• autosur oulchy
  • Fevrier peinture / mesure
  • fort escape 3006
  • judu club ch th 0405
  • drive leclerc
  • marjolaine changement proprio
  • terny 2020

Votre programme TV

Nos annonceurs

  • cordonnerie du centre
  • iso 02 po
  • Leclerc drive
  • autosur oulchy
  • judo club ch th 0405
  • formations cfppa
  • Nid
  • location véhicules leclerc
  • Mission llocale ann 1602
  • Animalerie leclerc
  • radio graffiti
  • kkd 2
  • ets fevrier

Météo en direct



Violences, abus osez en parler, des services dédiés sont là pour vous aider…

Violences, abus osez en parler, des services dédiés sont là pour vous aider…



Aisne -

L’une de nos lectrices nous raconte son histoire…

Mariée par amour à un Albanais, elle a vite compris que c'était uniquement
pour régulariser sa situation administrative...
Abusée, Régine veut mettre en garde les femmes naïves et trop gentilles
Voici l'histoire de Régine qui par son expérience veut éviter à d'autres femmes de
tomber dans ce piège...

"Mes proches m'avaient prévenue et j'ai voulu croire qu'il était différent...

Je me suis trompée et je veux mettre en garde les femmes."

Une collègue de travail Albanaise avec qui j'avais sympathisé a fait en sorte que je rencontre son frère arrivé récemment en France, illégalement...
De rencontres en rencontres, la jeune femme tombe sous le charme, il faut dire que le monsieur y met du sien...très agréable, gentil, avenant...Ils finissent par vivre ensemble mais sachant qu'il est là illégalement, et travaille au  « noir » Régine veut l'aider à régulariser les choses. Ils se renseignent en  préfecture pour connaitre la marche à suivre pour obtenir une autorisation de travail et une carte de séjour. Là on leur répond que les deux seuls moyens sont de se marier ou d'avoir un enfant que Monsieur reconnaitrait...

Aurélie aime faire les choses dans l'ordre, alors ils se marient. C'est seulement lorsque Monsieur reçoit sa carte de séjour que les chosent changent et tournent au cauchemar.

 

 

Monsieur rentre de plus en plus tard, s'ensuivent des demandes d'explications et des disputes qui conduisent monsieur à dire le fond de sa pensée à Régine. A savoir qu'il se fiche bien d'elle qu'il préfère les femmes plus jeunes (ils ont 10 ans d'écart)... et tout un tas de méchanceté vulgaires qui rendent  Régine très triste. Mais elle l'aime alors elle accepte, pensant que cela va  s'arranger... Elle ne veut pas non plus admettre que sa famille avait raison...
Que nenni, ça empire, il commence même à lever la main sur elle quand elle évoque l'idée d'une séparation. Cela est hors de question pour monsieur qui  doit, durant un an, prouver qu'il vit bien au même domicile que son épouse...
Elle finit par le mettre dehors avec ses affaires. Il retourne chez sa sœur  ou vit toute une  communauté pour la plupart sans papiers d'identité qui  conduit également sans permis de conduire, des véhicules non assurés et travaillent tous au noir... Quand ils sont régularisés par un mariage ou une naissance, ils font venir un nouveau membre de la communauté qui viendra a son tour vivre aux crochets de la France. Ils touchent des  prestations sociales de la CAF qu'ils cumulent avec le travail non déclaré pour des sommes importantes qu'ils envoient régulièrement dans leur pays...
Voilà ce que dénonce Régine morte de peur car résidant toujours dans le même appartement et travaillant toujours au même endroit avec la même voiture qui font que son futur ex mari peut la retrouver et attenter à sa vie quand il le souhaite....

"Régine vit dans la crainte permanente de représailles..."

Alors Régine se dit que si elle n'en réchappe pas, au moins, elle aura alerté en témoignant pour ne pas que d'autres femmes fassent les mêmes   erreurs qu'elle regrette.
53 000 policiers et gendarmes qui ont été formés sur le thème des violences familiales depuis septembre 2019.
Leur nombre devrait augmenter de façon à avoir deux professionnels dans chaque département. Avec 67 recrutements en 2020, ils sont 355 répartis sur tout le territoire. Une trentaine de nouveaux postes est prévue.

Par ailleurs, la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP78) a développé un code QR recensant l'ensemble des informations et des dispositifs locaux existants.

"Malheureusement, de nombreuses femmes ne portent pas plainte"

Le 3919 pour les femmes victimes de violences

Les femmes victimes de violences peuvent contacter le 3919. Gratuit et anonyme, ce numéro de téléphone reste

accessible dans le contexte actuel de 9h à 19h du lundi au samedi. Il propose une écoute, il informe et il oriente

vers des dispositifs d'accompagnement et de prise en charge. Il garantit l'anonymat des personnes appelantes.

Composer le 17 en cas d'urgence

Pour tout cas de danger grave, il convient de contacter le 17, qui doit être le moyen de contact utilisé en cas d'urgence. Les services de police et de gendarmerie ont été sensibilisés à cette problématique dans le contexte actuel, et restent mobilisés.

Engagement des pharmacies

Le ministère de l'Intérieur a convenu avec l'Ordre des pharmaciens d'un dispositif complémentaire pendant cette période de confinement permettant aux victimes de violences intra-familiales de se rendre en pharmacie à des fins d'alerte sur une situation, alerte qui sera relayée auprès des forces de l'ordre.

Ce dispositif va permettre une alerte discrète vis-à-vis de la personne violente et une prise en charge rapide des victimes. Une signalétique pourra être apposée par les pharmaciens sur la porte de leur officine pour prévenir de l'existence de ce dispositif.

Les accueils de victimes et de leurs enfants dans les hébergements

Pour les personnes victimes de violences conjugales et qui veulent fuir, il convient d'appeler le 115 pour bénéficier d'un hébergement d'urgence, des capacités restant disponibles.

 

 

 

 

 

Partager Partager

VU DU CHÂTEAU Webzine d'informations locales est totalement indépendant de "Autant en emporte la marne" .

Le webzine d'actualités locales "Vu du Château" est totalement indépendant du magazine Autant en emporte la marne.