• fevrier amandine
  • le roy lionel
  • leclerc drive ch th
  • orpi 100 € boutiques
  • retrouvez vous dans l
  • rsa saisonnier 05 20
  • St Jean covid 120620
  • transports sellier carburant vert 260620
  • report po crézancy
  • Leclerc
  • fevrier
  • Agenor foire
  • marchetti 011119 01 11 20
  • yourtes à la ferme
  • kkd 2
  • terny 2020
  • ets fevrier
  • cjc annuelle
  • paul buiron
  • cave 204 christa richard
  • consultation 400 ans jdlf
  • Animalerie leclerc
  • ets fevrier
  • castel roller club
  • para leclerc

Météo en direct

 

L’U2P en délégation sur le Sud de l’Aisne

L’U2P en délégation sur le Sud de l’Aisne



Château-Thierry -

Ils n’ont rien à vendre, est-ce la raison pour laquelle ils ont été très bien accueillis par les entrepreneurs locaux et les élus castel

Les Jeudis de la proximité avec l'U2P

Le 30 janvier dernier un groupe de délégués de l'U2P dont le président régional Laurent Rigaud et sa secrétaire générale, Stéphanie Verbregue (basés à Lille) étaient accompagnés de José Faucheux président de l'U2P de l'Aisne et de la CAPEB et de son secrétaire Michel Lepape (basés à Laon) accueillis par le local de l'étape, Thierry Hennequart, le guide du jour.

Depuis 2019, l'équipe de choc a entrepris d'aller à la rencontre des 172 630 entreprises qu'ils représentent. Chaque jeudi, le président Rigaud et sa secrétaire vont à la rencontre d'un département avec son président et secrétaire qui ont au préalable établi un panel d'entrepreneurs à rencontrer dans une ou plusieurs villes. Chaque semaine un département de la région est visité. Ils sont déjà venus à la rencontre des entrepreneurs Guernouillats il y n'y a pas si longtemps et reviendront sur ce territoire.

 

Les Jeudis de la proximité à Château-Thierry

La semaine dernière c'est à Château-Thierry qu'ils sont venus à la rencontre des entrepreneurs, artisans, commerçants, professions libérales...au rang desquels : Le Cabinet de géomètre Rodolphe Chollet, La cabinet d'assurances Axa Michel Barbier, la pédiatre Anne Claire Chollet, le chocolatier Sylvain Chevillotte, Séverine et Mickaël à la boulangerie des 4 vents, Sandrine coiffeuse de L'autre salon, l'assureur Thierry Hennequart, tous situés dans le même périmètre, car ils essaient de rencontrer un maximum d'entrepreneurs ...

Après le déjeuner, la délégation est partie à la rencontre du président de la CARCT Etienne Haÿ puis du maire de la ville de Château-Thierry, Sébastien Eugène a qui ils ont passé les messages des entreprises visitées le matin même et attendent la mise en place d'actions, conventions... qui pourront se concrétiser ensemble.

La journée s'est poursuivie avec la visite d'Elizabeth à la Pharmacie Grande Rue, puis du co président des commerçants Philippe Surowka, un petit arrêt chez Ludovic et Agathe à la Fournée de Fables pour les féliciter du nombre de prix gagnés en 2019 avant de raccompagner Frédéric Mara, boucher charcutier-traiteur de Chézy-sur-Marne venu les rejoindre pour la 2ème partie de journée.

Ici les commerçants ont tenu le coup durant la période la plus difficile, ils gardent la tête hors de l'eau mais attendent du soutien des collectivités. Ils voient le pouvoir d'achat baisser et leurs chiffres d'affaire stagner.

Le programme cœur de ville est attractif mais leur semble long à émerger. Ils veulent du concret savoir ce qui est ou va être mené en matière de stationnement, de fidélisation, d'attractivité, de développement économique, d'ouvertures en zone commerciales et de réhabilitation des espaces commerciaux à louer en centre-ville, ...

Ils craignent que les crédits alloués ne partent dans d'autres réalisations que la redynamisation du centre-ville trop longtemps abandonné...

Ils espèrent et attendent de la créativité, ils rêvent d'un accompagnement sur la baisse des charges qui les asphyxient...

