• macdo2
  • aigles 2019
  • chevaline republique
  • fort condé
  • joel michel champagne noto
  • macdo fidélité 1019
  • menuiserie david
  • fort c 2
  • mad do ouv NS we
  • castel roller club
  • mission locale site
  • cjc annuelle
  • kkd 2
  • marchetti 011119 01 11 20
  • Leclerc
  • macdo2
  • ets fevrier
  • para leclerc
  • ets fevrier
  • aigles 2019
  • Animalerie leclerc
  • aigles 2019
Louis Bouché : un bienfaiteur s’en est allé

Louis Bouché : un bienfaiteur s’en est allé



Château-Thierry -

 

Louis Bouché s'est éteint mardi denier dans sa 89ème année. Une foule immense a assisté , vendredi, à  ses obsèques en l'église Saint Crépin.

Bien qu'humble et discret, Louis Bouché est un homme qui a énormément compté dans le tissu économique et social de la cité des fables.

Natif de Fère Champenoise, "Petit Louis" est arrivé à 14 ans en terre castelle pour y faire son apprentissage en charcuterie.

Elément actif de la Résistance dans l'arrondissement (un épisode dont il se refusait à parler), il y rencontra Janine, une jeune fille de Fontenelle en Brie, sa future épouse.

Juste après la guerre, tous deux s'en allèrent ouvrir  une charcuterie dans le Val d'Oise avant de revenir implanter à Château-Thierry un supermarché Leclerc. Janine et Louis auront trois enfants : Chantal, Gérard et Françoise qui, à leur tour, leur ont donné neuf petits-enfants Enfin, sept arrière-petits enfants sont venus compléter cette formidable famille d'entrepreneurs. 

Sur les pas d'Edouard Leclerc, fondateur de la célèbre enseigne en France, en s'installant, dès 1969, dans un entrepôt 56, av. de la République, Louis Bouché fut ici un précurseur du hard discount.

En 1978, c'est finalement rue de Champunant, sur la zone industrielle qu'il trouve l'espace suffisant pour passer à la dimension hypermarché et multiplier les embauches. En 1993, il passe le flambeau à son fidèle lieutenant Francis Costa mais n'en reste pas moins fort impliqué dans la vie de la cité apportant son précieux appui dans de multiples actions caritatives.

Témoin encore l'exceptionnel geste de générosité du couple Janine et Louis Bouché lorsqu'il décide, en 1996, de faire un don d'1 million de francs au centre communal d'action sociale pour l'acquisition des bâtiments désaffectés du 15, av. de la République (anciennes CAV et messagerie). Selon le vœu du couple, la "Maison des Solidarités" destinée à venir en aide aux personnes démunies s'installe dans ces 2000 m2 de locaux réhabilités et livrés aux associations : Croix Rouge, Restos du cœur, Secours populaire, Secours Catholique en janvier 2000, puis au CCAS lui-même en 2001.

En 2006, Janine et Louis Bouché s'étaient prêtés de bonne grâce à la cérémonie de remerciements organisée à leur endroit par la municipalité de Dominique Jourdain et Georgette Chauveau (adjointe aux affaires sociales) en présence des nouveaux locataires des lieux, les présidents(es) des associations caritatives locales.

Pour ma part, j'ai eu, dès 1985, la chance de rencontrer régulièrement cet homme de cœur à travers les insertions publicitaires de l'hypermarché dans mon premier journal "Clip". Fidèle annonceur, Louis Bouché m'avait "à la bonne" comme l'on dit et je me déplaçais parfois avec lui dans la galaxie Leclerc. J'allais toujours, en son bureau, lui rendre visite avec plaisir, non plus en tant que professionnel mais en ami. Je nourrissais pour cet homme-là un profond respect et une immense admiration.

Daniel Lambert