• fevrier amandine
  • leclerc drive ch th
  • PO 2020 crézancy
  • rsa saisonnier 05 20
  • report po crézancy
  • maison tourisme ch th
  • consultation 400 ans jdlf
  • Leclerc
  • fevrier
  • Agenor foire
  • baguette solidaire secours pop
  • marchetti 011119 01 11 20
  • paniette jeux concours
  • cave 204 christa richard
  • kkd 2
  • paniette jeux concours
  • terny 2020
  • ets fevrier
  • cjc annuelle
  • paul buiron
  • cave 204 christa richard
  • consultation 400 ans jdlf
  • Animalerie leclerc
  • ets fevrier
  • castel roller club
  • para leclerc

Météo en direct

 

Nicolas Guyon, un émouvant hommage des motards pour sa disparition

Nicolas Guyon, un émouvant hommage des motards pour sa disparition



Epaux-Bézu (02) -

Le jeune homme décédé dans un accident de cyclo honoré par la belle et grande famille des motards

La grande et généreuse famille des motards de l'Aisne et de la Marne a rendu un vibrant hommage au jeune Nicolas Guyon disparu la semaine dernière dans un accident de la route....

Ce samedi 28 décembre en début d'après-midi, c'est un cortège funèbre pour le moins émouvant qui a rallié Crézancy à Epaux-Bézu.

Touchés par l'accident de deux roues du jeune Nicolas et à la demande de trois de ses amis et camarades de classe qui se sont chargés de l'organisation, les associations : Motards 02 et Motards Alentours 02, Tattou-bike, ainsi que les Club Marnais,  Papy Motards 51, Motards du 51 et alentours se sont rassemblés pour rendre hommage au jeune garçon disparu jeudi dernier dans des conditions tragiques.

Aurélien, Willvin et Victor  ont souhaité rendre un dernier hommage à leur ami disparu lors d'un accident de moto. Ils se sont alors tournés vers la communauté des motards qui a de suite accepté, d'autant plus que cet accident n'est pas dû à une faute du jeune homme.

L'esprit motard, une valeur très forte

Les administrateurs de la Fédération des Motards en Colère de la Marne (FMC51) avaient aussi fait le déplacement depuis Châlons-en-Champagne, une belle preuve de solidarité.

"Si la sécurité, le soutien et l'entraide en sont les piliers, les « anciens » ont à cœur de rappeler aux plus jeunes et aux plus « téméraires » que la route tue !"  nous confiait Didier Guérin l'une des chevilles ouvrières de ce rassemblement.

Les jeunes organisateurs ont préparé cet hommage de main de maître. Un hommage à l'image de leur ami qui de l'avis général était exemplaire : toujours la pèche, toujours heureux, il respirait la joie de vivre, toujours un mot pour réconforter copains et copines... Il était toujours partant pour tout : que ce soit le travail, l'école où les sorties entre amis...

Après avoir déterminé la date avec les parents du défunt et les organisations de motards, ils ont prévenu la sous-préfecture qui a fait encadrer le cortège par les gendarmes. Ceux-ci ont parfaitement sécurisé le parcours des motards qui leur en sont très reconnaissants. Ouvrant et fermant le cortège, coupant les routes lorsque nécessaire... Une sécurisation appréciée de toutes et tous pour une action privée très spéciale.

Les motards avaient rendez-vous à un endroit que tous connaissent bien, La Halle aux motos à Etampes-sur-Marne.

Des motards des deux départements, des jeunes, des moins jeunes, des filles, des garçons, des scooters, de grosses cylindrées, des 50cm3, des quads, des hommes, des femmes, émus, venus rendre un dernier hommage à l'un des leurs.

Une voiture de gendarmerie a ouvert le cortège, suivie des parents du jeune disparu et derrière eux, une centaine de motards dont les engins ont vibré en l'honneur de Nicolas. Ils se sont rendus sur le parvis du Lycée Agricole de Crézancy où ce jeune-homme plein d'avenir était en 2ème année. Ils ont marqué un temps de silence puis ont fait ronfler leurs moteurs et ont pris l'itinéraire que Nicolas faisait chaque jour matin et soir pour suivre ses cours. Celui même qui lui a été fatal lorsqu'il s'est trouvé en face à face avec un véhicule effectuant un dépassement...

Son père, Thierry ne veut pas y croire. Il avait tant de projet avec son fils à l'aube de sa vie. Ses deux autres garçons, Aurélien (22 ans) et Florian (20 ans) travaillant déjà en famille. Il devait se joindre à eux à la fin de ses brillantes études. Entreprenant, toujours sur le pont même lors d'un agnelage en pleine nuit à la ferme familiale (Ferme St Robert Epaux-Bézu), il était là et de bonne humeur. Il faisait preuve d'une envie de faire hors du commun et ce, toujours de bon cœur sans jamais rechigner. Un enfant exceptionnel toujours "chaud patate" comme il disait !

Nicolas était le cadet mais c'était le carburant de toute la famille, Marie-Thérèse, sa maman reconnaissante et honorée de cet hommage poignant était cependant effondrée de cette disparition soudaine.

Une minute de silence casques levés...

... De Crézancy, les motards endeuillés ont pris la direction d'Epaux-Bézu et se sont arrêté au stade de Mont-St-Père où ils ont observé une minute de silence casques levés avant de rassembler toutes les roses blanches qu'ils avaient amenées.

