• macdo2
  • aigles 2019
  • caverne du dragon
  • flight of dreams
  • flight of dreams
  • fort c 2
  • fort condé
  • joel michel champagne noto
  • menuiserie david PO
  • mad do ouv NS we
  • escape game champ pannier
  • Leclerc
  • macdo2
  • para leclerc
  • Marchetti
  • kkd 2
  • ets fevrier
  • aigles 2019
  • Animalerie leclerc
  • Ville Chateau
  • aigles 2019
  • ets fevrier
Le Loft version Jour de l’An

Le Loft version Jour de l’An



Soissons -

La célèbre discothèque soissonnaise s’est offerte une nouvelle bonne note en déclinant une soirée dont elle a le secret.

Célébration du 1er de l'an, au Loft, une initiative désormais traditionnelle qui demeure cependant toujours dans l'air du temps...

Alors que certains se découvraient un malin plaisir à faire ... tourner les serviettes, le disc-jockey du Loft affichait une volonté à réaliser ce même exercice (de style) avec ces platines ! « C'est un rendez-vous bien sûr traditionnel et néanmoins incontournable, chaque fin d'année, nous proposons à qui le souhaite, de partager un moment de gaieté et de convivialité sous la boule à facettes. » confiait, en aparté, Violette Mayeur,  l'une des trois « Chefs d'Orchestre » - avec Manu De Araujo et D'Gino Lobjois.

Une soirée pas comme les autres qui laissait apparaître une saveur « Saint Sylvestre » : cotillons sur les tables, chapeaux « pointus », serpentins..., ce lieu dédié à la musique et ces ambiances nocturnes avait donc déroulé le « tapis rouge » à des noctambules ravis de l'aubaine.

Lesquels poussaient ainsi et sans la moindre hésitation la porte de l'établissement, plongeant alors dans une atmosphère des plus festives. Escapade musicale, intemporelle, où tout paraissait même permis, ou presque...

« Célébrer le Jour de l'An nous tient à cœur » soulignait Manu De Araujo tout heureux de proposer une soirée sans fausse note. « L'heure est à la détente et à l'euphorie » murmurait-il encore, des propos qui trouvaient aussitôt écho auprès de D'Gino Lobjois.

Un « carnet de bal » (déjà) bien rempli

Qui après avoir joué avec le canon à confetti ne pouvait résister bien longtemps à l'envie de saisir le micro. Et à sa manière, il (re)donnait de l'intensité à une manifestation qui se prolongeait jusqu'au bout de la nuit.

« Quasiment jusqu'aux première lueurs du jour » s'en félicitait Violette Mayeur, dont la sienne traduisait cette joie, ce plaisir d'être transportée par cet enthousiasme collectif. « L'essence même de nos soirées » précisait d'une seule voix le trio de responsables, bien décidé à continuer à surfer sur cette (intense) dynamique, dont le carnet de bal 2019 réserve de bien agréables surprises.

A une époque où les boîtes de nuit sont parfois considérées comme d'un autre temps, Le Loft s'efforce - et y parvient plutôt avec beaucoup de brio d'ailleurs - à se maintenir à l'ordre du jour.

« La fréquentation prouve surtout que nous devons préserver cet héritage » indiquait-la dirigeante, affichant ainsi sa détermination...

Une énergie qui offre donc l'opportunité à cet espace musical d'entrevoir de beaux... jours et de ne connaître aucune ride.

Personne d'ailleurs ne s'en plaint.