• macdo2
  •  fevrier 2019
  • mac doc salades
  • PO 2020 jdlf
  • po mars lycée crézancy
  • po mars st vincent paul
  • terny 2020
  • terny 2020
  • consultation 400 ans jdlf
  • mad do ouv NS we
  • para leclerc
  • castel roller club
  • fevrier
  • cjc annuelle
  • consultation 400 ans jdlf
  • kkd 2
  • marchetti 011119 01 11 20
  • Leclerc
  • macdo2
  • ets fevrier
  • Animalerie leclerc
  • Agenor foire
  • ets fevrier
Belle commémoration au Calvaire de la verdure de la Chapelle Monthodon

Belle commémoration au Calvaire de la verdure de la Chapelle Monthodon



La Chappelle - Monthdon - Vallées-en-Champagne (02) -

Un endroit improbable où se sont retrouvés plus de 200 personnes pour commémorer la 2ème bataille de la Marne qui a fait 1500 morts en juillet 1818 !

Au premier croisement de la RD 20 et RD 203 entre St Agnan et Dormans, sur la petite route en contrebas qui mène à La Chapelle-Monthodon, a été érigé - à la demande du curé de l'époque - le calvaire, La Verdure en mémoire des soldats morts lors de la sanglante bataille 15 au 20 juillet 1918. Il était - ce dimanche - le lieu de rendez-vous d'une splendide commémoration empreinte d'une grande émotion.

Commémoration à la mémoire des ces 1500 soldats de toutes nationalité qui y ont perdu leurs vies ! Des Français bien sûr, des alliés Américains mais aussi des Allemands et aucuns d'entre eux n'avaient choisi de se battre et d'avoir à enlever la vie à qui que ce soit juste par ce qu'ils ne faisaient pas partie de la même nation !

Ils avaient tous autour de 20 ans et des projets plein la tête, projets qui se sont arrêtés là, un jour de juillet 1818 ! Ils n'ont jamais revu les leurs et se sont sacrifiés pour nous ! Pour que nous, nous soyons libres aujourd'hui.

Cette commémoration est essentielle, elle permet de garder ces évènements dans la mémoire collective et de les enseigner aux plus jeunes pour que plus jamais ils ne se reproduisent et que les générations futures se battent pour la paix sans jamais verser de sang !

C'est en présence de 19 porte-drapeaux de l'Aisne, de la Marne et du Pas-de-Calais qu'étaient réunis, le sous-préfet de l'arrondissement de Château-Thierry, Ronan Léaustic, le conseiller régional des Hauts-de-France, Dominique Moyse, Anne Maricot, conseillère départementale, Etienne Haÿ, président de la Communauté d'Agglomération de la Région de Château-Thierry, le lieutenant-colonel, Daniel Cian, délégué militaire départemental adjoint et de nombreux spectateurs que les maires délégués de deux des 3 communes composant Vallées-en-Champagne (La-Chapelle-Monthodon, St-Agan,), Jacqueline Picart et Claude Picart ont rappelé les faits de la bataille avant de laisser défiler les enfants qui ont lu des phrases de soldats pour laisser place au mot d'Anne Maricot, conseillère Départementale du Canton d'Essômes-sur-Marne.

Celle-ci rappelait que le département de l'Aisne - l'un des département ayant payé l'un des plus lourd tribu lors de cette guerre sanglante - a attribué un large budget au centenaire pour ne pas oublier et remercier celles et ceux qui ont donné leur vie pour nous ! Se souvenant que dans certains villages après-guerre il ne restait que 3 hommes, tous les autres étant morts au combat. Mais ces survivants étaient libres, grâce aux forces armées et à la population. Nous ne devons jamais oublier cela ! ajoutait la conseillère départementale.

Le conseiller régional, Dominique Moyse rappelait quant à lui l'importante de chacun à être un passeur de mémoire. Il soulignait le courage de ces nombreux combattants tombés sur notre sol. Le temps des commémorations est essentiel disait-il car si l'avenir était construit sans garder en mémoire le passé, il reviendrait alors à commettre les mêmes erreurs ! L'élu mettait en avant l'excellente idée de matérialiser ces chemins de randonnée au travers de ses 13 silhouettes de métal qui donnent une incarnation à leur histoire, à notre histoire ! Poursuivons les réconciliations, soyons les ambassadeurs d'une même volonté de construction sur les mêmes valeurs essentielles qui font notre république : Liberté, Egalité, Fraternité ! ajoutait-il pour terminer.

