• po crézancy
  • PO 2020 jdlf
  • po mai st vincent paul
  • report po jdlf 2020
  • report po crézancy
  • consultation 400 ans jdlf
  • Leclerc
  • fevrier
  • Agenor foire
  • Elie Sémoun et ses monstreq au Palais des Rencontres
  • marchetti 011119 01 11 20
  • cave 204 christa richard
  • kkd 2
  • terny 2020
  • ets fevrier
  • cjc annuelle
  • consultation 400 ans jdlf
  • Animalerie leclerc
  • ets fevrier
  • castel roller club
  • para leclerc
Coronavirus : point presse préfecture de L’Aisne ce matin

Coronavirus : point presse préfecture de L’Aisne ce matin



Aisne -

22 décès depuis le début de la crise dans le département de l'Aisne : Restez chez vous !

Ziad Khoury, préfet de l'Aisne avait réuni ce matin les différents organes de presse du département afin de faire un tour d'horizon des différents points liés au Coronavirus qui sévit en France et particulièrement sur les Hauts-de-France

Point sur les nombreux décès dus au Covid 19

  • 22 décès (chiffres d'hier soir) 3 supplémentaires dans le Sud de l'Aisne à l'heure où nous écrivons ces lignes.
  •  4 des personnes décédées avaient moins de 70 ans dont la plus jeune 62 ans.
  • 11 de ces décès sont des personnes issues d'EHPAD.

Nombre de personnes touchées

Les cas estimés les moins graves ne bénéficient pas de tests... En revanche parmi les cas testés, il est à noter, une assez forte progression du nombre de personnes atteintes du Coronavirus.

  • 207 tests positifs étaient comptabilisés à la date d'hier soir (23/03/2020).

Capacités d'accueil hospitalières

  •  256 lits sont dédiés aux malades du COVID, 66 lits en réanimation dont 9 sont encore disponibles

Nouvelles sanctions pour non respect du confinement

Celles-ci entrent en vigueur suite aux décrets parus ce matin à la suite des annonces d'Édouard Philippe d'hier soir.

Durcissement des pénalités :

Le département ne compte pas d'incident ou de difficulté majeure. En général les restrictions sont respectées mais encore trop de gens veulent s'en affranchir. Depuis le début du confinement, 1243 personnes ont été verbalisées. Sachant que sur une journée comme celle d'hier par exemple, la gendarmerie a contrôlé plus de 10 000 personnes.

  • Pour les personnes qui seraient en récidive de sorties non autorisées, dans les 15 jours suivant une première infraction, le contrevenant s'expose à 1 500 € d'amende, si verbalisé à plus de trois reprises dans un délai de trente jours, celui-ci encourt six mois d'emprisonnement et 3.750 euros d'amende.
  • Les polices municipales sont désormais autorisées à verbaliser

Il faut réduire les interactions et respecter les gestes barrière, la solution la plus simple est de rester chez soi !

  • Les marchés ne sont donc désormais autorisés que sur dérogation du préfet
  • Fermeture des commerces à 20h et interdiction de la vente d'alcool à emporter. Attention cet arrêté à été abrogé.

Arrêtés en ligne ici

Entreprises

L'état d'urgence sanitaire permet de prendre des mesures économiques et sociales exceptionnelles, notamment sur les marchés publics, le droit du travail, etc. Les différents partenaires dont les banques et les assurances sont régulièrement réunis pour faire un point.

  • près de 200 entreprises sont en activité partielle ce qui représente environ 3000 salariés.
  • 288 demandes auprès des services fiscaux : délais de paiement, remises d'impôts, etc..

Elections municipales

Le 2nd tour reste possible si l'évolution de l'épidémie le permet. En revanche, la décision pour fixer la date de ce 2nd tour devra être prise avant le 23 mai.

Si le 2nd tour peut avoir lieu en juin, les résultats du premier tour resteront acquis.

Dans le cas contraire, il faudrait refaire les élections en totalité...

  • Les exécutifs actuels restent en place jusqu'à nouvel ordre.

Le préfet de l'Aisne, Ziad Khoury a largement salué le travail en lien étroit avec les maires qui prennent des initiatives de terrain et organisent la solidarité de proximité.

Celui-ci a également souligné le travail des services publics qui ont mis en place leurs plans de continuité afin d'assurer les missions prioritaires, mais aussi celui des forces de l'ordre et des secours, ainsi que toutes les personnes qui participent à la continuité des services à la population, notamment la chaîne agro-alimentaire.

Un point régulier continue d'être fait par voie de communiqués réguliers.