• la crepe rit ouverture
  • mac doc salades
  • PO 2019 J verne
  • PO jdlf
  • mad do ouv NS we
  • mission locale site
  • ets fevrier
  • Cfppa de Verdilly des formations tout au long de la vie...
  • Garantie jeune
  • la fontaine théatr
  • Leclerc
  • Ville Chateau
  • macdo2
  • Agenor foire
  • Levy élagage
  • para leclerc
  • Marchetti
  • kkd 2
  • Animalerie leclerc
  • Absinthe
  • ets fevrier
Frappadingue X’Trem Champagne   Cro-Mignons CJC KKD

Frappadingue X’Trem Champagne Cro-Mignons CJC KKD



Château-Thierry -

Plus de 3500 participants de tous âges, de tous sexes dans des tenues plus extravagantes et rigolotes les unes que les autres, 12 kms de fous rire, de partage, d’entraide, de course, d’eau, de boue, d’obstacles sous le soleil venu au rendez-vous de la première frappadingue de la cité des fables !

Et toujours dans la bonne humeur !

Une ambiance de folie dès le départ donné le long de la Marne en face du Palais des Sports, un parcours de toute beauté mêlant patrimoine et nature. Des points de vues magnifiques sur la vallée. Au milieu des bois verdoyants, dans les cours d'eau à peine frais, au cœur des vignes qui ont souffert de la gelée, dans les sentes parfois engluées d'excréments d'animaux (eh oui y'a pas que du beau...), au milieu du colza jaune qui voudrait voler la vedette, sous un ciel bleu, avec du soleil, les reflets de la Marne et les costumes multicolores des concurrents ... le pied !

Que de couleurs sur ce parcours jalonné d'obstacles divers et variés. Assez faciles au départ et pas forcément plus corsés mais la fatigue aidant le final semble plus dur à certains, car mes Cro-Mignon eux, n'ont pas calés ! Elles et ils m'ont épuisée (manque d'entrainement chef !).

Un public au top posté aux points stratégiques pour encourager et suivre ou pas une équipe de points en points. Les bords de la rivière jusqu'Essômes-sur-Marne puis les vignes jusqu'au Vaucrises avant le château médiéval et la place Jean Moulins.12 km moitié en quad et le reste comme tout le monde, pas de raison, non ! « Si j'aurais su.... » Oh mais si je serais venue, trop cool ces moments de joie partagés.

J'ai en effet eu la chance de faire la plus grande partie du parcours en quad, avec un pilote très prévoyant et prudent, Olivier Belin qui me connaissant, avait repéré le terrain avant et coupait chaque fois que possible, ainsi nous avons pu suivre les CJC et les KKD ! (Chierry J'y Cours & Karaté Do de Château-Thierry).

Mon équipe fétiche a mis une ambiance de folie partout où elle est passée, ils étaient là pour partager un bon moment, tous solidaires les uns des autres, toujours en groupe, une véritable équipe soudée et toujours enthousiaste avec toujours un Haka de réserve ! ! !

Le premier obstacle sympa, les fosses de boue à Essômes-sur-Marne, se sont passées dans la joie et la franche rigolade, il y avait de nombreux spectateurs pour les acclamer et les encourager à faire encore plus le show !.

Trois fosses de boues à passer, en peau de bête, ou pas, ils se sont tous jetés à l'eau pour replonger quasi aussitôt, s'éclaboussant à qui mieux mieux...Et, à la sortie de la dernière fosse, un certain nombre est venu m'embrasser, c'était le meilleur moment pour le faire, je vous laisse imaginer l'état dans lequel j'étais !!!

Olivier a tout de même accepté de poursuivre et m'a autorisée à enfourcher son 4 roues (ouf !)

A peine sortis de l'eau ils repartent en courant le long du ru jusqu'au pont, descente par un filet de cordage et passage sous le pont qui fait à peine 1 mètre ; l'eau est très chaude, ils se régalent, toujours souriants, toujours aimables, toujours dans la bonne humeur. Quelle équipe extra !

Là aussi le public est au rendez-vous, ils s'amusent, ils font le spectacle, la circulation est un peu perturbée mais la Frappadingue ne passe pas ici tous les jours...On s'amuse comme des gosses, on fait des rencontres éphémères mais très sympas...

A la sortie, de l'autre côté il faut remonter aussi par un filet, avant de repartir direction les vignes, ils sourient ils parlent, ils chantent, ils sont heureux...Haka en vue !

Sous le Monument Américain un petit parcours sur lequel il faut porter des sacs de sable autour du cou... La fatigue commence à se faire ressentir, plus pour moi que pour eux, ils sont incroyables !!!

Au passage remarquez les paysages superbes, nous dominons le ville el la vallée de la Marne, des camaieux de verts, de jaune, marrons et argentés qui me font rêver...

