• caves maison tourisme
  • Fort condé
  • mac doc salades
  • Maison tourisme 0616
  • Mercedes  classe a
  • souffle terr ailly
  • macdo2
  • Leclerc
  • ets fevrier
  • métropolis2007
  • bureau 02
  • garage eugénois
  • para leclerc
  • Ville Chateau
  • bureau 02
  • Levy élagage
  • cjc 2017 2018
  • kkd 2
  • mac do 2
  • Absinthe
  • fort 4x4
  • ets fevrier
  • absinthe
Chaleur de bête et froid de canard !

Chaleur de bête et froid de canard !



Aisne -

Le Zèbre Volant sort son premier livre ! Un condensé d'humanité, rare, précieux, salvateur.

Dominique Lange a exercé son métier de vétérinaire pendant quinze années à la campagne comme à la ville, dans les fermes, à domicile, en abattoir, dans les refuges, mais aussi dans des terres lointaines. Elle a également fréquenté deux années le cours Simon et a travaillé comme comédienne au théâtre et au cinéma

Elle est l'auteur d'un album pour enfants qu'elle a également illustré (Nanouk et sa banquise, éditions I2C, 2015).

Pour son deuxième livre, Chaleur de bête et froid de canard, Dominique crée sa propre maison d'édition, Le Zèbre Volant !

Comme beaucoup d'entre nous, Dominique a rêvé petite de soigner les animaux de la planète et de devenir vétérinaire.

En fait, elle voulait devenir docteur-magicienne pour rendre le monde meilleur, pour sauver tous les hommes aussi, mais ça elle ne l'a pas dit.

Forcément quand on a accroché ses rêves aussi loin sur l'échelle des rêves, on tombe de haut.

Évidemment, quand on aime la vie comme elle l'aime et qu'on a l'optimisme chevillée au cœur et au corps, on survit à la chute et on raconte...

Cela donne un livre pas comme les autres que vous aurez du mal à lâcher avant d'être arrivé tout au bout, là où cela se termine bien, peut-être bien...

« Chaleur de bête et froid de canard » ne vous cachera rien pourtant du quotidien d'un vétérinaire, de la mort omniprésente, de la souffrance des bêtes, de la détresse des éleveurs, de la puissance et de l'impuissance d'un docteur, des paradoxes, des sacrifices, des cas de conscience, du désespoir d'un humain confronté à la réalité du monde qui l'entoure, la réalité, brute.

Cette réalité va vous sauter à la figure comme au cinéma, avec des sensations en plus, les odeurs, les goûts même, les douleurs physiques, le froid, la faim, la peur, la colère.

« Chaleur de bête » va vous prendre aux tripes, vous faire rire pour de bon, de ce rire qui libère, qui vous rend plus libre et plus vivant.

« Froid de canard » va vous tirer des larmes aussi, des larmes venues de loin, enfouies, sincères, secrètes.

L'auteure n'est pas là pour juger, condamner ou pour faire la morale, mais juste pour intimement décrire la réalité, avec ce sens du détail qui donne souvent un élan poétique à ses histoires courtes, avec ce style enlevé, au scalpel, d'une sensibilité extrême, sans jamais aucune sensiblerie.

Alors avec elle, préparez-vous à partir en voyage, loin...

Loin, à Tahiti, à Saint Pierre et Miquelon, loin aussi à Paris, en Ardèche, au fond d'une cour de ferme comme au cœur des villes, dans les refuges, dans les abattoirs ; mais surtout loin, dans une réflexion profonde sur notre existence : la place de l'Homme dans la Nature, la place de l'animal sur nos chemins, la place de la mort dans nos si courtes vies, la place du cœur, la place de l'argent, la place du beau et du vrai, la place de nos rêves d'enfant dans un monde où les adultes sont touchés en masse par le cynisme et l'horrible prudence,la place de ce cheval qui nous apprivoise, de cet oiseau qui nous éveille, la place des étoiles dans la nuit qui avance.

Extrait

- J'arrête d'être vétérinaire

- Comment ? Mais, après toutes ces années d'études ? Un métier qui gagne autant ? Dont tout le monde rêve ?

- Moi, j'ai fini d'en rêver. Je ne rêve plus d'avoir froid, d'être réveillée en pleine nuit, de risquer ma vie par bêtise, de ne plus savoir si je dois en rire ou en pleurer. Je ne rêve plus d'obéir à des règlementations stupides, de pousser les éleveurs au suicide, d'avoir du sang sur les mains, de trahir mon âme d'enfant. Il fallait dévoiler l'envers du décor, faire sauter le vernis, enfin. Habitée par tous les regards des animaux que j'ai croisés, j'ai voulu raconter ici sous forme de nouvelles, le tragi-comique de ma vie de véto. Avec l'espoir un peu fou que leur chaleur de bête parviendra à sauver le peu d'humanité qu'il nous reste...

En vente à la Librairie des Fables de Château-Thierry !