• Frappadingue Champagne X’Trem 2018
  • Maison tourisme 0616
  • marche rotary avril
  • Salon Habitat
  • agenor foire
  • non stop mac do 06 17
  • cjc 2017 2018
  • ets fevrier
  • Leclerc
  • bureau 02
  • levy foire 18
  • macaveleclerc
  • parc coupaville
  • Agenor foire
  • Levy élagage
  • kkd 2
  • mac do 2
  • Animalerie leclerc
  • fort 4x4
  • Absinthe
  • absinthe
Un sport venu du Japon a fait des émules à Château-Thierry

Un sport venu du Japon a fait des émules à Château-Thierry



Château-Thierry -

L’Ekiden des Fables : une première réussie au stade castel !

Un nouveau rendez-vous sportif de plus dans la ville, L'Ekiden des Fables co organisé entre a Communauté d'Agglomération de la Région de Château-Thierry L'Ekiden des Fables à fait un tabac le week-end dernier ou 400 participants ont pris le départ. En fait ce rendez-vous viendra désormais à la place du Semi-Marathon des Fables dont la 9ème édition aurait du se courir, le choix de son remplacement à été privilégié !

L'Ekiden était une première castelle mais aussi pour bon nombre des participants constitués en équipes mixtes, au rang desquelles entre-autres l'excellente Sud Aisne Athlé de Soissons classée 1ère avec une course réalisée en exactement 2h 42'17. Cette équipe comptait dans ses rangs, la non moins célèbre Céline Bosq organisatrice de la Claud'Aisne qui aura lieu le 18 avril prochain à Soissons....

Le dimanche 8 avril dernier, l'ACCT, n'a pas démérité arrivant juste derrière, l'équipe du local bien connu, José Bastos et de Michel. On a pu aussi y roiser l'équipe de la mairie castelle vétérans et seniors conduite par le maire Sébastien Eugène au milieu de ses adjoints : Dominique Douay, Natacha Tholon, Isabelle Puigmal, Sonia Babog et Mohamed Rezzouki, s'est classée 21ème sur 28 formations engagées dans le chrono de 4h 17'37.

Didier Beaumont et tous les bénévoles engagés ont veillé à une organisation hors pair pour cette belle manifestation au goût printanier avec un soleil qui a dynamisé les équipes déjà bien au fait !

En quoi consiste ce nouveau concept qui fait fureur en France

L'Ekiden consiste à courir la mythique distance du marathon, soit 42,195 km en relais par équipe de 6 sur des parcours en boucle dans l'ordre suivant : 5, 10, 5, 10, 5 et 7,195 km.

le classique 10 km conservé et le 5 km, course solidaire pour les Restos du Cœur, départs et arrivées avaient lieu au pied des tribunes au stade municipal via le carrefour du Luxembourg prolongé d'une portion de la voie de contournement de Nogentel jusqu'aux serres.

Championnats de France

Il existe des championnats nationaux de cette discipline. Le temps de qualification pour les seniors hommes en France en 2006 est de 2 heures et 30 minutes. En Belgique également, un championnat d'Ekiden se court à Bruxelles où aucun temps qualificatif n'est demandé. D'autres épreuves comme l'Ekiden de Charleroi se courent en mai (jeudi de l'ascension).

Ce 1er Ekiden particulièrement réussi par une splendide matinée printanière, et le souhait des organisateurs de maintenant voir cette épreuve être très vite labellisée avec l'objectif d'accueillir le championnat de France en 2020.

Le relais ekiden

C'est une course à pied sur route d'origine japonaise. C'est une épreuve d'athlétisme dans différentes compétitions internationales ou nationales, mais elle ne fait pas partie des épreuves des Jeux olympiques, ni de celles des championnats du monde ou continentaux. Les premiers championnats d'ekiden ont été introduits en Europe en 1992.

Cette épreuve consiste en la succession de relais sur route par équipes de six compétiteurs. La distance classique est celle du marathon (42,195 km). Les six coureurs doivent parcourir les distances suivantes : 5 km, 10 km, 5 km, 10 km, 5 km et pour finir 7,195 km. Ils se transmettent un témoin plus léger que celui des relais 4 × 100 m, pour ne pas entraver le coureur. Le témoin traditionnel est une écharpe en tissu appelée le tasuki.

Le concept remonte à l'ancien système de communication et de transport sur la route du Tōkaidō, dans lequel des relais-gare étaient disposés le long de la route. Dans cette course, chaque coureur d'une équipe parcourt la distance d'une gare à la suivante, et au moment du relais remet le tasuki au relayeur suivant.

Le premier ekiden a été officiellement organisé en 1917, sponsorisé par le quotidien japonais Yomiuri shinbun, et dura trois journées, sur 508 km entre l'ancienne capitale japonaise de Kyoto et la capitale actuelle Tokyo, pour célébrer l'anniversaire du changement de capitale. Le nom a été inventé par le poète Toki Zemmaro (1885-1980) qui était le chef du bureau des Affaires sociales du quotidien. En japonais, le mot ekiden (駅伝?) est une combinaison de deux kanjis : le premier (駅) signifie gare, et le second (伝) transmettre.

Un des plus célèbres ekiden a lieu les 2 et 3 janvier, juste après Nouvel An japonais (shōgatsu), et consiste en un aller et retour entre Tokyo et Hakone, au pied du mont Fuji. Il y a cinq relais, d'environ 20 km, par jour. Les coureurs sont des étudiants des universités japonaises.

Source