• macdo2
  • caves maison tourisme
  • foie gras boucherie rép
  • HDF économie écologie
  • mac doc salades
  • Maison tourisme 0616
  • mad do ouv NS we
  • Leclerc
  • ets fevrier
  • agrumes jardin fil saisons 18
  • Garantie jeune
  • mascarade
  • métropolis2007
  • Jardins fil saisons virginie 17
  • Ville Chateau
  • macdo2
  • Levy élagage
  • para leclerc
  • kkd 2
  • Absinthe
  • fort 4x4
  • ets fevrier
  • absinthe
Très haut débit, téléphonie mobile… ruralité ou pas, on y a tous droit !

Très haut débit, téléphonie mobile… ruralité ou pas, on y a tous droit !



Fère-en-Tardenois -

Samedi 14 mai 2016 - 15 heures - Mairie de Fère-en-Tardenois Rassemblement pour la défense de notre ruralité et l'aménagement de nos communes rurales (très haut débit, téléphonie mobile, etc)

Suite au vote de nombreuses délibérations sur le Très Haut Débit dans la 5ème circonscription, suite au rendez-vous organisé au ministère de l'économie en présence du président de France Très Haut Débit et dont ils sont sans réponse, en attendant un rendez-vous auprès de Jean-Michel Baylet, ministre de la ruralité, Le député-maire, Jacques Krabal, Danièle Leneveu, présidente de la Communauté de Communes du Tardenois et Jean-Paul Roseleux, maire de Fère-en-Tardenois organisent et vous  invitent à un grand rassemblement pour la défense de notre ruralité et l'aménagement de nos communes rurales !

Samedi 14 mai 2016 - 15 heures - Mairie de Fère-en-Tardenois

Rassemblement pour la défense de notre ruralité et l'aménagement de nos communes rurales (très haut débit, téléphonie mobile, etc)


A l'issue du rassemblement, des ateliers et débats seront organisés par le collectif Ruralité Débout, à partir de 17 heures, sous la halle de Fère-en-Tardenois.


*Copie du courrier adressé à Monsieur Manuel Valls, Premier Ministre

Paris, le 3 mars 2016

Monsieur le Premier Ministre,

Mardi 9 février dernier, les responsables de l'USEDA chargés de mettre en œuvre le développement de la fibre optique dans l'Aisne, accompagnés des représentants de toutes les communautés de communes du Sud de l'Aisne, ont rencontré Monsieur Igor PRIMAULT, responsable du Plan Haut Débit pour la France et Monsieur GUENOD, conseiller de Mme Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat au numérique. A l'Assemblée Nationale nous sommes intervenus à plusieurs reprises sur le financement du Très Haut Débit dans nos communes rurales et particulièrement dans l'Aisne. 

Une fois encore, nous souhaitons attirer votre attention sur l'aménagement numérique de nos territoires ruraux. 

L'Aisne, département rural de 805 communes, voit aujourd'hui 757 d'entre elles exclues de l'investissement des opérateurs privés. Pour eux ce qui compte ce sont les territoires rentables. 

Le département de l'Aisne a confié à l'USEDA le déploiement à l'échelon départemental d'un réseau à fibre optique. La première tranche s'élève à 150 M€. Son financement se répartit comme suit : Conseil Départemental 22,5 M€, Conseil Régional 6,7 M€, Fonds Européens 11 M€, Etat 38,4 M€ et la part des Communautés de communes rurales est de 46,7 millions. Elle est supérieure à celle de l'Etat.

Le coût à supporter pour la ruralité est  donc particulièrement élevé. Et il est même discriminatoire par rapport aux agglomérations du département (Saint-Quentin, Laon, Soissons) qui, du fait de leur densité démographique, verront les aménagements financés par les opérateurs privés.

Alors, Monsieur le Premier Ministre, dans un contexte de baisse des dotations des collectivités, les élus ne comprennent pas. 

C'est pourquoi, nous vous demandons de revoir le montant de l'aide de l'Etat. Nous vous sollicitons afin de :

- Recalculer le taux de ruralité appliqué au projet de déploiement de la fibre optique dans l'Aisne

- Permettre à ce projet de bénéficier de la prime infra-départementale,

- D'augmenter la subvention de l'Etat pour limiter la participation des communautés de communes. 

Nous vous rappelons également que le département de l'Aisne fait partie de ces dix départements de France les plus fragiles et qu'à ce titre le gouvernement a pris la décision d'accorder au Conseil Départemental une dotation de 2,9 Millions d'euros pour le financement des allocations  (RSA - PCN - APA, etc.).

Nous vous remercions de prendre en compte notre demande et aussi permettre aux habitants de nos communes, « les rurbains », de retrouver espoir en la République. Le développement du Très Haut Débit dans nos communes, permettrait à la ruralité de retrouver confiance en l'avenir. Sinon la dématérialisation engagée dans les domaines administratifs, santé, emploi, etc., va encore creuser le fossé entre la France des villes et la France de la campagne. Sans oublier le télétravail, les besoins exprimés par nos entreprises, artisans, agriculteurs et viticulteurs attendent eux aussi la mise en place du Très Haut Débit.

Une décision politique forte en direction de la ruralité, élément incontournable de l'identité de notre pays serait un marqueur important avant les élections. Ce signe pourrait permettre d'endiguer la montée de l'extrême droite et peut-être d'éviter une catastrophe électorale en 2017. 

En vous remerciant à l'avance de l'intérêt que vous porterez à cette requête et dans l'attente de vous lire à ce sujet, nous vous prions de  croire, Monsieur le Premier Ministre, à l'expression de nos sentiments les plus dévoués.

Madame et Messieurs les Députés de l'Aisne :   Marie-Françoise Bechtel, René Dosière,  Jacques Krabal,  Jean-Louis Bricout,  Le Président du Conseil Départemental de l'Aisne, Nicolas Fricoteaux.

Copie à   :   - M. Macron, ministre de l'économie de l'industrie et du numérique - M. Baylet, ministre de l'aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales - Mme Axelle Lemaire, secrétaire d'état chargée du numérique - M. le Président de l'AMF - M. le Président des Maires Ruraux - M. le Président des Maires de l'Aisne.