• macdo2
  • caves maison tourisme
  • mac doc salades
  • Maison tourisme 0616
  • Mercedes  classe a
  • mad do ouv NS we
  • Leclerc
  • ets fevrier
  • métropolis2007
  • para leclerc
  • Ville Chateau
  • macdo2
  • Levy élagage
  • cjc 2017 2018
  • kkd 2
  • Absinthe
  • fort 4x4
  • ets fevrier
  • absinthe
La conférence du Lions club Jeanne de Navarre a fait des émules !

La conférence du Lions club Jeanne de Navarre a fait des émules !



Château-Thierry -

Nombreux étaient les participant(e)s à cette conférence organisée par le Lions Club Jeanne de Navarre en la médiathèque Jean Macé…

La salle de la Médiathèque était remplie d'un public très intéressé, attentif et participatif. Membre Fondateur d'un Club Lions d'Epinal .2ème Vice-Gouverneur du district Est, Rosine Lagier avec tout son savoir- faire et être a su captiver son auditoire...

Raymond LE, Lions Parisien, rédacteur en chef de la revue Lions International leur a fait l'honneur de sa présence. Les 3 clubs Lions Castels étaient présents ainsi que des membres du Rotary et d'autres associations...

L'apéritif a été offert par Justine Bournazel des "Jardins Partagés" avec des " potions à base de plantes", et Sébastien Manscourt de la GAEC Manscourt fait découvrir son " Pétillant de fraise".

La caisse au trésor mise à disposition a rapporté la somme de 65 € et sera utilisée au profit de l'action du Lions Club pour la Maison de Retraite où les bénévoles entretiennent une action pérenne depuis la création du Club (1995).

Leur prochaine action aura lieu le lundi 7 mai à la" Parenthèse" pour la remise de livres dans le cadre d'Octobre Rose et leur soutien pour la lutte contre le cancer.

Extrait de la confèrence de Rosine Lagier

Notre mémoire est sélective et ne garde que certaines informations, oubliant que la population du globe est dans une éternelle mouvance depuis le IIIe siècle de notre ère où, déjà, les invasions barbares étaient une sorte de migrations. Alors que l'actualité nous rappelle que le sujet qui nous préoccupe beaucoup en ce moment - les migrants - la conférence a eu pour but de remonter le temps depuis le XIXe siècle où les paquebots transatlantiques ont emportés dans leurs entreponts des millions d'Européens, de Japonais, de Chinois vers le rêve, une terre promise qui leur était offerte. Ils fuyaient leur pays, la guerre, la famine, la pauvreté, les épidémies, le chômage... En 1906, la Compagnie Générale Transatlantique en transporte à elle seule 60 000, venus d'Arménie, de Syrie, du Portugal, d'Irlande, de France... Faute de moyens pour continuer vers les terres promises - la plupart d'entre eux n'ont que l'équivalent de 80 € en poche - ils s'installent à New-York, parmi lesquels plus d'un tiers d'illettrés. Leur arrivée sur place, leur installation, leur intégration les plongent le plus souvent dans une dure réalité, bien loin de leurs rêves, sombrant dans la violence, l'alcoolisme, le brigandage, la tuberculose, la folie. Les différences de langues, de cultures, de religions engendrent la jalousie et la xénophobie.

Dès 1945, un exode massif commence en Europe orientale lorsque l'Armée rouge déferle vers Berlin, provoquant la fuite éperdue de populations civiles majoritairement allemandes. La partie ouest de l'Allemagne, occupés par lesAlliés occidentaux, dut accueillir, dans les années qui suivirent la guerre, près de 10 millions de gens fuyants les territoires de l'Est occupés par l'URSS. Cet exode a duré 15 ans jusqu'à la construction du Mur de Berlin en 1961. Plus tard ce fut l'exode de dizaines de milliers de Hongrois fuyant vers l'Autriche voisine après l'échec du soulèvement de Budapest en 1956. Il y eut aussi l'exode des Tchèques après le putsch communiste de 1948 et la fin des espoirs nés avec le Printemps de Prague...

Dans les années 1960, l'Amérique latine connaît l'exode d'environ 500 000 Cubains fuyant le régime pro-soviétique de Fidel Castro. Dans les années 60-70 il y eut des fugitifs provenant d'Argentine, d'Uruguay, du Chili dominés par des dictatures de droite. Même remarque pour les émigrés quittant le Portugal, l'Espagne, la Grèce.

Entre 1860 et 1960, ce sont 26 millions de Transalpins qui s'exilent. Entre 1870 et 1940, la France à elle seule en accueille 3,5 million. En 1930, elle en accueille 300 000.

Avec l'avènement du Maoïsme, plusieurs millions de personnes fuient la Chine pour trouver refuge en Birmanie, à Formose, à Hong-Kpng qui accueille, pendant le 1er semestre 1979 environ 80 000 immigrants illégaux.
En 1954, l'Indochine connaît un premier exode. Un million de Tonkinois fuient le régime communiste. A la chute de Phnom-Penh et de Saïgon en 1975, presque 200 000 Vietnamiens ont péri en mer, noyés, et des milliers de Cambodgiens ont sauté sur des mines pour passer en Thaïlande. La Malaisie, l'Indonésie, les Philippines, Hong-Kong et même le Japon on vu arriver les « Boat people »...

A l'heure actuelle, on estime à 300 millions le nombre de personnes ayant quitté leur pays pour d'autres horizons...

Lions Club Chateau-Thierry Jeanne de Navarre