• macdo2
  • aigles 2019
  • chevaline republique
  • fort condé
  • joel michel champagne noto
  • menuiserie david
  • fort c 2
  • mad do ouv NS we
  • castel roller club
  • défi pat myst chambre claire
  • defi pat sept
  • Leclerc
  • macdo2
  • para leclerc
  • Marchetti
  • kkd 2
  • ets fevrier
  • aigles 2019
  • Animalerie leclerc
  • Ville Chateau
  • aigles 2019
  • ets fevrier
Les 5èmes Foulées des Bruyères

Les 5èmes Foulées des Bruyères



Fère-en-Tardenois -

Par un dimanche matin ensoleillé, les abords du stade de Fère-en-Tardenois déjà baignés par le soleil automnal ont accueilli 262 participants à la 5ème édition de cette course des plus courues !

Un peu moins de concurrents que l'an dernier mais un parcours toujours aussi agréable, avec 2 petites grimpettes dans le sable qui en ont fait souffrir plus d'un, euh, sourire !

Comment  je sais ça ? Eh bien figurez-vous que Mathieu un sympathique pilote de quad émérite à eu la gentillesse de me conduire sur place afin que  je puisse me rendre compte par moi-même. Je vous emmène ?

Vous connaissez mon addiction aux sports extrêmes surtout aux engins à moteur. Eh bien, je me suis surpassée, (deuxième fois en moins d'un mois). Lorsque,       le mari de Corinne m'a proposé d'aller sur le parcours en quad, j'ai d'abord verrouillé le sérieux du pilote avant d'accepter. Rassurée, j'ai chaussé mon casque et suis montée derrière lui ce dimanche 25 septembre un peu après le départ de la première course que nous n'avons malheureusement pas vu évoluer autour du magnifique plan d'eau... En revanche, nous avons fait le parcours en long en large en travers à l'envers des quelques 260 participants. Les 3 premiers de la course des 9 km comme ceux des 15 distançant largement et très vite le reste du peloton. J'ai même entendu Romuald et Jérôme discuter comme s'ils se baladaient tranquillement, alors qu'ils comptaient une trèèès belle avance sur leurs camarades.

D'une main je me cramponnais, de l'autre je faisais des photos ! Pas si simple mais le résultat, bien que pas exceptionnel, n'est pas si mal...

Il fallait voir le faire play et la sympathie de nos concurrents qui, malgré les difficultés étaient toujours prêts à perdre 3 secondes pour se regrouper et poser, tout sourire.

Les marcheurs n'étaient pas en reste, tous ont pu profiter de panoramas superbes, des étangs des bruyères aux forêts de chênes en passant par les remparts du château de Fère ainsi que les plaines embrumées tout justes déchaumées ou déjà ressemées.... Il y avait de quoi se régaler, d'autant que le soleil s'en est donné à cœur joie pour tout illuminer de ses rayons.

Certains coureurs étaient accompagnés par leurs fidèle compagnons à 4 pattes qui fouinaient un peu partout alentour des superbes fermes qui croisaient leurs chemins.

Les organisateurs de ces Foulées des bruyères, la mairie, le club Gym d'en Fère et tous leurs bénévoles : Corinne, Mathieu, Olivier, Anita, Pascal, Murielle(s), Françoise, Lucie et tous ceux dont je ne connais pas le prénom... avaient remarquablement prévu ce parcours et organisé cette course ! Parcours, qui, en 2 points différents proposait de l'animation. Le premier était musical installé tout près de l'espace ravitaillement situé à mi-parcours, à la croisée des chemins distinguant le 9 du 15 km, là ou certains avaient tendance à se tromper avant de revenir en arrière.

Etait-ce troublés par les airs entrainants des « Si'Boulettes » de l'Union Musicale du Tardenois ou bien de me voir avec mon casque de motard, à moins que les gobelets tendu par les bénévoles et attrapés au vol ne contenaient pas de l'eau comme je le croyais ? Nul ne saura jamais !

Tambour, saxo, grosse-caisse, flûtes, tuba... jouaient à qui mieux mieux alors qu'une toute petite fille singeait  une plus grande, pom-pom girl du moment, c'était trop mimi !

La 2nd attraction positionnée au carrefour de la zone résidentielle Clairbois était dynamique et motivante pour les participants qui étaient applaudis et encouragés en musique et en danse ! Les membres de la Zumba de la Gym d'en Fère s'en sont donné à cœur joie à l'arrivée de chaque coureur, ne regardant pas à l'effort, j'en étais essoufflée pour elles...

Alors que moi, pendant ce temps-là, j'avais juste à m'accrocher et à appuyer sur le déclencheur ! Pas trop fatiguant !

