• Fevrier peinture / mesure
  • achetez central
  • but jeu noel
  • drive leclerc
  • le roy lionel
  • noel fère 200€
  • recettes vdc 0112
  • marchetti annuel 81020
  • terny 2020
  • achetezachato audrey 2511
  • asso noel fère
  • Leclerc
  • mel coif noel fère 2511
  • agrumes jardin fil saisons 18
  • biscuiterie
  • chrisbroc noel fère
  • jardin fil saisons
  • raconte moi une hsitoire Gisèle 2911
  • marianne 2 kdo
  • happy grill noel fère 2511
  • alorrose noel fere 2611
  • Jardin conseil sapins 2511
  • librairie fables covid 231120
  • r look noel fere 2611
  • achetez boucher carct
  • maison de famille noel fère
  • marc optique noel f 2511
  • terny 2020
  • fevrier
  • asso noel fère 2511
  • Agenor foire
  • boucherie république noel fère
  • cave 204 christa richard
  • laurent cheval adj pr
  • Animalerie leclerc
  • marchetti 011119 01 11 20
  • Secours Populaire Château-Thierry
  • agenor gel
  • cjc annuelle
  • ets fevrier
  • castel roller club
  • kkd 2
  • para leclerc
  • ag
  • cartes kado marianne lv
  • Jardin conseil sapins 2511
  • ets fevrier

Météo en direct

 

Renfort de la présence de la DGFIP dans l’Aisne : 75 agents supplémentaires d’ici à 2023

Renfort de la présence de la DGFIP dans l’Aisne : 75 agents supplémentaires d’ici à 2023



Aisne -

Signature de la charte d’engagements du nouveau réseau de proximité des finances publiques en visioconférence avec Olivier DUSSOPT ministre délégué auprès du ministre de l’Economie… et le département de l’Aisne

Signature, en visioconférence de la charte d'engagements du nouveau réseau de proximité des Finances Publiques avec le département de l'Aisne. 

Une première en France, cette signature en visio-conférence, de la Charte d'engagements du nouveau réseau de proximité des Finances Publiques avec Olivier DUSSOPT, ministre délégué auprès du ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, Chargé des comptes publics, à Paris représenté au département par sa directrice départementale, Edith Marchica-Ricour, aux côtés de Ziad Khoury, préfet de l'Aisne et Nicolas Fricoteaux, président du Conseil Départemental, ce vendredi 20 novembre à 12h, à la Salle La Fontaine du Conseil Départemental de l'Aisne à Laon.
La charte d'engagements du nouveau réseau de proximité des Finances Publiques indique les engagements permettant de renforcer la présence de la Direction Générale des Finances Publiques sur le département de l'Aisne : elle liste des services pour les particuliers et les collectivités, localisation, modalités et durée de présence...

Par ailleurs, ce nouveau réseau de présence de la DGFIP s'appuiera sur les espaces France Service, ces espaces auront vocation à renseigner les usagers sur leurs premières démarches auprès des services relatifs aux finances publiques.

Le CoDir ou comité de direction en lien avec le conseil départemental de l'Aisne a procédé à la signature de la charte en visio conférence...

Lors de cette signature, la directrice départementale, Edith Marchica-Ricour est revenue sur la mise en œuvre pour arriver à la signature de cette charte.

Rappelant les réactions vives et le refus de nombreux élus au début de la concertation. Ceux -ci craignant encore un recul des services déjà quasi inexistants. Il lui aura fallu pas moins de 65 réunions de travail concerté entre services de l'Etat et élus locaux pour aboutir à la signature de cinq premières chartes dont celle de ce jour. Dans l'Aisne, d'autres sont à venir.

Suite à des expérimentations dans trois accueils, cette charte décline la nouvelle organisation à mettre en œuvre avec les élus.

Au total, 22 accueils de proximité avec des agents formés spécialement seront déployés dans l'Aisne.

La Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP) souhaite retrouver sur les territoires des services de très bonne qualité voire de meilleure qualité.

"Les Espace France service disposeront de 2 agents dédiés

et devraient être opérationnels au 1er janvier 2021"

Le président du conseil départemental a fait savoir sa satisfaction d'avoir impliqué le département et des élus de terrain dans ces réunions d'organisation. Il s'est dit satisfait d'avoir pu constater que toutes les propositions écrites comme orales avaient été prises en compte et la charte réellement adaptée aux problématiques de la ruralité.

Au fil des rencontres de travail, les élus ont vu leurs craintes disparaitre d'autant que cinq conseillers départementaux seront associés à la mise en place et au suivi de cette réorganisation.

Le président soulignait les difficultés d'accès au numérique d'un fort pourcentage d'habitants du département de l'Aisne, que ce soit pour des raisons financières, de mobilité, ou encore d'illettrisme.