... Là aussi un comité d'accueil c'est encore et toujours l'occasion de faire le show, le Haka en veux-tu en voilà !!!

Près pour franchir les énormes baudruches cylindriques, la première un peu dégonflée est facile à passer mais...plus ils avancent plus c'est difficile ! C'est sans compter sur l'entraide car les plus forts et les plus grands attendent et aident les autres comme ils peuvent. Différentes techniques sont testées, en prenant de l'élan, en grimpant dessus, la courte échelle, poussé(e)s par tous les bouts, attrapage à bout de bras et hissage...aussi bien pour les hommes que pour les femmes, il ne faut pas croire, certaines sont plus entrainées que certains et inversement ou vice-et-versa !

Un petit haka et l'on repart !

Ça descend un peu jusqu'au bois de Vincelles où des pneus sont à franchir en plein milieu des orties... là nous croisons quelques équipes dont les Kinés Barrés et les ...ulés  de Château-Thierry!

Un haka et l'on y va !  Jean-Marc en coach, crie à tue-tête des paroles que l'on ne comprend pas bien....

Le champ suivant entouré de barbelés comporte un espace très bas à franchir allongé, car là aussi il y a des barbelés, nous avons failli voir une jolie blonde y laisser ses fonds de culotte ! 3 jolies danseuses adoptent la technique du roulé mais lorsqu'elles arrivent au final ont la tête qui tourne... Pour sortir, des pneus sont enchâssés dans la clôture, il faut ramper, de la rigolade au point où ils en sont !!!

Le ravitaillement n'est plus qu'à 400 mètres me dit-on, je partage, tout le monde est ravi dans les rangs mais voilà que celui-ci s'avère être un peu plus loin j'ai failli mourir sous la rage de ces demoiselles inconnues qui ne m'ont remerciée qu'une fois leur coupette de bulles à la main et sans rancune. Comme je les comprends et les admire de tenir le choc après tout cela !!! J'ai bien reçu votre mail les tutus mauves, envoi des photos dès que possible en attendant prenez sue le site.

Ravitaillement avec de petites bulles

Une petite pause, viennoiserie fruits secs, biscuits à la cuillère et autres énergisants et c'est reparti pour une belle grimpette dans les vignes avant d'attaquer la colline avec des cordages. Oups, j'allais oublier la coupette de bulles de fabrication locale offerte par le partenaire de l'étape, lui aussi local, le Champagne Pannier consommé avec modération bien sûr, il faut repartir !

C'est au ravito que l'on retrouve, cette équipe partie bien après les Cro-Migons qui les a rattrapé et dépassé : Emilie, Céline, Vincent, Florence et Thierry. Ils boucleront en 2h55 !!! Trop forts. Bravo !

Les vignes et encore une belle grimpette avec au bout un franchissement de talus avec des cordes, La Bête, Jean-Marc en plein milieu pour faire des photos, embarque Céline l'équipière d'Emilie qui redescend une partie de son avancée et recommence dans la joie et la bonne humeur !

On continue de grimper dans les vignes jusque l'avenue de Champagne et l'on redescend sur le plateau de sport du lycée Jean de La Fontaine où un beau bassin plein d'eau se trouve sous des échelles non pas à escalader puis qu'elles sont accrochées horizontalement... Il faut les passer barreau par barreau à la force des bras... Ce qui est dommage c'est que de toute façon il faut finir à l'eau car les échelles ne couvrent que la moitié du bassin... Seuls quelques candidats malins et très grands parviennent à ne pas sauter au dernier échelon ! Ils passent sur les boudins de côté pour finalement se jeter à l'eau ou bien être poussés par le public ou des concurrents !

Je suis très près du bassin, les premiers Cro Mignions arrivent, le premier tombe à l'eau très vite. Et, sans doute pour se faire pardonner la boue dont ils m'ont maculée tout à l'heure ils m'avertissent que dès le dernier des leurs passé, ils vont asperger tout le public d'eau !!!

Je m'écarte donc avant de recevoir de l'eau sur mes outils de travail ! Car le reste ne craint plus rien. La rigolade terminée, je repars en courant mais...

Au moment enfourcher mon fidèle destrier, mon pilote a disparu !!! Je le retrouve et là il m'annonce que le délai imparti est dépassé, comme je devais rejoindre mon rallye touristique entre midi et 2 il s'est engagé à aller chercher son épouse pour faire le tour des ateliers ensemble. Snif !

Il me pose donc à l'atelier suivant au pied de la voie express. Là, des palissades de bois de 2 mètres sont à escalader, même pas peur ! Tout le monde passe haut la main et repart en trottinant y compris moi ! Je me suis faite avoir, hein ! Un mouchoir de poche qu'il disait mais bien sûr !!!

