• agenor
  • Fraises Taux SM
  • Maison tourisme 0616
  • carrefour emploi soissons
  • non stop mac do 06 17
  • entrepot bricolage
  • karaté 16 17
  • Chemin des tirailleurs mascara 1017
  • Leclerc
  • bureau 02
  • non stop mac do 06 17
  • gaspard 0617
  • cjc 2017 2018 2
  • macaveleclerc
  • Absinthe
  • Jardins fil saisons virginie 17
  • fort jeux
  • Sophie V.
  • Tirailleur 2 s
  • Agenor foire
  • kkd 2
  • abutilon 2016
  • cjc 2017 2018
  • mac do 2
  • gaspard 0617
  • Animalerie leclerc
  • fort condé jeux 2
  • fort 4x4
  • absinthe
  • sophie
10 ans du Festival c’est comme ça !

10 ans du Festival c’est comme ça !

Fère-en-Tardenois (02) -

Dix ans que L'échangeur CDCN Hauts-de-France organise tous les automnes, C’est comme ça ! rendez-vous de la danse et des arts contemporains, devenu incontournable !

Le festival poursuit sa route cette semaine avec une quinzaine d'artistes chorégraphiques, reconnus ou un peu moins, venant de France, de Syrie, du Burkina Faso. Grands noms de la danse, premières exceptionnelles, propositions décalées, expositions, concerts... Jusqu'au 14 octobre le Festival C'est comme ça fête son anniversaire !

La première de la nouvelle pièce jeune public de Gaëlle Bourges « Revoir Lascaux » sera présentée mercredi 11 octobre 2017 à 19h30, dans le cadre du festival « C'est comme ça ! » organisé par L'échangeur - CDCN Hauts-de-France à la sallle des fêtes de Fère-en-Tardenois.

Celle-ci convoque les quatre camarades de septembre 1940 : quatre performers figurent Marcel, Georges, Simon et Jacques, équipés de lampes. Mais la grotte n'est pas ici une reconstitution fidèle, comme on peut voir aujourd'hui au Centre International d'Art pariétal à Montignac : elle est faite de panneaux de laine et de cartons empilés. Les lampes sont des téléphones portables. Le bestiaire préhistorique est composé de petits animaux en plastique dont les ombres projetées vont peupler la scène. Les quatre arpenteurs sont tour à tour les découvreurs, les faiseurs d'images et des danseurs à tête de cerfs lancés dans une cérémonie de techno-chamanisme autour d'ordinateurs. Une voix raconte l'histoire - toute l'histoire : celle objective des faits, et celle, subjective, qui recrée une préhistoire imaginaire. Ce sont toujours des histoires qui viennent peupler la tête des enfants, mais il faut toujours un habile mélange de vérité et d'invention pour que ça marche - pour que l'appétit de savoir s'ouvre. C'est ce que « Revoir Lascaux » tente.