• la crepe rit ouverture
  • mac doc salades
  • PO 2019 J verne
  • PO jdlf
  • portes ouvertes lycée hotelier ch th
  • Portes ouvertes St Vincent de Paul
  • mad do ouv NS we
  • mission locale site
  • ets fevrier
  • Cfppa de Verdilly des formations tout au long de la vie...
  • Garantie jeune
  • Leclerc
  • Ville Chateau
  • macdo2
  • Agenor foire
  • Levy élagage
  • para leclerc
  • Marchetti
  • kkd 2
  • Animalerie leclerc
  • Absinthe
  • ets fevrier
  • absinthe
L’Orchestre de Picardie à Essômes-sur-Marne

L’Orchestre de Picardie à Essômes-sur-Marne



Essômes-sur-Marne (02) -

Jubilations symphoniques ; directeur musical Arie van Beek – Piano Franck Braley

On manquera toujours de superlatifs pour décrire l'extraordinaire « dialogue entre Dieu et sa créature » que met en scène Beethoven dans le mouvement central de son Quatrième Concerto pour piano (1808). Et que dire de cette douce caresse du piano solo qui, au lieu de la vigoureuse introduction symphonique attendue, inaugure le premier mouvement ?

Ce samedi 2 février, ne manquez pas le concert exceptionnel de l'Orchestre de Picardie à 20h, salle polyvalente à Essômes-sur-Marne

Œuvre de toutes les audaces, l'op.58 est aussi un intense  moment de jubilation pianistique et orchestrale qu'animeront de concert l'excellent Frank Braley et le maestro van Beek.

Un autre « spécialiste » de la « jubilation en musique »  était bien sûr Joseph Haydn dont  la Symphonie n°59 (1768) date des débuts de sa période Sturm and Drang. Les forts contrastes rythmiques et dynamiques de l'Allegro suggèrent une action théâtrale et la partition sera d'ailleurs utilisée quelques années plus tard comme musique de scène pour une pièce intitulée Die Feuerbrunst  (L'Incendie), d'où son surnom... Les deux mouvements suivants (Andante et Menuet) frappent par la proximité de leurs thèmes mélodiques respectifs (une innovation de plus chez le maitre...) mais aussi par la variété de l'instrumentation, la totale liberté dans l'enchainement des idées... Et le Finale, avec ses  cors joyeusement tonitruants, a décidément un cachet fou...

Mendelssohn était très attaché à sa première « grande symphonie » qu'il avait composée en 1824 à quinze ans, peu avant son célèbre Octuor pour cordes. Il est vrai qu'aujourd'hui encore on reste confondu par  cette souveraine aisance à manier, si jeune, la grande forme symphonique. Sans bouder son plaisir devant ces « élans d'orchestre » à la Weber (Allegro), les fugatos bien trempés, les hymnes chaleureux du Finale...

Musique symphonique

Franz Joseph Haydn - Symphonie n°59 Le Feu - Ludwig van Beethoven - Concerto pour piano n°4 - Felix Mendelssohn - Symphonie n°1

Arie van Beek

Né à Rotterdam, il étudie les instruments à percussion et travaille comme percussionniste dans les orchestres radiophoniques aux Pays-Bas avant de s'orienter vers la direction d'orchestre. Ses professeurs de direction sont Edo de Waart et David Porcelijn.

Après avoir été le directeur musical de l'Orchestre d'Auvergne de 1994 à 2010, il est depuis 2011 directeur musical de l'Orchestre de Picardie. Depuis septembre 2013, il est également directeur musical et artistique de l'Orchestre de Chambre de Genève.Il est par ailleurs chef d'orchestre en résidence au Doelen Ensemble à Rotterdam.

Arie van Beek est chef invité d'orchestres français tels que l'Orchestre d'Auvergne, l'Orchestre Lyrique de Région Avignon Provence, l'Orchestre Poitou-Charentes, l'Orchestre des Pays de Savoie, l'Orchestre Régional de Cannes Provence Alpes Côte d'Azur, l'Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, l'Orchestre National des Pays de la Loire, l'Orchestre Symphonique de Bretagne, l'Orchestre Philharmonique de Radio France, l'Orchestre National de Lyon, l'Orchestre Lamoureux, l'Orchestre Colonne, l'Orchestre de Chambre de Paris, l'Orchestre des Lauréats du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, l'Orchestre des Champs-Élysées. Il est également actif en Hollande (Orchestre Philharmonique de Rotterdam, Het Nieuw Ensemble d'Amsterdam), en Allemagne (Orchestre Philharmonique d'Iéna), en Pologne (Sinfonia Varsovia, Orchestre de l'Opéra de Varsovie), en Bulgarie (Orchestre Philharmonique de Sofia), en République Tchèque (Orchestre Philharmonique Bohuslav Martinů) et en Finlande (Orchestre de la Ville de Joensuu).

De la musique baroque aux œuvres du XXIème siècle, son répertoire ne connaît pas de frontières.

Ayant à cœur de promouvoir les œuvres d'aujourd'hui, il a créé des compositions de Jean-Pascal Beintus, Guillaume Connesson, Suzanne Giraud, Hans Koolmees, Dominique Lemaître, Kaija Saariaho, Aulis Sallinen, André Serre-Milan, Klaas de Vries, Peter-Jan Wagemans, Michaël Levinas, Robin de Raaff, Benjamin Ellin pour n'en citer que quelques-unes.

Arie van Beek est Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres et a reçu en 2008 la Médaille de la Ville de Clermont-Ferrand. Il est également titulaire du prestigieux Prix Elly Ameling pour sa contribution depuis plus de trente ans au rayonnement artistique de la ville de Rotterdam. En mars 2014, il reçoit le prix Erasme de la ville de Rotterdam. En avril 2017, il est promu Officier de l'Ordre des Arts et des Lettres.

Les musiciens