• fevrier amandine
  • le roy lionel
  • leclerc drive ch th
  • ml chth mode avenir 0720
  • orpi 100 € boutiques
  • retrouvez vous dans l
  • rsa saisonnier 05 20
  • St Jean covid 120620
  • transports sellier carburant vert 260620
  • report po crézancy
  • Leclerc
  • paul buiron
  • ml ch th
  • fevrier
  • Agenor foire
  • liquidation jomin villers
  • marchetti 011119 01 11 20
  • yourtes à la ferme
  • kkd 2
  • terny 2020
  • ets fevrier
  • cjc annuelle
  • paul buiron
  • cave 204 christa richard
  • Animalerie leclerc
  • ets fevrier
  • castel roller club
  • para leclerc

Météo en direct

 

Le Férois, Joël Ruffin revient de loin

Le Férois, Joël Ruffin revient de loin



Fère-en-Tardenois / Château-Thierry -

Après avoir été terrassé par le Covid 19, Joël Ruffin tire un grand coup de chapeau aux soignants de l’Hôpital Castel Jeanne de Navarre

Joël Ruffin ancien entrepreneur de terrassement à Fère-en-Tardenois, bien connu des Férois , nous raconte sa descente aux enfers lorsqu'il a contracté fin mars le Coronavirus.

" Je suis rentré dans le Service Réanimation du Docteur Michel Fiani le vendredi 27 mars dernier. J'y ai été immédiatement "intubé" et plongé dans un coma artificiel".

Au total 10 jours de coma et 3 semaines de soins intensifs...qui m'ont lessivé »

" J'ai été très bien soigné, d'une façon attentive et professionnelle par toutes MES infirmières", dit-il tel le propriétaire exclusif de ces soignantes qui lui semblait-il n'étaient dédiées qu'à lui et à lui seul.

" Ces formidables petites guerrières avec leur costume de papier n'ont jamais fait un faux pas et encore moins un pas en arrière contre ce virus... Elles m'ont soigné aussi bien dans mon corps que dans ma tête car cette "vacherie" de virus vous enlève la totalité de vos forces et vous rend très vulnérable dans votre tête... Le blues et la peur vous traquent !

Mais, MES petites "abeilles" étaient là, toujours présentes, toujours le sourire, toujours un petit mot d'encouragement, toujours de l'humour..."

"Je n'oublierai jamais, je me suis vu mourir !"

" Très malade dans le fond de mon lit, j'étais très conscient. J'ai réellement cru que j'allais mourir... ce sont des moments difficiles. Je me suis accroché, puis le moral est revenu et, petit à petit mes forces jusqu'au jour de ma sortie !

Même le maire, Jean-Paul Roseleux, n'en revenait pas de mon aventure et pourtant, ancien croque-mort, il en a vu bien d'autres.

Depuis le fond de mon lit, je m'étais juré de leur « faire » un article...

" Un petit mot de remerciement, de félicitations, d'encouragement... et même un peu de champagne bien-sûr, je vais le faire... Mais un article dans votre journal pour remercier tout le Service du Dr. FIANI et l'hôpital de Château-Thierry serait, je pense un "beau coup de chapeau" pour tout le personnel et l'établissement...

Je pense aussi que cela peut donner du courage aux gens atteints du virus. Leur dire de positiver car on peut s'en sortir même à 70 ans (dans 1 mois).

J'espère que cela permettra de faire de la prévention car "ça n'arrive pas qu'aux autres" restez chez vous !. Ce virus est très agressif et quand il vous tient, nécessite une assistance respiratoire dont le nombre est actuellement mesuré en France. J'ai eu de la chance d'avoir un lit et du personnel exceptionnel... "

" Moi qui suis arrivé à FERE EN TARDENOIS en 1970 après mon service militaire, dans cette région du Sud de L'Aisne que j'aime. Où mes enfants sont nés et vivent en famille à leur tour. Je viens de vendre ma petite entreprise artisanale et ai pris ma retraite. J'étais dans le drainage agricole et suis fortement connu dans un rayon de 100 km par tous les agriculteurs... Moi qui ai sillonné toutes les plaines de la région, eh bien moi, je pensais être invulnérable... que nenni. J'ai ressenti les premiers symptômes le lundi 16 Mars, jour du discours de confinement de notre président... Ce virus, cette bête m'a attrapé sournoisement dans ses griffes pour me broyer tout doucement... J'ai dû me résoudre à me rendre à l'hôpital et bien m'en a pris car ils m'ont sauvé la vie.

"Un matin, on m'a dit vous êtes guéri et vous êtes sortant à 14h. J'étais évidement très content mais à la fois frustré de n'avoir pas revu tous mes sauveurs pour les remercier. Mais j'y retourne bientôt pour un contrôle..."

Je suis donc maintenant sorti de l'hôpital. En convalescence chez moi au sein de ma famille qui m'a tellement manqué.

Ami(e)s du Sud de l'Aisne, restez prudents, la bête est toujours là ! Sournoise, féroce et meurtrière. Prête à sortir des ténèbres pour vous prendre dans ses griffes et pour vous broyer...

Ma santé s'améliore de jour en jour, je remercie toutes les personnes qui m'ont soigné et vous dit : VIVE LA VIE ! ! ! ! "

 

 

 

 

 

VU DU CHÂTEAU Webzine d'informations locales est totalement indépendant de "Autant en emporte la marne" .

Le webzine d'actualités locales "Vu du Château" est totalement indépendant du magazine Autant en emporte la marne.