Je suis le mouvement tant bien que mal, mes appareils, ma veste, mon gilet sans manche, mon pull, mon tee-shirt... (en quad ça caille par moments) mon sac à dos ....

Je crois couper et finalement je rallonge avant d'arriver à l'obstacle suivant, de l'eau encore de l'eau, un bassin avec des tuyaux immergés à franchir en mode amphibie. Mode d'emploi, prendre sa respiration, fermer les yeux et avancer jusqu'à la sortie ! Là encore je l'ai échappée belle, ils voulaient me rafraîchir avec un petit bain de pieds ou de siège je ne sais pas mais, mon matériel m'a sauvée ! Ouf !

Nous repartons, eux toujours en forme et moi à la traîne !!!

Je coupe avenue de Soissons avant de le retrouver non loin de la médiathèque ou un ravitaillement les attend, croissants, madeleines, bière, coca et eau ! Merci Régis !

Ils repartent, fils électrifiés, tuyaux sans eau, Haka, cochon pendu, poutres, Haka, cordes à nœud ou pas pour faire sonner la cloche tout en haut, filet, bambous, descente du sentier derrière l'hôtel de ville et remonter par les marches de l'hôtel de ville pour repartir grande rue et avenue de Soissons et enfin derrière la poste pour l'arrivée et le dernier obstacle, la grande structure à escalader, en courant et en attrapant l'une des deux sangles pour se hisser à la force des bras ou alors cordes et filet pour atteindre le sommet à 6-7 mètres, avant de redescendre de l'autre côté dans des filets. Voilà c'est fini !!! Reste à recevoir sa récompense une jolie médaille et pour les 10 premiers arrivés un bouquet offert par votre fleuriste préféré Abutilon - Absinthe, le tout remis par deux sympathiques bénévoles dont notre Cathy nationale. ll est temps d'aller se restaurer ous ensemble autour d'un barbecuede faire encore quelques photos eeeeet un dernier Hakaaaaa !

Ils ont mis le feu sur différents ateliers avec leur AKA

Quand c'est fini,  ni ni  ça recommenenenCE !

Vidéo drône

Fosses de boue (Stéphane Rouyer)

Vidéo de Jean-Paul Veillard

Petit message de Jean-Marc

D'avoir fait, faire Haka KaKa toute la journée ...extinction de voix ..faudra plus de houblon sur le parcours lors de la prochaine édition...
Merci à tous mes amis KKD&CJC pour ce magnifique esprit et cette cohésion de clan ..Merci egalement à tous nos suiveurs photographes tout au long du parcours, Nathalie , Mathilde  Nath, Dune, Jocelyne, Marion, Laurence etc. etc. ...pour les paroles ..du HaKa merci Thierry...un énorme moment de délire dont voici les paroles :

Hhhaaouuu hhhaaaooouuu
Huuummmm yeahhh 2x
Yaka faire kaka (2x ) oouuuhhhh 2x
Pousser pousser aaahhhoouuu aaahhhoouuu
hhhaaa gros kaka tomber aaahhhoouuuu 2xhhhaaaa
Torcher, Torcher 2x hhhuuummmm hhhuummm
Remonter culotte 2x hhaaouuuu
Léger ,léger hhhaaaaa hhhaaaa
Sauter, sauter 2x
ouuuhhhhh

Je sais, j'ai tardé à écrire, à traiter les photos à mettre en ligne et surtout sur cette page ci que j'alimente plus rarement. Je vous prie de m'en excuser mais je travaille beaucoup et sur d'autres choses que le site et n'ai plus beaucoup de temps pour sortir et alimenter cette page, de plus j'ai eu quelques soucis techniques... (ça me donne une isée pour un prochain carnet !)

Merci de votre compréhrension et de vos alertes, chère Corinne et vous tous qui me dites aimer mes récits. Je fais de mon mieux.

J'allais oublier de vous dire Marc et son équipe, vous savez les organisateur Frappadingues qui ont imaginé et organisé toute cette pagaille, ou des fous paient pour aller se rouler dans le boue, passer dans des tuyaux, porter des sacs de sables, franchir des obstacles, grimper à la corde... ( j'en connais qui à l'époque étinet payés pour le faire, mais ça c'était avant, n'est-ce pas Ch...) et bien ses organisateurs m'ont dit : "nous aussi on a passé un super moment, pour ne pas dire notre meilleure symbiose locale l'ambiance de course est certes toujours présente, mais nous apprécions l'ambiance d'avant course avec les locaux et ici nous avons été servis !!!!

Et donc, ils reviennent l'année prochaine, préparez vos costumes et entrainez-vous !

@ bientôt

 

La Frappadingue de Jean-Paul Veillard

Laurence

 

  

PLUS DE PHOTOS