• caves maison tourisme
  • Fort condé
  • mac doc salades
  • Maison tourisme 0616
  • Mercedes  classe a
  • souffle terr ailly
  • macdo2
  • Leclerc
  • ets fevrier
  • métropolis2007
  • bureau 02
  • garage eugénois
  • para leclerc
  • Ville Chateau
  • bureau 02
  • Levy élagage
  • cjc 2017 2018
  • kkd 2
  • mac do 2
  • Absinthe
  • fort 4x4
  • ets fevrier
  • absinthe
Château de Villers-Cotterêts, une première cérémonie sous le haut patronnage d

Château de Villers-Cotterêts, une première cérémonie sous le haut patronnage d'Emmanuel Macron



Villers-Cotterêts (02) -

Entre 300 et 400 personnes se sont réunies hier en fin de matinée autour de Claude Ribbe, président des Amis du général Dumas, dans la cour d'honneur du château de Villers-Cotterêts, à l'occasion des cérémonies organisées pour la journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions...

Une cérémonie officielle sous le haut patronage du président Emmanuel Macron, organisée par Antony Christophe et renforcée par la présence du préfet de l'Aisne, Nicolas Basselier, du  sénateur Antoine Lefevre, du conseiller régional Dominique Moyse, de la conseillère départementale Anne Maricot, d'Alexandre de Montesquiou, président de la Communauté de Communes de Rezt-en-Valois ou encore de Jeanne Doyen binome du député Jacques Krabal qui a été le 1er à prendre la parole à l'invitation de Claude Ribbe, suivi d'Olivier Serva, député de Guadeloupe et président de la délégation aux Outre-Mer de l'assemblée nationale qui représente 27 députés, ultra marins et non ultra marins... soit une forte présence d'élus ! 

L'autorisation du centre de musées nationaux a permis ce premier rassemblement officiel au sein de la cour d'honneur du château, un endroit très symbolique puisque c'est là que le général Dumas, le 15 Aout 1789, a rencontré son épouse, 250 ans, jour pour jour après la signature du fameux édit de Villers-Cotterêts. 

Symbolique également de part l'avenir réservé au lieu qui est voué à devenir le Haut lieu international de la Francophonie en France...

Un caractère officiel que cette cérémonie avait perdu depuis 2014 suite à l'élection de Franck Briffaut, maire Front national. Une cérémonie palliative était donc, depuis, organisée au 41 rue du général Mangin à Villers-Cotterêts. Cette année, l'élu s'y est opposé, prenant comme prétexte le jour de marché. Hors ce matin la rue du général Mangin était vide... de bonne guerre selon Claude Ribbe qui reconnait que Franck Briffaut a toujours été clair dans ses positions, il est hostile à cette manifestation à laquelle il a tout de même été invité cette année mais à laquelle il n'est pas venu. 

      

 

La cérémonie a pris fin vers 12h30 mais devait se poursuivre à 17h30 place du général Catroux dans le 17ème arrondissement de Paris où plus d 'un millier de personnes étaient attendues autour de certains ministres et de Jacques Toubon, défenseur des droits. Le 1er ministre était également convié...

 

 

  

PLUS DE PHOTOS