• macdo2
  • aigles 2019
  • chevaline republique
  • fort condé
  • joel michel champagne noto
  • macdo fidélité 1019
  • menuiserie david
  • fort c 2
  • mad do ouv NS we
  • castel roller club
  • mission locale site
  • cjc annuelle
  • kkd 2
  • marchetti 011119 01 11 20
  • Leclerc
  • macdo2
  • ets fevrier
  • para leclerc
  • ets fevrier
  • aigles 2019
  • Animalerie leclerc
  • aigles 2019
L’Hôtel de l’Arquebuse voué à disparaitre pour laisser place à une résidence séniors

L’Hôtel de l’Arquebuse voué à disparaitre pour laisser place à une résidence séniors



Château-Thierry -

Au grand dam quelques défenseurs présents, les pelleteuses ont commencé la destruction de l’ancien Hôtel de l’Arquebuse.

Un pan de l'histoire locale qui s'en va... pétitions, courriers en mairie et tutti quanti n'y ont rien changé...  et pour cause.

Du XVIème siècle l'Hôtel de l'arquebuse a abrité bien des moments importants de l'histoire de la ville de Château-Thierry seulement les différents travaux qui y ont été fait l'auraient davantage dénaturé que conservé...

Le débat avait déjà été ouvert ces dernières années puisque la décision de vendre le terrain où se situe l'ancienne maison de l'arquebuse a été prise en conseil municipal du 9 mai 2017, soit quelques semaines avant la prise de fonction du nouveau maire, Sébastien Eugène.

Celui - ci de préciser : "On peut toujours remettre en cause les décisions précédentes ; pour ma part, je crois que le détricotage ne saurait constituer une orientation constructive. Quelles que soient les tensions politiques, je m'y suis toujours refusé."

L'Hôtel de l'arquebuse sera remplacé par la construction d'une résidence dédiée aux séniors non loin du centre-ville et juste à côté du jardin des petits prés - qui restera intact.

Les arguments du maire

Point de vue économique et santé

"Notre ville manque cruellement de logements adaptés aux séniors, et tout particulièrement en centre-ville. En effet, le caractère médiéval de notre cité, qui doit impérativement être préservé, empêche généralement la mise en accessibilité des bâtiments, même lors de rénovations lourdes. Or, le besoin en logements adaptés est réel et présente des avantages pour notre cœur de ville (par exemple, les séniors consomment plus dans les commerces de proximité et utilisent moins leur voiture."

Côté préservation du patrimoine

La maison de l'arquebuse telle que nous la connaissions était loin d'être le bâtiment originel ; il avait connu des modifications substantielles au cours du temps. Mais les modifications les plus graves avaient vraisemblablement été apportées au XIX et XXe siècle car elles avaient définitivement défiguré le bâtiment."

La préservation globale du patrimoine castel

Le maire insiste néanmoins sur les efforts absolument majeurs de l'équipe municipale en faveur du patrimoine qui en vaut encore la peine ! Convaincu que sa préservation est question d'anticipation plutôt que de réaction. "Ce n'est pas quand un bâtiment est défiguré ou sur le point de s'effondrer qu'il faut s'en soucier, mais bien avant !" ajoute-t-il.

Les travaux de préservation du patrimoine en cours où à venir

"Ainsi en est-t-il de la maison de Jean de La Fontaine dont la restauration est programmée de 2019 à 2024. De même, pour l'église St Crépin où la ville s'est engagée à reprendre un chantier interrompu depuis plus de 15 ans. Tout comme le château médiéval qui, bien qu'il ait fait l'objet de nombreuses attentions depuis 25 ans, nécessite de nombreux investissements : des tours ne tiennent que parce qu'elles sont étayées... mais aussi les anciennes usines Belin qui ont forgé l'identité moderne de notre ville ; toutes les associations présentes à U1 pourraient en parler. L'Hôtel-Dieu pour qui l'Agglo effectue en parallèle des travaux de rénovation importants."

"Enfin, toutes les actions en cœur de ville, que ce soit sur les aménagements d'espaces publics (tels que les travaux de la rue du château qui s'achèvent), de charte des façades commerciales ou d'amélioration de l'habitat, ont pour objet de valoriser notre patrimoine. Outre notre devoir de préservation, qui amène à réaliser des choix, le patrimoine est aussi vecteur d'une identité locale que nous devons renforcer. Moins cette identité sera forte et donc considérée en danger, plus elle sera exclusive. Au contraire, plus notre identité locale sera forte, plus nous serons confiants, et plus notre identité permettra d'inclure plutôt que d'exclure !"