• Fevrier peinture / mesure
  • budget participatif 1501
  • but jeu noel
  • drive leclerc
  • fevrier voeux
  • merci lecteurs
  • st valentin a bedel
  • marchetti annuel 81020
  • achetezachato tatry 1601 2511
  • chez nanou 3012
  • Leclerc
  • raconte moi une hsitoire Gisèle 2911
  • terny 2020
  • voeux j michel champ 040121
  • budget participatif 1501
  • chateau hulotte 161220
  • marchetti voeux 070121
  • Voeux mara 2812
  • ange galette rois 2812
  • achetez carct audrey 1601
  • Cotton men
  • agrumes jardin fil saisons 18
  • fevrier
  • jardin conseil 1312
  • ongle
  • alorrose noel fere 2611
  • Animalerie leclerc
  • happy grill noel fère 2511
  • marc optique noel f 2511
  • marchetti 011119 01 11 20
  • Secours Populaire Château-Thierry
  • agenor gel
  • cjc annuelle
  • maison de famille noel fère
  • mel coif noel fère 2511
  • ets fevrier
  • castel roller club
  • r look noel fere 2611
  • kkd 2
  • para leclerc
  • chrisbroc noel fère
  • voeux vdc 21
  • ets fevrier

Météo en direct

 

Héritiers d’Alain Froidefond et de Jacques Raflin



Château-Thierry -

Je tenais ici à rendre hommage à deux personnages qui, en fin d’année, nous ont quittés. Deux figures locales très différentes mais qui, toutefois, présentaient le double point commun d’aimer notre territoire et d’être des hommes de passion. Le premier était un amoureux des arts et des lettres, le second chérissait les joyaux de notre biodiversité.

 

Alain Froidefond et la médiathèque Jean Macé


Alain Froidefond s'en est allé à l'âge de 76 ans. D'abord instituteur à Bézu-St-Germain, puis professeur de lettres classiques au lycée Jean de La Fontaine de Château-Thierry, il avait choisi de rester dans l'établissement de la rue Paul Doucet - devenu le collège Jean Racine en 1974 - où il accéda aux fonctions de principal-adjoint ; poste qu'il occupa jusqu'à sa retraite en 1997.

Fervent défenseur de l'éducation pour tous, il s'adonnait à la peinture, à la poésie, à l'histoire et à la littérature.

Spécialiste de Jules Verne, il publie un essai "

Voyages au centre de l'horloge" en 1988 ainsi que de nombreuses études sur Jean de La Fontaine. Adjoint à la culture de la cité des fables durant les trois mandats de Dominique Jourdain, on lui doit, parallèlement, la dénomination "Omois" pour désigner le sud de l'Aisne. Elu des plus discrets mais ô combien efficace, il crée - entre autres avancées - le parcours urbain "Sur les pas de Jean de La Fontaine" ; il lance les travaux de restauration de la maison natale ; il fait aménager et ouvrir le cabinet d'écriture du fabuliste ; il améliore la boutique du musée et sollicite la création de l'association des Amis du Musée ; il développe le conservatoire municipal de musique et y accole un studio de danse.

Enfin, Alain Froidefrond  restera dans la mémoire collective comme la grande cheville ouvrière de la médiathèque Jean Macé, inaugurée en 2004. Jean Macé (dont le cénotaphe est à Monthiers) tenant de l'enseignement laïque, initiateur des bibliothèques communales et sur la pensée et l'œuvre duquel il préparait un ouvrage important, depuis plusieurs années, au côté de son compère Tony Legendre (à qui l'on doit ces précieux renseignements).

 

 

 


Jacques Raflin et la réserve naturelle du coteau de Chartèves


 

 

Jacques Raflin est parti, au terme de son 84ème automne, rejoindre un paradis tapissé d'orchidées où butinent les abeilles et virevoltent les oiseaux. Personnage érudit et opiniâtre, le fondateur et président de l'association Omois Environnement était un authentique écologiste. Farouche défenseur de notre qualité de vie, il s'est battu notamment contre le projet de 3ème aéroport (au côté de Vie et Paysages) et sur le tracé de la ligne TGV. Il fut encore, ces derniers mois, de tous les combats : opposition au centre d'enfouissement des déchets de Grisolles, à l'exploration et à l'exploitation des huiles de schiste (au côté du collectif Carmen), aux pesticides exterminateurs des abeilles, aux coulées de boue intempestives dans la vallée de la Marne... Toutefois, pour les sud-axonais, le souvenir de Jacques Raflin demeurera essentiellement attaché au coteau de Chartèves. Un site dont il est parvenu - sous son autre casquette de fondateur et président de "Chartèves, protégeons notre environnement" (CPNE) - à arracher la sauvegarde au prix de vingt années d'un combat acharné. Une expertise poussée à l'extrême, un impressionnant empilement de dossiers et d'incessantes démarches auprès de toutes les instances imaginables ont ainsi abouti à la création - et au classement officiel en 2001 - d'une réserve naturelle de 18 hectares en pleine zone AOC champagne !

Un coteau de Chartèves où peuvent continuer à prospérer (espérons-le, pour longtemps encore) quelques espèces très rares (et donc protégées) de la petite faune et de la flore comme le grand lézard vert, le crapaud sonneur, la cigale des montagnes... au milieu des orchidées Ophys Shegodes, anémones Sylvestria et autres Inula Salicina. Un "microcosmos" orchestré  par un petit oiseau persifleur : l'emblématique Bruant Zizi.

Nous sommes, collectivement, les héritiers d'Alain Froidefond et de Jacques Raflin.

 

 

 

 

 

VU DU CHÂTEAU Webzine d'informations locales est totalement indépendant de "Autant en emporte la marne" .

Le webzine d'actualités locales "Vu du Château" est totalement indépendant du magazine Autant en emporte la marne.