Enfin à un moment j'ai eu un petit temps de panique, car bien sûr, j'ai demandé à repasser dans l'autre sens, en direction des étangs, Mathieu très cool m'a dit «  pas de problème, mais il va falloir contourner car l'entrée est trop étroite pour le quad.... » « Ok » mais sitôt ce mot prononcé et surtout quand il me dit «  ça va secouer ! » je comprends où il veut passer ! Pas le temps de dire ouf, je me suis accrochée à mon appareil photo et j'ai fermé les yeux ! Je sais ça ne va pas mieux mais au moins je ne vois pas le danger... Et là ouhououuuuu, ça a effectivement secoué mais, nous étions passé sur le talus. Cela en fera rire grand nombre d'entre vous car c'est un tooooout petit petit talus avec un pourcentage de pente très faible mais pour moi c'est pire que l'Himmalaya ! Et puis il faut dire que le quad était bien chargé, non ! Je ne sais si Mathieu avait conscience de ma peur mais il a eu de la chance, car mes garçons, eux, à force de me trimballer derrière eux, n'ont plus de tympans !

Après ça, plus rien ne me faisait peur, pourtant c'est le seul « obstacle » que nous ayons franchi ! Quoi que !

Une petite pause espérant voir passer les engagés du 15 km autour des plans d'eau. Loupé, ils étaient déjà passés ! Nous renseignons des marcheurs égarés et repartons à contre-courant de la course. Tiens, je ne sais même plus comment nous avons franchi le talus au retour !

La zumba d'en Fère est toujours là, nous croisons, des marcheurs, les premiers du 9 km et tout le peloton derrière. Nous nous rendons de nouveau au ravito. La musique bat son plein, les bénévoles remplissent et tendent les gobelets, coupent les quartiers d'oranges et remplissent les assiettes de différents fruits et autres produits énergétiques. Jean-Paul Roseleux, le maire est sur place, il encourage bénévoles et concurrents !

Mon chauffeur appelé par ailleurs, doit y aller vite. Je ne comprends pas pourquoi il m'abandonne momentanément ??? Mais quand je le vois partir sur 1 roue je ne cherche pas à comprendre et le remercie des précautions qu'il a prises lorsque j'étais derrière !

J'ai le temps de faire plein de photos. Bien sûr, mon nouvel appareil qui ne dispose que d'une batterie tombe en rade. Grrr, j'ai trop zoomé, pffff ! Pas grave, j'avais prévu, je sors son petit frère, moins performant mais aussi moins encombrant et je continue !

Le soleil commence à chauffer, je profite de ma pause aux sons des airs joués en continu par les Si'boulettes pour ôter des épaisseurs et mon casque. On se sent plus léger, hein ! À peine fini, mon carrosse revient. Nous voilà repartis vers la ligne d'arrivée, je ne me tiens même  plus, z'avez vu un peu !!!

Les premiers du 9 km sont déjà passé(e)s, Robert Ansermin - AC Château-Thierry, Laurent Rognion - NL Vauxbuin et Morgan Bou - RC Dormans, suivis des féminines Catherine Léon - Chierry J'Y cours, Anaïs Valiavano - non licenciée - et Patricia Garnier - CA Montreuil

Le flot de coureurs passe petit à petit, chacun tendant son dossard pour enregistrer son temps. Christopher (non licencié) arrive et perd quelques secondes car son fils Maxence qui a fait la course des petits (où ils étaient 20 au total), vient à sa rencontre bras grands ouverts, « Papaaaa », un tel accueil vaut bien la perte d'une poignée de secondes !

Romuald De Paepe et Jérôme Noizier arrivent 1ers ex-aequo au scratch suivis de Philippe Chauffert sur le 15 kms. Parmi les filles, 1ère Marie-Lucie Jousselin - AC Villers-Cotterêt, 2ème Laura Valois - UA Chauny, 3ème la  populaire Katalin Trannin - AC Villers-Cotterêt.

Les participants sont accueillis au stade pour se doucher et se changer laissant le temps aux organisateurs de faire les comptes avant la remise des prix par les élus.

Cette année, « Les foulées des bruyères » avaient choisi de remettre le produit des 95 engagements à la marche, à l'association "Les liens d'Enzo",  pour un montant total de dons de 380€. Enzo enchanté, est monté sur le podium lors de la remise des récompenses.

Les organisat(rices)eurs sont désolées et prient les concurrentes de bien vouloir les excuser pour leur oubli de remise de récompenses concernant le sratch féminin. Dans l'euphorie de l'action et encore novices pour cet excercie, il y a eu un loupéi. Oubli réparé dès le lendemain. Cela est arrivé il n'y a pas si longtemps au CTO...les femmes trinquent toujours, lol !

Article annonce

 

 

   

PLUS DE PHOTOS