• Autosur kfé 180522
  • terny 2020

Votre programme TV

Nos annonceurs

  • concert ccrv
  • Leclerc drive
  • location véhicules leclerc
  • Animalerie leclerc
  • animaux colo cd
  • tierce fb

Météo en direct



Comment l’ARS de Picardie cherche à sauver la peau du CHU d’Amiens en dépouillant les petits hôpitaux picards...

Comment l’ARS de Picardie cherche à sauver la peau du CHU d’Amiens en dépouillant les petits hôpitaux picards...



Château-Thierry -

« Préférez-vous aller vous faire soigner à Reims (30 minutes) ou à Amiens (2h15) ? » telle est à peu près la question qui pourrait être posée dans le cadre d'un prochain référendum local organisé auprès de la population du bassin d'attractivité de l'hôpital castel. Organisée par le député Jacques Krabal sous sa casquette de président du pays (UCCSA), cette consultation, néanmoins, ne devrait s'adresser qu'aux seuls habitants de l'arrondissement de Château-Thierry et c'est dommage car sont aussi concernés les habitants des secteurs limitrophes de la Marne et de la Seine-et-Marne.

Bref, cette question, en fait, revient à demander à un aveugle s'il veut voir clair tant la réponse paraît évidente.

La fameuse "communauté territoriale de santé Aisne sud" dans laquelle projette de nous fondre, au côté de Laon et Soissons, la toute puissante et autiste ARS fait déjà l'objet d'un taux d'évasion record de 36% au détriment de la Picardie et au profit de la Champagne ainsi que (dans une moindre mesure) de la région parisienne. C'est dire si, les patients ont par avance, clairement et massivement, répondu par les actes à la question. Quoi de plus naturel au regard de notre position géographique, de la disparité des distances et des axes de circulation existants.

Le CHU d'Amiens, hissé au rang de "Centre de Recours Régional", selon le nouveau vocable du SROS 3, cherche-t-il à tirer un peu trop la couverture à lui au risque de la voir se déchirer ? Il est patent que le principal objectif de ce lobby consiste, en toile de fond, à inféoder "tous les petits hôpitaux picards".

Comme chacun sait, la réforme hospitalière vise, avant tout, à réduire le déficit de la Sécurité Sociale en réalisant, parfois aveuglément, des économies drastiques. Or, faut-il rappeler que ledit CHU d'Amiens (1 162 lits et 50 183 séjours) est le 10ème établissement de santé publique le plus endetté de France avec un encours de dette de 277,5 M€ et que, par comparaison, le CH castel (232 lits et  9 604 séjours) n'affiche, de son côté, "que" 7M€ de déficit budgétaire ; soit 40 fois plus d'endettement à Amiens pour seulement 5 fois plus d'activité qu'à Château-Thierry. Par conséquent, s'il est vraiment nécessaire de tailler dans le gras, les technocrates seraient sans doute plus avisés de tailler d'abord là où se trouve le gras.

 

Partager Partager

VU DU CHÂTEAU Webzine d'informations locales est totalement indépendant de "Autant en emporte la marne" .

Le webzine d'actualités locales "Vu du Château" est totalement indépendant du magazine Autant en emporte la marne.