Pour des questions de sécurité et de pudeur, les motards ont laissé la famille et les proches du jeune Nicolas aller déposer - sur le lieu même ou celui-ci a perdu la vie - l'énorme bouquet de roses blanches ainsi qu'un pneu de cyclo avec dessus des inscriptions faites par ses proches. Deux symboles forts qui marquent désormais cet endroit où s'est déroulé l'impensable accident fatal à Nicolas.

Le long cortège de deux roues a continué de suivre la gendarmerie et la famille du défunt jusqu'à la ferme familiale où ils ont salué ses grands-parents, Jean-Pierre et Jeannine et notamment son papy de 82 ans. Sous le choc, celui-ci n'en revenait pas qu'autant de motards rendent cet hommage à son petit-fils. Un jeune homme très apprécié tout comme cette famille d'agriculteurs bien connue dans le Sud de l'Aisne et au-delà depuis plusieurs générations...

Les motards étaient venus apporter leur soutien et témoigner de leur amour envers ce motard faisant partie intégrante de leur famille qui perd des proches tous les jours et souvent pour des erreurs bêtes qui ne pardonnent pas...

Un hommage particulièrement poignant

"L'un des plus beaux hommages qui ait été rendu à un motard nous confiait Emerick Botton jeune sud Axonnais résidant désormais dans la Marne et qui avait tenu à participer à la cérémonie."

Un papa abasourdi. Lui, qui étant jeune aimait les balades sur sa grosse cylindrée. Il l'avait vendue à la naissance de ses enfants. Conscient des risques encourus et ne voulant pas faire de jeunes orphelins... Jamais il n'aurait pensé que ce serait l'inverse qui arriverait.

Une tragédie pour toute la famille de voir disparaitre son enfant, ça n'est pas dans l'ordre des choses de la vie. Ce garçon avait un potentiel humain et professionnel hors normes, c'était un être exceptionnel, rassembleur pour toutes celles et ceux qu'il a côtoyé... Un ange dit l'une de ses amies, un Dieu, leur ami, leur meilleur ami, leur frère ou leur pilier... Nicolas était aimé comme il aimait son prochain. Il avait aussi une passion pour les animaux et tant de choses l'intéressaient...

La douleur de son absence est insupportable mais au nom de sa mémoire, sa famille va continuer son chemin mais rien ne sera jamais plus comme avant ce drame... Une étoile supplémentaire brille dans le firmament.

Lors de la cérémonie religieuse célébrée ce lundi 30 décembre en l'église Saint Crépin de Château-Thierry de nombreuses personnes étaient présente. Beauoup de jeunes et des motards ont assisté à la bien triste célébration.

Condoléances  via le Centre-funeraire-marchetti.com

Texte de Marie, Thierry, Aurélien et Florian en hommage à Nicolas, leur fils et frère, lu par un membre de la famille à St-Crépin....

"Nicolas, étudiant au lycée agricole de Crézancy enfourche sa moto après une journée bien remplie, il roule tranquillement sur sa voie de circulation lorsqu'un véhicule arrivant en sens inverse entreprend un dépassement dangereux.

Le choc est inévitable, à cet instant, Nicolas nous quitte brutalement à l'âge de 17 ans. Il paye de sa vie, une manœuvre irresponsable d'un automobiliste.

Nicolas possédait une vivacité d'esprit et une tonicité incroyables : au travail, il n'y avait nul besoin de lui dire ce qu'il fallait faire. Il prenait facilement l'initiative pour accomplir les tâches de la ferme ; il avait en lui un potentiel énorme pour ce métier.

Si son père partait pour un agnelage le soir à 23h, il lui disait : « papa tu veux de l'aide ? » Il était, pour reprendre son expression, « chaud patate ». Courageux pour tout et tout le temps.

Nicolas était très complice et attentionné avec les siens et ses proches. Tous les jours, aussitôt revenu à la ferme, avant de s'occuper de son élevage de lapins, il cherchait son père pour lui raconter sa journée passée au lycée, une journée qu'il qualifiait de bien chargée et remplie d'anecdotes.


Il aimait taquiner gentiment sa mère et sa grand-mère, son côté jovial et attachant mettait tout le monde de bonne humeur. Il s'entendait à la perfection avec ses frères, avec qui il partageait ses passions, ses hobbies et tout ses ressentis du quotidien. Il était aussi, avec ses très nombreux amis, toujours disponible et toujours à leur écoute. Sa fidélité avec les siens et ses proches était sans failles.

Le soir à la maison, il passait régulièrement une demi-heure avec son smartphone pour répondre à tous les sms reçus dans la journée.

Avec Valentin, son meilleur ami, il était fusionnel, s'ils ne s'étaient pas vus dans la journée, ils s'appelaient pour passer un bon moment ensemble et se sentir bien...

Nicolas on t'aime très fort."

Nous présentons ici, à sa famille, ses proches et amis dans la peine, nos plus sincères condoléances.

Repose en paix jeune homme.

Article précédent

 

 

 

 

VU DU CHÂTEAU Webzine d'informations locales est totalement indépendant de "Autant en emporte la marne" .

Le webzine d'actualités locales "Vu du Château" est totalement indépendant du magazine Autant en emporte la marne.