• macdo2
  • aigles 2019
  • chevaline republique
  • fort condé
  • joel michel champagne noto
  • menuiserie david
  • fort c 2
  • mad do ouv NS we
  • castel roller club
  • défi pat myst chambre claire
  • defi pat sept
  • Leclerc
  • macdo2
  • para leclerc
  • Marchetti
  • kkd 2
  • ets fevrier
  • aigles 2019
  • Animalerie leclerc
  • Ville Chateau
  • aigles 2019
  • ets fevrier
Tags insultants sur le mur du Château François Ier

Tags insultants sur le mur du Château François Ier



Villers-Cotterêts (02)... -

Des tags visibles depuis la RN2...

« Macron vend la France », « Stop TVA taxes », « Castaner SS Nunez » : trois tags visibles depuis la RN2 au niveau de l'échangeur entre Haramont et Vivières sur l'un des murs du château François-1er à Villers-Cotterêts.

Ses inscriptions fraîches de quelques jours ont fait l'objet d'une plainte par le gestionnaire des lieux, l'Office National des Forêts. (ONF)

 

Communiqué de Jeanne Doyez-Roussel suppléante du député,

Jacques Krabal, député de la 5ème circonscription de l'Aisne

 

Tags insultants sur le mur du Château François Ier : un acte lâche et inacceptable


"Nous nous insurgeons contre les tags d'insultes qui ont été inscrits sur le mur d'enceinte du Château Royal François 1er de Villers-Cotterêts.

Ces inscriptions qui visent le Président de la République et le gouvernement nous choquent à double titre.

D'abord elles s'inscrivent dans un mouvement de violence lâche et gratuite qui ne cesse de croître dans notre pays. Après les attaques sur les réseaux sociaux, sous couvert d'anonymat, des individus s'attaquent physiquement à des permanences d'élus.

D'autre part, s'en prendre au Château de Villers-Cotterêts, ce patrimoine exceptionnel sur le point de renaître grâce à Emmanuel Macron qui a choisi d'en faire son projet présidentiel, chez nous, dans notre ruralité, et pas à Paris, est un symbole total de mépris, d'ingratitude et de pure bêtise.

Notre démocratie ne peut accepter ces agissements que nous condamnons fermement.

Non à l'intolérance. Non au sectarisme. Oui au respect et à l'acceptation des différences.

L'Office National des Forêts, gestionnaire des lieux, a pris ses responsabilités en portant plainte.

Nous espérons que les fauteurs de trouble seront appréhendés et sanctionnés.""

 

Jacques Krabal et Jeanne Doyez-Roussel