• macdo2
  • aigles 2019
  • branche ciné vc
  • caverne du dragon
  • caves maison tourisme
  • couleurs dete laon 2019
  • flight of dreams
  • flight of dreams
  • fort c 2
  • fort condé
  • joel michel champagne noto
  • menuiserie david PO
  • menuiserie david PO
  • mad do ouv NS we
  • eté ch th
  • Leclerc
  • macdo2
  • para leclerc
  • Marchetti
  • kkd 2
  • ets fevrier
  • aigles 2019
  • Animalerie leclerc
  • Ville Chateau
  • aigles 2019
  • ets fevrier
Sébastien Ziegler s’en va fouiller le Var !

Sébastien Ziegler s’en va fouiller le Var !



Château-Thierry -

Après 11 ans au service archéologie de la ville de Château-Thierry, l’archéologue du château, de la ville, du territoire, Sébastien Ziegler s’en va explorer et protéger d’autres lieux patrimoniaux.

Le mercredi 6 juin dernier Sébastien Ziegler avait convié, amis, collègues, élus et quelques personnes avec qui il a collaboré durant la dernière décennie. Et quoi de mieux que l'estaminet du château pour faire ce pot de départ et relater ces 11 ans de fouilles, de mise en valeur du patrimoine local et notamment du château médiéval.

Emotions, souvenir, félicitations...

Le directeur du château et du pôle archéologie, Sébastien Ziegler était très ému ce soir-là, de voir arriver toutes ces personnes avec qui il a tissé des liens durant ces onze ans. Il a des souvenirs avec chacune d'entre elle, des parties de rigolades, de belles découvertes, des moments moins rigolos mais beaucoup d'échange de partage dans la bonne humeur comme en témoigne la vidéo passée au Casteloscope (Castelocope - soit dit en passant - crée par Sébastien et toute l'équipe du moment pour la mise en valeur du château) après les discours suivi du pot de l'amitié au cours duquel, le maire Sébastien Eugène comme le député, Jacques Krabal l'ont fortement remercié et félicité pour le travail accompli. Une personnalité qui ne laisse rien passer mais dans la bienveillance, comme le gardien du temple, qui a su transmettre sa motivation et sa passion exemplaires. Ses très bons conseils d'expert ont été salués tout comme sa capacité à faciliter nombre de chantiers et de dossiers techniques dans ses domaines de compétences. Le député soulignant la chance pour Château-Thierry d'avoir un service d'archéologie, car toutes les villes de 15 000 habitants n'en ont pas forcément un.

Le maire, Sébastien Eugène l'a félicité pour le travail accompli tant au château que sur les différents chantiers archéologiques. Ceci avec ses différentes casquettes pas toujours faciles à conjuguer entre archéo et préservation patrimoniale, château et aigles...

Direction du pôle départemental d'archéologie du Var...

Sébastien Ziegler part à Fréjus, comme directeur du pôle archéologie du Var. Un service qui compte une vingtaine de personnes. Même s'il sera moins sur le terrain, ce sera un véritable changement de décors : arènes, cathédrale, amphithéâtre, abbayes...et très certainement de météo c'est ce que nous lui souhaitons. L'un de ses chantiers va être la construction d'un Centre de Conservation et d'Etude (de la taille du Palais des rencontres castel) à l'échelle départementale.

Onze ans de fouilles et des découvertes plus qu'interessantes !

Onze années durant lesquelles il a mené à bien- des chantiers extrêmement intéressants. Onze années d'un travail colossal appuyé par ses équipes mais aussi les services techniques, les espaces verts et le chantier d'insertion Un château pour l'emploi dont, Manu, le dirigeant partira très bientôt en retraite (environ 16 personnes en réinsertion pendant 16 mois durant 7 ans)

Parmi les plus gros dossiers, le donjon de Nogent-L'Artaud.  A l'époque l'équipe ne comptait que 6 personnes puis le chantier de la Madeleine (11 mois) qui lui donne du travail de communication pour de nombreuses années. Il fera un premier colloque en septembre prochain pour aborder les forgerons en ville suite à une découverte à La Madeleine...

Il est ravi d'avoir pu initier la reprise des études de mobilier et de céramiques des vaucrises sur l'occupation Romaine très peu connue sur Château-Thierry contrairement à la période médiévale connue sur le bout des doigts par François Blary.

Il y a aussi eu la Rotonde, le réseau de chauffe et quelques chantiers en divers endroits des vaucrises. Les Jardins Riomet et la maison du N°35 où est logée la fée Justine ainsi que le siège d'Un château pour l'emploi auraient été démolis sans l'intervention et la proposition de Sébastien qui a sauvé ces lieux. Alors qu'a contrario il a demandé la démolition du N°72 afin d'ouvrir la visibilité sur les deux portes et de proposer un espace de pique-nique supplémentaire !

