres (bureau situé à côté de l'entrée des décors), du lundi au vendredi, de 10h à 12h et de 13h30 à 17h ou récupérez-les le jour J, mais attention à la probable file d'attente !

Solution n°2 :

1.    Faire toutes les démarches en ligne (y compris l'impression des billets) de chez soi. Rendez-vous sur : https://web.digitick.com/index-css5-chateauthierry-pg1.html

​INFORMATION IMPORTANTES 

La Maison du Tourisme Les Portes de la Champagne ne commercialise plus de billets.

Partager Partager

VU DU CHÂTEAU Webzine d'informations locales est totalement indépendant de "Autant en emporte la marne" .

Le webzine d'actualités locales "Vu du Château" est totalement indépendant du magazine Autant en emporte la marne.