• macdo2
  • aigles 2019
  • chevaline republique
  • fort condé
  • joel michel champagne noto
  • menuiserie david
  • octobre rose ch th
  • octobre rose ch th
  • fort c 2
  • mad do ouv NS we
  • castel roller club
  • mission locale site
  • kkd 2
  • octobre rose ch th
  • octobre rose ch th
  • Leclerc
  • macdo2
  • para leclerc
  • ets fevrier
  • aigles 2019
  • Animalerie leclerc
  • aigles 2019
  • ets fevrier
Passé mais d’actualité…

Passé mais d’actualité…



Château-Thierry -

Rencontre débat organisée par l'Association Pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD)

Malgré l'actualité troublée, malgré le froid, malgré l'heure tardive, nombreux furent les participants à cette rencontre. Plus de 150 personnes. Certaines étaient venues de loin, adhérents ADMD des départements voisins Marne, Oise, Seine et Marne et sa déléguée Annick Guillo.

Monsieur Sébastien Eugène, maire de Château-Thierry, ville partenaire, a accueill la rencontre dans la salle des mariages de l'hôtel de ville et était présent pendant toute la durée de la rencontre.

Réunis autour de ce sujet de la Fin de vie qui concerne tout le monde, le public a pu entendre,

La parole d'un philosophe 

François Dieux a ouvert la réflexion sur la question éthique de la finitude humaine : « comment bien vivre en sachant que nous allons mourir ? »

La parole d'élus

Yves Daudigny sénateur de l'Aisne, Yannick Jadot député européen, empêchés pour des raisons d'emploi du temps, ont tenu à exprimer par messages, leur soutien à notre demande d'une loi qui accorderait à chacun le droit de disposer d'une aide active à mourir.

La parole de la Fédération nationale de la Libre-Pensée 

Nicole Aurigny, Vice Présidente a rappelé les liens anciens entre les deux associations. Ils reposent sur la même vision humaine et laïque : le droit de choisir sa fin de vie en toute conscience.

La parole de citoyens a enrichi le débat ainsi que la présence de représentants du corps médical dans la salle a montré que certains médecins acceptent progressivement de participer au débat public. Les organisateurs les en remercient.

Et bien sûr la parole militante de Jean-Luc Romero-Michel, dans son langage clair et vif. Toujours aussi convaincant, il a permis à de nombreux participants de comprendre - certains de découvrir, étonnés -   que l'ADMD ne luttait pas contre mais pour, pour une liberté de choix individuel : choisir, le moment venu, entre le recours aux soins palliatifs, l'euthanasie ou le suicide assisté, dans des conditions qu'une future loi préciserait.