Rénovation du coeur de ville...

Le dernier projet en date - très prometteur- est la maison du cœur de ville qui s'avère être une construction du XIIIème comme en atteste sa charpente. Un autre dossier important dont le lancement de marché vient d'être fait, l'église St-Crépin pour la reprise des toitures, la tour et la façade dont les pierres ont des maladies de peaux comme dit notre spécialiste ce qui sous-entend que la structure est saine...

Ces chantiers, Sébastien ne les achèvera pas, mais il fait confiance à la ville à son remplaçant en cours de recrutement et aux membres des équipes qu'il quitte pour les mener à bien et l'en tenir informé. 

Il se souvient de la mise à jour des cuisines tout le monde savait qu'elles étaient là et Sébastien plus que n'importe qui car figurez-vous que ce fut son premier chantier de fouilles. Etudiant à Paris il a passé 4 ou 5 étés à venir fouiller bénévolement au château en compagnie à l'époque déjà de François Blary. C'est donc dans les années 90 que cette équipe d'étudiants avait mis à jour ces plus grandes cuisines d'Europe !  Cuisines qu'il a décidé de matérialiser. Ce fut un long travail de déblaiement de cette friche faite d'herbe et de pierres... Un vrai travail d'archéologue. Aujourd'hui elles sont matérialisées et on dispose même d'une appli 3D qui permet de se rendre compte de ce à quoi elles pouvaient ressembler à l'époque !

On peut faire le tour du chateau...

Et Sébastien d'ajouter que tout ce travail accompli a pu l'être grâce à la confiance accordée par les municipalités successives. Il est en effet, arrivé sous Dominique Jourdain remplacé en 2008 par Jacques Krabal suivi de Sébastien Eugène. Il a changé son mode de travail au fil des différents maires mais a toujours travaillé avec leur confiance et leur soutien. Cela lui a permis d'avancer selon les besoins des chantiers. C'est ainsi qu'il a pu dégager 7 tours et les remparts Nords rendant un chemin d'accès permettant ainsi de faire le tour du château et d'en percevoir un peu mieux la réalité : 2,5 hectares de terrains, 17 tours, 800 mètres de remparts. 2 départs sont ainsi possibles pour faire le tour du château : depuis la médiathèque où l'on profite des animaux utilisés pour l'entretien des pentes : alpagas, moutons et autres chèvres qui ravissent les enfants...

Après la réalisation du Casteloscope qui raconte 1000 ans d'histoire du château, sa maquette qui montre son étendue, les aigles se sont installés puis les filets et l'Estaminet.

Sébastien a composé avec toutes et tous convaincu que le château possède déjà pas mal d'atouts dont une équipe sur place qui gère de nombreuses choses au quotidien. Il fait partie du triangle d'or de la cité des fables avec le Musée Jean de La Fontaine et l'Hôtel Dieu pour attirer plus encore de visiteurs (30 000 / an).

Nouveautés 2019

Notre gardien du temple a livré son dernier chantier... Il a mené à bien un projet qui sera inauguré le 28 juin prochain alors que lui-même sera déjà parti : l'application 3D en photos à 360°C sur la borne numérique du casteloscope du château avec les visites de la cuisine et de 3 souterrains (le central, celui de la Dame Blanche à l'entrée et le dernier a proximité des cuisines) dont un seul a été visité du grand public et fermé en 2013 pour des raisons de sécurité...

Le nouveau programme National de renouvellement Urbain dans l'Aisne va leur permettre des travaux portant sur une période plus récente.et permettre en parallèle avec le cœur de ville mené par la SEDA d'aller plus loin et de progresser dans les tracés de plans des rues de l'époque qui restent encore à réaliser.

Les dernières études menées grande rue ont permis de dater l'une des plus vieilles maisons de Château-Thierry qui est du XIIIème et l'étude du 20 24 rue du château y a placé l'ancien collège. 

Ces travaux mis bout à bout aboutiront d'ici une dizaine d'années à dessiner une belle image d'ensemble du profil historique de la ville.

Alors que notre passionné passionnant archéologue nous parle de son château, l'on entend les cigognes qui claquètent , les moutons qui bêlent... un pur moment de bonheur dans l'enceinte de ce château médiéval que se sont enfin réapproprié les Castrothéodoriciens... et de fait, Sébastien explique gentiment qu'il a fini par se dire que ça n'était pas grave que les habitants utilisent Castelthéodoriciens à la place de Castrothéodoriciens même si ça n'est pas juste !

Sébastien referme les portes du chateau pour la  dernière fois, et si, en la mémoire de son passage au chateau, la chouette a lunettes s'appelait Zigi ou Sébastien ?

Plus de photos