• flight of dreams 1
  • foie gras boucherie rép
  • HDF économie écologie
  • mac doc salades
  • Maison tourisme 0616
  • mad do ouv NS we
  • mission locale site
  • ets fevrier
  • Garantie jeune
  • Leclerc
  • Ville Chateau
  • macdo2
  • Levy élagage
  • para leclerc
  • Marchetti
  • kkd 2
  • Animalerie leclerc
  • Absinthe
  • fort 4x4
  • ets fevrier
  • absinthe
Lauréats du concours national Bulles de Mémoire

Lauréats du concours national Bulles de Mémoire



Château-Thierry -

Les lycéens castels reçus avec les honneurs aux Invalides puis au Bundestag

Une classe du lycée Jean de la Fontaine de Château-Thierry s'est récemment distinguée en participant avec talent au concours « Bulles de mémoire » proposé à tous les établissements scolaires de France par l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACVG) dans le cadre des commémorations du Centenaire de l'Armistice de la Première Guerre Mondiale.

 C'est aux élèves de terminale ARCU (accueil clientèle et relations clientèle) encadrés par leur professeur de Lettres et d'Histoire, Vincent Bervas, qu'est en effet revenu le premier prix en catégorie « Lycée par groupe ». Leur BD « Arrivée trop tard » a séduit le jury parmi plusieurs centaines d'autres réalisations.

Cette suprême distinction vient couronner un cycle mémoriel de trois années pour les élèves de Terminale Professionnelle ARCU du lycée Jean de La Fontaine à Château-Thierry.

Initiée en 2015 par la présentation à l'occasion du Memorial Day à Belleau, devant le Général Neller commandant le corps des Marines, qui avait félicité chaleureusement les élèves pour leurs travaux d'écriture et de dessin, la réflexion s'est poursuivie en Première et en Terminale. Ils ont alors convoqué d'autres arts comme l'audiovisuel, sollicitant des compétences professionnelles lors d'événements d'ampleur à l'image de la journée d'étude La Rencontre de l'Autre dans la Grande Guerre, en septembre 2017 sous le patronage de la Mission 14-18 et de l'APHG.

Cette année de Terminale fut l'occasion de conjuguer la pratique de l'écriture d'invention à partir du réel pour laquelle le roman de Pierre Lemaître Au revoir là-haut avait été un modèle avec le talent si particulier de la bande dessinée. Parfois laissé un peu à la marge dans sa pratique à l'école, il a permis grâce au concours organisé par l'ONACVG (Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerres) de révéler le talent de deux jeunes : Aurélien Gapaix et Kévin Moreau. Créée par la classe à partir de l'histoire du Brigadier-Aviateur Charles Caigné, inhumé à la Nécropole nationale voisine du lycée, la nouvelle est devenue une bande dessinée en trois planches. Guidés par le dessinateur Nicolas Faucard, nos lycéens castels ont conquis tour à tour le jury régional puis national du concours.

L'épopée des élèves de Vincent Bervas

Ainsi, le 14 novembre dernier, avaient-ils  rendez-vous aux Invalides pour la remise de leur trophée des mains de Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d'Etat auprès de la Ministre des Armées.  Mais en cette année du Centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, l'histoire ne s'est pas arrêtée là : un programme d'échange franco-allemand de cinq jours les attendait. Et si le deuxième jour fut consacré à la réception à l'Ambassade d'Allemagne en France dans les salons privés de M. l'Ambassadeur, puis au Musée de la Grande Guerre de Meaux, ils se sont envolés le soir même pour Berlin. Dans la capitale allemande, ils ont alterné les ateliers de réflexions sur ce qui les unit avec leurs camarades d'outre-Rhin, vainqueurs d'un concours similaire organisé par le Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge (Office allemand des victimes de guerre). Ensemble, ils ont assisté, à la sinistre prison de Plötzensee, à la cérémonie nationale en mémoire des victimes du nazisme. Le dimanche 18 novembre, ils se sont retrouvés avec les 500 jeunes du projet international « Youth for Peace » pour la remise de propositions pour la Paix aux présidents allemand et français. La journée du dimanche s'est poursuivie par la cérémonie nationale du « Volkstrauertag » (le Jour de deuil), en présence des deux chefs d'Etat, Frank-Walter Steinmeier et Emmanuel Macron. Dans l'hémicycle recueilli, ils étaient le seul groupe de jeunes invités au milieu de toutes les personnalités allemandes, dont la Chancelière Angela Merckel.

Ce séjour d'une incroyable intensité aura contribué à renforcer les liens entre jeunes allemands et jeunes français qui ressortent grandis de l'expérience. Pour certains d'entre eux, ce projet pluri-pluriannuel leur aura permis de passer de la rupture scolaire en Seconde à l'excellence : l'un des deux dessinateurs est engagé pour un cycle d'études post-bac de 5 ans en Arts graphiques mais tous ont des projets d'avenir augurant un projet construit et structuré. Aurélien Gapaix, Kévin Moreau et leurs camarades de classe Lilian Coutant, Manon et Marion Roy ainsi que leur professeur Vincent Bervas remercient tous ceux qui les ont accompagnés dans ce formidable itinéraire historique, culturel et mémoriel.

 

Lambertmultimédias