• fevrier amandine
  • le roy lionel
  • leclerc drive ch th
  • ml chth mode avenir 0720
  • orpi 100 € boutiques
  • retrouvez vous dans l
  • rsa saisonnier 05 20
  • St Jean covid 120620
  • transports sellier carburant vert 260620
  • report po crézancy
  • Leclerc
  • paul buiron
  • ml ch th
  • fevrier
  • Agenor foire
  • liquidation jomin villers
  • marchetti 011119 01 11 20
  • yourtes à la ferme
  • kkd 2
  • terny 2020
  • ets fevrier
  • cjc annuelle
  • paul buiron
  • cave 204 christa richard
  • Animalerie leclerc
  • ets fevrier
  • castel roller club
  • para leclerc

Météo en direct

 

Champagne, désaccord entre le SGV et le négoce : sans marche arrière, la profession pourrait très prochainement avoir à licencier et voire des exploitations disparaitre…

Champagne, désaccord entre le SGV et le négoce : sans marche arrière, la profession pourrait très prochainement avoir à licencier et voire des exploitations disparaitre…



Marne - Aisne -

Niveau de rendement 2020 : le SGV Champagne n’ont pas encore trouvé d’accord sur les objectifs du négoce.

Une récolte qualitative s'annonce alors que la profession veut s'engager sur le terrain glissant de licenciements programmés...

Une première en Champagne, jusqu'alors le Syndicat Agricole des Vignerons et le négoce avaient la même vision. Une fois n'est pas coutume, en cette année exceptionnelle face à la crise sanitaire qui a engendré le chômage partiel lors du confinement, le négoce oppose un avis différent du SGV qui ne comprend pas !

Le 22 juillet dernier, les représentants du vignoble (SGV Champagne) et du négoce (UMC) se sont réunis, au sein du Comité Champagne, pour décider du rendement pour la récolte 2020.

« Habituellement, le SGV se mettait d'accord avec le négoce, dès le mois de juillet, partant du principe que le rendement devait être fixé à partir des caractéristiques qualitatives de la récolte et de l'évolution des marchés.

Alléger les stocks

Le Syndicat ne comprend pas pourquoi cette année le négoce propose des niveaux de rendement faibles qui ne correspondent pas à ses propres prévisions d'expéditions en 2020.

Licenciements programmés

Selon le SGV, le négoce prouve ainsi que son principal objectif est d'alléger ses stocks. Si les rendements sont en deçà des ventes, les conséquences seront lourdes avec la disparition d'exploitations et des licenciements économiques.

Au contraire, le vignoble dit lui, défendre un niveau de rendement qui lui permettrait de couvrir leurs expéditions de l'année 2020 et d'assurer la pérennité des exploitations.

"Un retour à la réalité indispensable"

Le SGV Champagne, pour sa part, défend un niveau de rendement qui corresponde aux ventes réelles de bouteilles de champagne en 2020 et qui permette d'assurer la pérennité du plus grand nombre d'exploitations.

Une reprise d'activité en juin

Les données économiques pour le mois de juin témoignent d'un rebond de l'activité notamment chez les vignerons.

Conscients du ralentissement de l'économie mondiale ils souhaitent rester résolument optimistes pour l'avenir.

Les prévisions d'expéditions pour l'année 2020 qui ont été présentées, il y a quelques jours, sont consensuelles entre le négoce et le vignoble. C'est notre ligne de conduite pour le niveau de rendement. La récolte s'annonce qualitative et il est aussi important pour les consommateurs et les amateurs de champagne de qualité que les vignerons puissent récolter de la vendange fraiche.

L'état pas présent partout

Lors de cette rencontre, les préfets de la région Grand Est et du département de la Marne étaient présents. Maxime Toubart , président du SGV Champagne a souligné que le négoce avait pu bénéficier des mesures de soutien public mises en place par le gouvernement (prêts garantis par l'Etat, chômage partiel...) pour faire face à la crise de la COVID-19 alors que le vignoble a poursuivi son activité et maintenu l'emploi.

Ils ont également abordé l'absence d'écoute du gouvernement sur leur demande légitime d'exonération de charges sociales »...

Nouvelles discutions à venir

Les arguments du Syndicat n'ont pas encore convaincu, ils espèrent que le négoce mettra à profit les prochaines semaines pour revenir avec des propositions plus raisonnables et plus réalistes.

D'ici là, les données économiques du mois de juillet seront sorties.

Apporteront-elles un autre regard ?

 

 

 

VU DU CHÂTEAU Webzine d'informations locales est totalement indépendant de "Autant en emporte la marne" .

Le webzine d'actualités locales "Vu du Château" est totalement indépendant du magazine Autant en emporte la marne.