• agenor
  • Fraises Taux SM
  • Maison tourisme 0616
  • carrefour emploi soissons
  • non stop mac do 06 17
  • entrepot bricolage
  • karaté 16 17
  • Chemin des tirailleurs mascara 1017
  • Leclerc
  • bureau 02
  • non stop mac do 06 17
  • gaspard 0617
  • cjc 2017 2018 2
  • macaveleclerc
  • Absinthe
  • Jardins fil saisons virginie 17
  • fort jeux
  • Sophie V.
  • Tirailleur 2 s
  • Agenor foire
  • kkd 2
  • abutilon 2016
  • cjc 2017 2018
  • mac do 2
  • gaspard 0617
  • Animalerie leclerc
  • fort condé jeux 2
  • fort 4x4
  • absinthe
  • sophie
Assemblée nationale, fin de session extraordinaire

Assemblée nationale, fin de session extraordinaire

5ème circonscription de l'Aisne -

Communiqué du député de la 5ème circonscription, Jacques Krabal.

 

L'Assemblée nationale a adopté en nouvelle lecture, jeudi 3 août, le projet de loi organique pour la confiance dans la vie politique. La fin de la session extraordinaire, prolongée d'une semaine avec la lecture définitive de cette loi de confiance dans la vie politique, aura donc lieu mercredi 9 août.
Cette loi doit permettre aux Français de retrouver confiance en leurs élus: nouveau régime pour les frais des parlementaires, peine d'inéligibilité en cas de crime ou d'infraction inscrite au casier judiciaire, fin des emplois familiaux, fin des conflits d'intérêt possibles via l'interdiction des missions de conseil... C'était un engagement fort du Président de la République Emmanuel Macron, que j'ai soutenu jusqu'au bout. .


Mais la mobilisation ne doit pas s'arrêter là, il est important de soutenir les policiers et gendarmes qui nous permettent de vivre librement dans nos villes et dans les petites communes. Une visite du Ministre de l'Intérieur dans le Sud de l'Aisne est envisagée: j'espère qu'elle apportera plus de poids à cette prise de conscience.

Président de la commission développement durable et aménagement du territoire

La Commission développement durable et aménagement du territoire, dont je suis dorénavant vice-président, a auditionné Roger Genet, directeur général de l'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES). OGM, Round Up et compteurs Linky ont été les sujets de santé environnementale que je souhaitais absolument aborder avec lui. En effet, les travaux sur la toxicité à long terme du Round up et de l'OGM NK 603, utilisé dans la culture du maïs notamment, sont lancés. Une étude approfondie sera publiée à l'automne. Quant aux risques de radio fréquences des compteurs Linky, M. Genet a confirmé que l'étude sur l'évaluation des risques, publiée en décembre 2016, écartait les dangers sanitaires.

Je suis également intervenu auprès d'Elisabeth Borne, Ministre des Transports, venue présenter sa feuille de route pour les années à venir aux membres de la Commission développement durable et aménagement du territoire. L'occasion pour moi de l'interpeller sur les lignes SNCF qui traversent le Sud de l'Aisne, indispensables à tous, pour travailler le plus souvent. Incidents trop fréquents, tarifs trop élevés, gestion régionale et non par ligne, travaux prévus de jour: les problématiques sont nombreuses. C'était aussi le sens de mon intervention auprès de Philippe Duron, président de l'Agence de Financement des Infrastructures de Transport de France (AFITF), à qui j'ai demandé si les crédits étaient priorisés vers les transports du quotidien, notamment ferroviaires. Ces échanges n'ont pas résolu les problèmes, bien entendu, mais ils permettent, au fur et à mesure, d'inscrire ces priorités dans les agendas de chacun.

J'ai enfin interpellé Guillaume Pépy, le Président Directeur général de la SNCF, sur la question précise des travaux de nuit de la ligne TER Vallée de la Marne, incontournable pour maintenir une offre de transports digne de ce nom aux usagers.

La Commission des affaires économiques m'a invité à exprimer les attentes fortes quant à la couverture numérique du territoire auprès du principal opérateur et maître d'oeuvre du très haut débit: Orange. Une intervention qui a permis de mettre en place une réunion d'échanges avec les élus du territoire dont les communes ne sont parfois même pas au stade du bas débit! Cette rencontre aura lieu mi septembre avec le directeur régional d'Orange.

C'est une préoccupation qui nous concerne tous, parfois une colère pour les habitants de communes très impactées : il est primordial que l'opérateur puisse nous faire part d'un calendrier précis. Je ne manquerai pas de revenir sur l'avancée du réseau Internet à la suite de cette réunion.

Enfin, j'ai été nommé par le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy,  président de la section française de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie. Une mission qui contribue au rayonnement de notre langue, de nos valeurs, tant à l'international qu'en France et dans notre circonscription. Promotion de notre patrimoine historique avec, en premier lieu, le château royal François 1er de Villers-Cotterêts où le français a unifié notre pays en 1539; de notre patrimoine littéraire avec Jean de la Fontaine, Jean Racine, Alexandre Dumas ou Paul Claudel; de notre patrimoine viticole avec le Champagne; mais aussi lutte contre l'illettrisme, paix dans le monde, citoyenneté et développement... C'est une mission que je suis fier de représenter et qui m'amènera, dès la rentrée de septembre, au Cambodge, pour porter la voix de la France à la réunion régionale de la Francophonie.

D'ici là, je partirai quelques jours pour me préparer à ma 30ème participation au Triathlon de l'Omois, le 3 septembre prochain.
Je vous souhaite donc un très bel été, dans le Sud de l'Aisne, en France, ou ailleurs... et vous donne rendez-vous en septembre au cours de 9 réunions publiques.

J'ai été reçu, jeudi 3 août, par les Conseillers police du Ministre de l'Intérieur pour évoquer, comme je m'y étais engagé il y a plusieurs mois, les moyens du commissariat de Château-Thierry et les forces de sécurité dans le Sud de l'Aisne. Faciliter l'implantation de dispositifs de vidéo-surveillance, accompagner les moyens matériels et les recrutements au sein des commissariats, développer les partenariats entre police nationale et gendarmerie: les sujets sont nombreux même si les résultats sont bons. Évidemment, l'état d'urgence et les menaces terroristes ne permettent pas de débloquer des moyens immédiats mais les revendications sont comprises et, je l'espère, entendues. Le projet de loi visant à réformer la police judiciaire devrait pouvoir améliorer le quotidien des agents de police en fluidifiant les procédures.

Jacques Krabal
Député de la 5ème circonscription de l'Aisne