• macdo2
  • aigles 2019
  • chevaline republique
  • fort condé
  • joel michel champagne noto
  • macdo fidélité 1019
  • menuiserie david
  • fort c 2
  • mad do ouv NS we
  • castel roller club
  • mission locale site
  • cjc annuelle
  • kkd 2
  • marchetti 011119 01 11 20
  • Leclerc
  • macdo2
  • ets fevrier
  • para leclerc
  • ets fevrier
  • aigles 2019
  • Animalerie leclerc
  • aigles 2019
Marchands de sommeil, des outils de lutte mis en place par la municipalité

Marchands de sommeil, des outils de lutte mis en place par la municipalité



Château-Thierry -

A l’occasion des réunions de lieu de vie menées en ce moment, dans les différents quartiers de la ville de Château-Thierry, une question revient souvent : la problématique des marchands de sommeil…

Les marchands de sommeil louent des biens dégradés à des prix élevés car les locataires n'arrivent pas à se loger sur le marché privé ou social.

Plusieurs outils sont actuellement mis en œuvre par la Ville pour résorber l'habitat insalubre ou dégradé dans la ville

Création d'un service dédié au sein du Centre communal d'action sociale, avec des contrôles qui se sont multipliés depuis deux ans. Lorsque l'insalubrité est constatée, il est notifié au propriétaire l'interdiction de louer. En cas d'habitat dégradé, des travaux sont imposés.

Des aides créées début 2019 accompagnent les propriétaires du cœur de ville (là où le phénomène est le plus prégnant). Le dispositif dit "OPAH-RU" rencontre déjà un beau succès et de nombreuses demandes de subventions sont actuellement en cours d'examen. Certaines opérations sont déjà finalisées comme sur les photos (avant/après).

Gel des APL aux propriétaires

Partout en ville, mise  en place une convention avec la CAF qui permet de contrôler les logements pour lesquels les propriétaires perçoivent directement les APL. Si le logement ne respecte pas les critères de décence, les APL ne sont plus versées au propriétaire tant que les travaux correctifs n'ont pas été réalisés.

 

 

Rénovation revente...

pour les ilots les plus complexes, la Ville achète les biens via la SEDA, les rénove et les revend, le déficit étant pris en charge par la collectivité. Pour des raisons évidentes de budget, ce mécanisme n'est utilisé que dans les cas où l'intervention de la puissance publique est indispensable.

"Je reste persuadé que la question du logement est un sujet majeur, tant pour le confort des habitants que pour l'attractivité de notre cité. L'enjeu n'est pas tant de construire que de rénover mieux" indique le maire, Sébastien Eugène.

Pour plus d'infos, rendez-vous à la maison cœur de ville inaugurée au printemps, qui concentre toutes les informations à ce sujet : 03 75 22 00 00