• macdo2
  • aigles 2019
  • chevaline republique
  • fort condé
  • joel michel champagne noto
  • menuiserie david
  • fort c 2
  • mad do ouv NS we
  • castel roller club
  • défi pat myst chambre claire
  • defi pat sept
  • Leclerc
  • macdo2
  • para leclerc
  • Marchetti
  • kkd 2
  • ets fevrier
  • aigles 2019
  • Animalerie leclerc
  • Ville Chateau
  • aigles 2019
  • ets fevrier
L’étang de la Conge sur les hauts d’Etampes-sur-Marne

L’étang de la Conge sur les hauts d’Etampes-sur-Marne



Etampes-sur-Marne (02) -

De belles ballades éducatives en perspective pour la rentrée...

La convention récemment signée entre la commune d'Etampes-sur-Marne, propriétaire du site de l'étang de la Conge et la communauté d'agglomération en charge de la gestion des milieux aquatiques et de la préservation contre les inondations au titre de la loi GEMAPI afin d' accompagner et permettre à la commune de poursuivre elle-même la valorisation de cet espace naturel nous offre l'occasion d'inviter nos lecteurs amoureux de la nature à aller y profiter d'une promenade automnale agréable et surtout éducative en matière de biodiversité grâce à son parcours pédagogique. Libre d'accès, le site est, rappelons-le, ouvert toute l'année.

Le site communal de la Conge, son étang et ses sentiers de découverte s'étendent aujourd'hui sur 4,3 hectares de terrains boisés progressivement acquis par la commune d'Etampes-sur-Marne. Il s'agissait autrefois d'une carrière de sable d'abord utilisé pour la construction du pont de chemin de fer dans les années 30 puis pour le remblaiement de la zone industrielle dans les années 60. Entre 1975 et 2000, le site est surtout fréquenté pour son étang de pêche. En 2003, la commune d'Etampes y crée un bassin de rétention des eaux de pluie. En 2006, inscrit à l'inventaire des zones humides, il est pris en compte dans le Contrat pour l'Eau de la région de Château-Thierry.  

En 2012, le Conservatoire des sites naturels de Picardie avance une série de préconisations assorti d'un plan de gestion. En 2013, les travaux de la 1ère phase (40 000 €) sont entrepris avec l'appui de l'Agence de l'Eau Seine Normandie qui les finance à hauteur de 80%. Le projet s'inscrit dorénavant sur de multiples enjeux : un site patrimonial naturel unique dans l'agglomération castelle recélant une mosaïque de milieux abritant des espèces remarquables à préserver. Parmi celles-ci, une flore humide : listère à feuilles rondes, prêle d'hiver, polystic des marécages, pyrole à feuilles rondes, orchidées... ainsi qu'une petite faune fort diversifiée composée d'oiseaux : pic noir, grimpereau des bois, pic vert, fauvette à tête noire... et d'amphibiens : triton palmé, grenouille verte, rousse, de Lessona, crapaud commun, alyte accoucheur...

Lambertmultimedia