Etienne Haÿ, président de la Communauté d'Agglomération de la Région de Château-Thierry faisait allusion à toutes les commémorations auxquelles il assistait d'un bout à l'autre du territoire. Des commémorations où la dimension humaine revient à chaque fois, des commémorations pour partager ensemble les valeurs de fraternité et de paix et poursuivre la transmission de la mémoire. Mémoire à destination de toute cette jeunesse disparue si jeune pour nous libérer... Ils avaient entre 18 et 22 ans et n'avaient rien vécu, pourtant, ils ont sacrifié leur vie, pour nous !

Ronan Léaustic, sous-préfet rappelait les combats et les pertes comptabilisées ici et remerciait les organisateurs du jour de mobiliser pour la mémoire collective.

Ajoutant que ces 1500 jeunes dont l'espoir de leurs vies fauché en une guerre avaient été forcés à se haïr car ils n'avaient pas le même drapeau. Des ennemis qui tout comme eux n'avaient pas souhaité cette guerre ! Il reste en mémoire ces noms sur les monuments et en héritage ultime, la paix. Il est donc crucial de poursuivre nos efforts de rassemblement et de réconciliation pour bâtir l'avenir sur la paix en mémoire de ceux qui sont morts pour l'obtenir. Citant Martin Luther King pour clore son discours : "Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots."

Moment d'émotion supplémentaire lorsque le maire de Vallées-en-Champagne et les maires délégués ont reçu des mains du lieutenant-colonel, Daniel Cian, délégué militaire départemental adjoint, le drapeau de la Commune nouvelle de Vallées-en-Champagne puis la Croix de Guerre 14-18 décernée par le ministre des armées.

Bruno Lahouati maire de Vallées-en-Champagne a remis le drapeau à Marcel Dartinet, porte-drapeaux en lui demandant de s'engager !

Marcel Dartinet s'est engagé à porter le drapeau avec courage, dignité et honneur. Le tout ponctué par l'Union Musicale de Dormans puis ce fût le moment de déposer les gerbes avant que le cortège ne prenne la direction du village a environ 2km de là !

Bruno Lahouati ne manqua pas de rappeler le but mémoriel et pédagogique de cette opération remerciant les financeurs, les bénévoles et le travail d'équipe fondateur et porteur de paix autour de cet événement.

Place de l'église où des tonnelles donnaient de l'ombre pour le cocktail et le repas à venir, Jean-Pierre et Martine Risbek en costumes d'époque et leurs deux taxis de la Marne (Association Tardenoise du Patrimoine Roulant (ATPR)) accueillaient les visiteurs.

Le cortège s'est ensuite dirigé dans le chemin de départ des randonnées afin d'inaugurer la signalétique mise en place tout au long de ses deux nouveaux parcours mémoriels d'une heure ou 2 selon le choix.

C'est en taxi de la Marne que le conseiller régional, le sous-préfet et son épouse se sont rendus à la mairie pour découvrir l'expo de l'APAC commentée par deux bénévoles. Une exposition très complète avec nombre d'éléments d'objets d'époque sur l'exode, les chars, mais aussi des maquettes de villages détruits, la reconstitution d'un hôpital de campagne (ambulance) avec son personnel et des blessés lors de plusieurs phases puis les différentes tenues des soldats ...

La suite s'est tenue dans l'église où deux autres expos étaient visibles et où l'abbé Henri Gandon - qui quittera la paroisse en septembre - a accueilli les visiteurs avant de laisser place à la chorale éphémère constituée pour l'occasion. Ceux-ci nous ont interprété des chants de paix pour nous mettre le cœur en fête mais aussi nous chanter le désespoir des soldats et notamment leur rébellion au travers de la chanson de Laurette 1ère du genre pour protester contre cette guerre !

Le verre de l'amitié et la brioche furent partagés sur la place avant le repas froid préparé par Raynald Dubus de l'Auberge de l'Omois de Baulne-en-Brie...

ARTICLE PRECEDENT

 

 

 

  

 

PLUS DE PHOTOS