L'U2P va à la rencontre de ces entrepreneur(se)s pour échanger, partager leurs expériences terrains car ils sont tous issus du terrain et savent de quoi il retourne. Dans leurs fonctions d'élus, ils prouvent aussi qu'ils sont là pour se retrousser les manches et faire avancer leurs professions.

Ils écoutent leurs collègues, confrères et adhérents, et font remonter en région et au national les informations telles qu'elles sont, sans les tronquer.

Ils vont discuter auprès des différentes instances pour défendre des droits, des idées de toutes les professions représentées.

Ce jeudi-là, ils ont déjeuné au St-Jean, c'est autour d'un café qu'ils nous ont livré leur démarche

Laurent Rigaud, le président de région s'est dit fier d'avoir fait 800 km dans sa journée pour venir rencontrer ses homologues car tous sont comme lui : artisans, commerçants ou de professions libérales et tous ont besoin de soutien et d'écoute.

"Tous les voyants sont au vert pour la reprise des commerces de proximité. Il n'y a plus de temps à perdre. Après 40 ans de massacre des centres-villes, les collectivités se doivent d'accompagner financièrement et techniquement ces professions pour que cela fonctionne. Elles ne pourront repartir seules..." ajoutait-il convaincu et convainquant !

Prenant son entreprise en exemple, lui-même boucher, il emploie 17 salariés et la passation de son entreprise est en cours, ce sont ses filles qui reprennent et tout ce passe très très bien !

"Ces professions emploient de nombreux salariés de proximité, des emplois non délocalisables tout comme ils forment des apprentis à devenir de bons professionnels tous consomment local, la boucle est bouclée " Nous précisait José Faucheux avant d'ajouter : "Qu'il est dommageable que les collectivités fassent souvent appel a des cabinets forts couteux pour des études réalisées depuis leurs bureaux et de fait hors de la réalité alors que l'U2P sur le terrain serait bien plus efficace !"

Selon eux, les artisans parlent aux artisans, ils ont tous le même langage, les mêmes problématiques et de fait se comprennent bien mieux.

L'U2P des Hauts-de-France prise en exemple

Une action qui fait tant bruit de par ces retombées positives auprès des adhérents que l'U2P nationale s'apprête à dupliquer ces actions au national ! La Direction Générale des Entreprises leur demande aussi d'être intégrée à ces rencontres fort enrichissantes pour toutes et tous.

L'UP2I (L'union des entreprises de proximité)

Consituée de membres de différentes organisations syndicales dont la Capeb (Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du bâtiment), la Cnams (Confédération Nationale de l'Artisanat des Métiers et des Services, la CGAG (Confédération Générale de l'Alimentation en Détail et de l'Unapl (Union Nationale des Profession Libérales).

Ils regroupent les 5 départements de la région des Hauts-de-France (Aisne, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Somme).

3 millions sur l'hexagone

A elles quatre, elles regroupent 172 630 entreprises pour 112 770 en 2007 dans la région des Hauts-de-France. Le tissu économique de l'artisanat, du commerce et des professions libérales se consolide avec 23 230 créations d'entreprises soit 59% d'immatriculation INSEE pour la région des Hauts-de-France en 2018 dont 59% sont des entreprises individuelles.

Petite ombre au tableau, seulement une cheffe d'entreprise sur trois est une femme (33%) ...

Ces professions ont élu leurs ambassadeurs et défenseurs qui sont bénévoles et apolitiques. L'U2P est déclinée en régions et départements à eux tous, ils emploient 235 090 salariés et représentent 25% des projets d'embauches régionales.

Ils sont aussi les formateurs de 16 040 apprentis soit 46% de la région des Hauts-de-France ce qui n'est pas rien !

Au programme 2020, l'U2P des Hauts-de-France envisage d'ouvrir des antennes d'arrondissement,

Château-Thierry pourrait bien être dans les tuyaux...

Une nouvelle action innovante : accueillir un enseignant dans mon entreprise

 

 

Laurent Rigaud, Président de l'U2p Hauts-de-France à propos de la grève durable :

« Nos entreprises ne pourront pas tenir ! »

VU DU CHÂTEAU Webzine d'informations locales est totalement indépendant de "Autant en emporte la marne" .

Le webzine d'actualités locales "Vu du Château" est totalement indépendant du magazine Autant en emporte la marne.