Ce taux de pauvreté, impose au département une approche d'appui et de soutien indispensable à ceux qui n'ont pas accès à l'outil numérique. Le président Nicolas Fricoteaux a assuré que le département déploierait des moyens transversaux pour la formation des travailleurs sociaux tout comme pour la mise en place d'une équipe de médiateurs et également la création de nouveaux emplois utiles à cette réorganisation. Il proposerait aussi des Pass numériques répartis sur le public en difficulté. 

Cela à un coût et si l'Aisne est comme toujours prête à jouer son rôle de solidarité territoriale, il faut savoir qu'il en est parfois empêché par le poids que ce poste représente dans ce département. Le département va donc accompagner ces publics défavorisés mais il attend une aide de l'Etat.

Il n'oubliait pas non plus de rappeler le besoin de réguler et d'équilibrer la décentralisation afin que le fossé entre les départements riches et pauvres ne se creuse pas davantage. Et indiquait combien le poids du foncier bâti est un handicap supplémentaire en matière de solidarité. La suppression de la taxe d'habitation venant d'avantage encore grever le département... Ce à quoi Olivier DUSSOPT, ministre délégué auprès du ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, Chargé des comptes publics, a répondu :  Ce choix d'une inversion de transfert de fiscalité via la réforme taxe habitation - si elle diminue les ressources des collectivités - a été pensée pour augmenter le pouvoir d'achat des français.

La baisse des ressources pour les départements et notamment les plus « pauvres », en difficulté face au financement des allocations de solidarité sera regardée de près dans le cadre du plan de relance.

Il a également fait part de son intérêt pour la démarche en cours sur la recentralisation du RSA en Seine-Saint-Denis. Olivier DUSSOPT a pris note de cet intérêt du département de l'Aisne, pour cette recentralisation du RSA, qu'il relaiera auprès du Ministre compétent.

Le ministre délégué, Olivier DUSSOPT, a remercié tous les acteurs qui ont contribué à la mise en place de cette charte, sachant les difficultés et le milieu hostile dans lequel Madame Edith Marchica-Ricour a démarré ces consultations. Cette dernière a su faire preuve de pédagogie, de souplesse et d'adaptation ce qui lui a valu le consentement des élus. Celui-ci a souligné, le travail en collaboration avec le préfet, un accompagnement important afin que les objectifs et la couverture du territoire soient complets. 

Les objectifs de la Charte signée dans 40 départements

Augmenter l'efficacité des services en regroupant les équipes et ainsi garantir ainsi l'offre à la population

Favoriser un traitement plus rapide des dossiers avec des services dédiés.

Assurer aux élus de plus de soutien et de conseil quand ils n'ont pas les compétences dans leurs collectivités notament les plus petites

Améliorer la qualité du service public en augmentant le nombre de points d'accueil des usagers...

Plus de 1500 conseillers dont 12 dans l'Aisne 

Des conseillers uniquement dédiés à ces questions auprès des élus dans les intercommunalités ou ailleurs mais auprès du public.

Un service au public existant de 20 agences avec la volonté d'augmenter son nombre à 37 pour offrir qualité et continuité de service auprès des habitants.

La convention signée sera ensuite partagée au sein du comité de suivi, apportant de la lisibilité pour les : agents, élus locaux et usagers. Une garantie de ne pas voir le service se dégrader tout au long de la convention qui mène jusque 2026.

 

Les services DGFIP dans les territoires, 75 agents dans l'Aisne 

Les villes Château-Thierry et Laon font partie 50 communes sélectionnées pour la relocalisation des services du ministère des finances.

Seuls deux départements en France bénéficient ainsi de deux implantations : Château-Thierry accueillera un service d'appui à la publicité foncière une cinquantaine d'agents. De son côté, Laon verra l'implantation d'une antenne d'un service des impôts des entreprises avec une quarantaine d'agents.

Des emplois qui vont contribuer à la revitalisation des bourgs sur des territoires qui en ont besoin. Sur la base du volontariat, il est proposé une meilleure qualité de vie aux agents en place qui seront donc déployés à partir de 2022 et jusqu'en 2023 afin de laisser le temps aux familles de terminer les cycles scolaires de leurs enfants. Les agents en début de carrière pourraient intégrer avant.

Ces décentralisations représentent 12% d'augmentation de présence des effectifs des Finances Publiques sur les territoires. Quinze communes devraient venir s'ajouter aux 50 déjà sélectionnées. 

Articles précédents

 

VU DU CHÂTEAU Webzine d'informations locales est totalement indépendant de "Autant en emporte la marne" .

Le webzine d'actualités locales "Vu du Château" est totalement indépendant du magazine Autant en emporte la marne.