• macdo2
  • caves maison tourisme
  • foie gras boucherie rép
  • HDF économie écologie
  • mac doc salades
  • Maison tourisme 0616
  • mad do ouv NS we
  • Leclerc
  • ets fevrier
  • agrumes jardin fil saisons 18
  • Garantie jeune
  • mascarade
  • métropolis2007
  • Jardins fil saisons virginie 17
  • Ville Chateau
  • macdo2
  • Levy élagage
  • para leclerc
  • kkd 2
  • Absinthe
  • fort 4x4
  • ets fevrier
  • absinthe
Deux repreneurs sur les rangs pour le supermarché de la Ferté-Milon

Deux repreneurs sur les rangs pour le supermarché de la Ferté-Milon



La-Ferté-Milon (02) -

Après l’annonce des représentants d’Intermarché de fermer leur magasin de la-Ferté-Milon, la municipalité avait organisé hier soir un rassemblement populaire et citoyen sur l’esplanade de l’hôtel de ville à grand renfort de banderoles…

De nombreux milonnais et des élus des communes voisines étaient présents regrettant tant la fermeture, actée pour la direction nationale d'Intermarché que la façon dont les représentants de l'enseigne ont procédé...

Ce mercredi 10 octobre, à 19h, élus, salariés, habitants et voisins concernés étaient présents pour soutenir la vingtaine de salariés qui vont se retrouver au chômage e novembre prochain. La direction propose des reclassements dans des points de vente trop éloignés des lieux de vie des employés qui déplorent cette situation.

« La direction nous incite fermement à trouver du travail ailleurs et à ne pas attendre le licenciement » raconte l'un des salariés effondré...

Reprenant le propos tenu dans son courrier envoyé aux habitants la veille, le maire, Céline Le Frère a dit s'être sentie trahie par les

dirigeants du groupe et ne pas comprendre leur stratégie.

Ce rassemblement avait pour but à la fois de manifester le soutien aux salariés comme aux clients surtout ceux n'ayant pas de moyen de locomotion pour se rendre au magasin le plus proche soit 10 kms de là pour faire leurs courses...

La première magistrate s'est voulue rassurante : « nous recherchons activement des solutions. Parmi lesquelles : une autre enseigne dont le propriétaire possède déjà deux points de vente sur le territoire fait une étude de marché et une seconde enseigne s'est manifestée ce jour. »

Par ailleurs une lettre sera adressée prochainement au sous-préfet et à l'inspection du travail afin qu'ils examinent avec beaucoup d'attention les dossiers des salariés en licenciement et les accompagnent au mieux dans leur recherche d'emploi ou de reconversion.

Sur place, des habitants, de nombreux maires voisins ceints de leur écharpe tricolore : Marizy-Sainte Geneviève, Faverolles, Troëne, Silly-la-Poterie, Largny-sur-Automne, Dampleux..., le conseiller départemental maire de Villers-Cotterêts, des conseillers municipaux, 1ers adjoints, des villageois voisins, la suppléante du député de la 5ème circonscription, l'ancien maire de Villers-Cotterêts...

Des clients également ainsi que Laetitia Godefroy une Milonaise de souche qui tenait le débit de tabac et travaille désormais à Paris. Elle était là comme au premier jour, tee-shirt et panneau revendicatifs. En septembre dernier 2100 signatures avaient été récoltées grâce à la pétition en ligne de Laetitia et la pétition papier organisée par Lionel Chaumat. Ces documents avaient été remis en mairie pour soutenir les employés et éviter la fermeture de ce point de vente important pour tous les habitants non mobiles qui selon la jeune femme « n'ont pas la chance de pouvoir se déplacer où et comme ils le veulent. »

Pour rappel

En septembre 2017 la mobilisation des villageois, des élus et des salariés du magasin avait empêché la fermeture de l'Intermarché local. De longues négociations entre les propriétaires et la municipalité avaient finalement abouti au maintien du commerce.

Depuis, la municipalité travaillait de concert avec les services du siège du groupe Intermarché afin de proposer une relocalisation de la surface de vente sur un espace plus visible et plus attractif commercialement pour les milonais et les automobilistes en transit dans la commune.

Tous sont abasourdis !

Presque un an après, jour pour jour, les dirigeants du groupe ont annoncé la fermeture définitive pour le 30 novembre. Les employés ont été prévenus en matinée et la municipalité dans l'après-midi sans plus de forme.

Une argumentation non fondée

Un regain de fréquentation avait été constaté car les Milonais jouaient le jeu en privilégiant leurs achats sur place et le chiffre d'affaire était remonté jusque cet été où des signes annonciateurs inquiétants se sont de nouveau fait ressentir : un manque d'approvisionnement en marchandises et des rayonnages vides de plus en plus fréquemment, pas de remplacement des employés en congés, notamment le boucher d'où la fermeture pure et simple du rayon boucherie... un changement de l'amplitude des horaires d'ouverture avec la fermeture les lundis.

La municipalité souhaitant le maintien de la vingtaine d'emplois également soucieuse de maintenir un service de proximité indispensable aux 2400 habitants poursuit son travail de recherche d'un repreneur et ne manquera pas de faire savoir quand cela sera réglé.